Parti démocrate de l'Atlantique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti démocrate.
Parti démocrate de l'Atlantique
Partido Democrático do Atlântico
Présentation
Président Rui Matos
Fondation
Siège Drapeau du Portugal Portugal
9500-087 Ponta Delgada
Position politique Centre gauche[1]
Idéologie Populisme
Dévolution
Auto-détermination
Affiliation européenne Parti fédéraliste européen
Affiliation internationale Aucune
Couleurs Bleu
Site web www.pda.com.pt
Représentation
Députés
0 / 230
Députés européens
0 / 21
Conseillers régionaux
0 / 104
Municipalités
0 / 2 086

Le Parti démocrate de l'Atlantique (en portugais Partido Democrático do Atlântico) est un parti politique portugais, fondé le 5 novembre 1979, de type centriste, qui lutte pour davantage d'autonomie des Açores et de Madère. Il s'agit d'un parti dont l'électorat est massivement concentré sur l'île de São Miguel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Parti démocrate de l'Atlantique prend ses origines au sein du Mouvement pour une auto-détermination du peuple des Açores (Movimento para a Autodeterminação do Povo Açoriano, MAPA) fondé par en 1979 par Francisco da Costa Matos. Ce Mouvement a fait campagne pour une autonomie des Açores en prenant pour modèle l'exemple des Bermudes.

Le parti a été créé le 5 novembre 1979 avec pour nom Union démocratique d'Atlantique (União Democrática do Atlântico) avant de devenir en 1983 le Parti démocrate de l'Atlantique.

Idéologie et programme politique[modifier | modifier le code]

À l'origine, le PDA était un parti de centre droit. Toutefois, au cours de son histoire, il a progressivement assumé des positions de centre gauche.

Le PDA défend un programme en deux volets. Le premier est pour un « ordre universel » et se décline en sept points.

  • Affirmer de la primauté de l'esprit sur la matière.
  • Défendre une coopération internationale fondée sur l'égalité des peuples, la paix et la solidarité.
  • Garantir une non-discrimination religieuse, raciale, sociale et sexuelle.
  • Respecter des principes énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.
  • Reconnaître et protéger les droits des minorités sociales et politiques.
  • Protéger les droits des peuples à l'autodétermination et à l'indépendance, comme cela est dans la charte des Nations unies.
  • Reconnaître le droit des peuples à se révolter et à lutter contre toutes les formes d'oppression et d'exploitation, en particulier contre le colonialisme et l'impérialisme.

Le deuxième volet du programme concerne la politique sociale et se décline en onze points.

  • Défendre le pluralisme politique.
  • Défendre la souveraineté populaire comme base de l'exercice du pouvoir politique.
  • Considérer la fonction sociale de la propriété, des biens et des valeurs matérielles, pour servir le bien-être et le bonheur de l'être humain.
  • Veiller à la dignité de la personne humaine.
  • Garantir les libertés démocratiques de l'homme dans la société.
  • Défendre la dignité du travail et celle de la personne qui travaille.
  • Contribuer à l'égalité des chances d'accès aux biens matériels, à l'exercice au pouvoir politique, aux valeurs culturelles et spirituelles et au progrès de la civilisation.
  • Garantir l'indépendance du pouvoir judiciaire.
  • Garantir l'indépendance des médias et des hommes politiques.
  • Défendre la sécurité individuelle et familiale.
  • Garantir la liberté religieuse d'exercer le culte.

Présidents successifs[modifier | modifier le code]

  • Teodoro de Sousa Pedro (1979-1982)
  • Emanuel Chichorro de Medeiros (1982–1985)
  • Clemente de Vasconcelos (1985-1988)
  • Álvaro Teves Franco de Lemos (1988-1990)
  • Carlos Eduardo da Silva de Melo Bento (1990-1996)
  • Luís Francisco Netto de Viveiros (de mai à octobre 1996)
  • João Gago da Câmara (1996-1999)
  • Joaquim de Aguiar Cabral (1999-2002)
  • José Francisco Nunes Ventura (2002-2010)
  • Manuel Costa (2010-2012)
  • Rui Matos (depuis 2012)

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Assemblée de la République[modifier | modifier le code]

Année Voix  % Rang Sièges
1980 8 529 0,14 13e
0 / 250
1983 5 523 0,10 14e
0 / 250
1985 Ne se présente pas
0 / 250
1987 Ne se présente pas
0 / 250
1991 10 842 0,19 14e
0 / 230
1995 2 536 0,04 13e
0 / 230
1999 438 0,01 12e
0 / 230
2002 Ne se présente pas
0 / 230
2005 1 681 0,03 11e
0 / 230
2009 Ne se présente pas
0 / 230
2011 4 569 0,08 16e
0 / 230

Parlement européen[modifier | modifier le code]

Année de
l'élection
Voix  % Rang Sièges Groupe
1994 7 127 0,23 12e
0 / 25
1999 5 089 0,15 11e
0 / 25
2004 5 588 0,16 12e
0 / 24
2009 Ne se présente pas
0 / 22
2014 5 314 0,16 15e
0 / 21

Assemblée législative de Madère[modifier | modifier le code]

Année Voix  % Rang Sièges
1980 2 122 1,71 6e
0 / 44
1984 Ne se présente pas
0 / 50
1988 779 0,62 6e
0 / 53
1992 753 0,58 7e
0 / 57
1996 565 0,42 7e
0 / 59
2000 Ne se présente pas
0 / 61
2004 Ne se présente pas
0 / 68
2007 Ne se présente pas
0 / 47
2011 Ne se présente pas
0 / 47
2015 [2] 903 0,71 11e
0 / 47

Assemblée législative des Açores[modifier | modifier le code]

Année Voix  % Rang Sièges
1980 2 750 2,29 5e
0 / 43
1984 1 668 1,56 5e
0 / 44
1988 1 409 1,33 5e
0 / 51
1992 1 610 1,41 5e
0 / 51
1996 340 0,30 6e
0 / 52
2000 [2] 799 0,80 6e
0 / 52
2004 248 0,23 7e
0 / 52
2008 627 0,70 7e
0 / 57
2012 532 0,49 9e
0 / 57

Chambre municipale[modifier | modifier le code]

Année Voix  % Élus
1989 349 0,01 0
1993 [3] 10 234 0,19 4
1997 567 0,01 0

Assemblée municipale[modifier | modifier le code]

Année Voix  % Élus
1989 1 355 0,03 1
1993 [3] 9 958 0,18 11
1997 576 0,01 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « European Social Survey. Appendix A3 political parties », sur europeansocialsurvey.org,‎ 2012 (consulté le 1 août 2015)
  2. a et b En coalition avec le Parti populaire monarchiste.
  3. a et b Coalisé avec d'autres partis.

Liens externes[modifier | modifier le code]