Parc éolien de Béganne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Parc éolien citoyen de Béganne
Image dans Infobox.
Le chantier en 2013
Administration
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Propriétaire
SAS Bégawatts
Mise en service
juin 2014[1]
Statut
en opération
Caractéristiques
Type d'installation
Éoliennes terrestres
Puissance installée
8 MW
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Morbihan
voir sur la carte du Morbihan
Red pog.svg

Le parc éolien de Béganne est un parc éolien construit sur le territoire de la commune de Béganne (Morbihan), le premier de France construit à l'initiative et grâce au financement de citoyens mobilisés.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2003, Michel Leclercq, professeur, commence à rassembler des voisins pour un projet d'implantation d'éoliennes[1]. Le groupe grossit et finalement, un millier de personnes rassemblent 2,3 millions d’euros pour former l'actionnariat de la société Bégawatts[2]. La commune de Béganne participe à hauteur de 2 000 euros, convaincue par l'impact positif sur l'image du territoire[3]. Avec le concours de Cigales[4], des collectivités locales, du mouvement Énergie Partagée (500 000 euros[3]) et des emprunts bancaires, le budget atteint 12 millions d'euros[2]. Les banques participantes sont le Crédit Coopératif, la Nef, bpifrance et la néerlandaise Triodos Bank[5].

Le chantier débute à l'été 2013[6],[3]. Le marché des turbines éoliennes est accordé à l'entreprise allemande REpower Systems SE, qui en fournit quatre d'une puissance nominale de 2,05 MW[4]. Le parc est finalement inauguré le [7],[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le parc est composé de quatre éoliennes de 2 MW chacune, fournissant au total la consommation électrique de 8 800 personnes, soit la population du canton[2]. L'électricité produite est injectée sur le réseau et initialement vendue à EDF avec un tarif de rachat garanti sur quinze ans[2], puis à Enercoop à partir de 2020[8]. En 2015, le parc a produit 18 465 MWh, soit 1,5 % de plus que les estimations, ce qui a permis d'anticiper des remboursements bancaires[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marion Douet, « L'éolien citoyen anecdotique en France, moteur en Allemagne », sur capital.fr, (consulté le ).
  2. a b c et d « #CeuxQuiFont : Un vent citoyen souffle dans le Morbihan », sur LeMonde.fr, (consulté le ).
  3. a b et c Pierre Le Hir, « Dans le Morbihan, des éoliennes financées par des particuliers », sur lemonde.fr, (consulté le ) (accès payant).
  4. a et b « Béganne, premier parc éolien citoyen en France », sur Enerzine.com, (consulté le ).
  5. a et b Stanislas du Guerny, « A Béganne dans le Morbihan, 1000 particuliers ont financé quatre éoliennes », sur lesechos.fr, (consulté le ).
  6. « Le premier parc éolien "citoyen" de France mis en service en avril », sur Journal Le Télégramme, .
  7. « Éoliennes à Béganne. Le parc éolien citoyen inauguré samedi », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  8. « Télex », Énergie Plus, no 641,‎ , p. 4-5.
  9. Baptiste Langlois, « L’éolien citoyen a le vent dans le dos », sur say-yess.com, (consulté le ).