Club d'investisseurs pour une gestion alternative et locale de l'épargne solidaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cigale (homonymie).

Les Clubs d'Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l'Épargne Solidaire (Cigales) sont, en France, des groupes de 5 à 20 personnes qui épargnent mensuellement pour s'investir solidairement dans des projets d'entreprise. En plus de leurs finances, ils mettent à disposition leur écoute et leurs compétences. Ce sont des lieux d’échange et d’autoformation sur les questions économiques et de développement local, où investisseurs et porteurs de projet font l’expérience d’une économie socialement responsable et solidaire. Chaque club a une durée de vie de 5 ans, prorogeable une fois. Au terme de sa vie, il procède à la liquidation de son portefeuille, au prorata des apports des cigaliers.

Capital-risque solidaire[modifier | modifier le code]

Le club Cigales est une indivision volontaire qui soutient financièrement des projets en réalisant un apport en capital mais aussi en savoir-faire disponible au sein du club. Le club Cigales est ainsi associé à l'entreprise pendant cinq ans. Soucieux d'efficacité économique, mais aussi d'utilité sociale, les « cigaliers » (nom commun donné aux membres du club Cigales) ne prennent pas en compte la seule rentabilité financière. L'indivision volontaire a une durée limitée à 5 ans. Pendant ces 5 années, chaque membre participe à hauteur de ses capacités au compte commun. Ce compte va permettre de prendre une participation aux capitaux sociaux d'entreprises choisies par les membres sans influence extérieure dans la limite de la charte des Cigales.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première Cigales a été créée en 1983 à Paris. À l'origine de cette initiative, Patrice Sauvage et un groupe de militants de l'ALDEA (Agence de liaison pour le développement d'une économie alternative) qui, persuadés que le modèle de développement qui s'était progressivement mis en place en cours des Trente Glorieuses menait à un désastre économique, écologique, social et culturel, ont souhaité redonner un sens à l'usage de l'argent en créant des outils financiers, telles que la Cigales et la première coopérative de capital-risque Garrigue. Les concepts actuels de développement durable, commerce équitable, développement de la démocratisation des produits biologiques, du soutien de l'économie sociale ont été les éléments créateurs de la philosophie puis de la charte des Cigales, sans oublier la notion de développement local.

En 2017, il existe environ 250 Cigales en France, toutes adhérentes à la Fédération nationale des Cigales ; le nombre total de cigaliers approche les 3000. La Fédération des Cigales comptait 125 clubs actifs en 2009 rassemblant près de 1 800 adhérents.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pascale Dominique Russo, Les CIGALES: notre épargne, levier pour entreprendre autrement - Investir et s’investir dans des entreprises d’utilité sociale et créatrices d’emplois, éditions Yves Michel, coll. « Économie »