Paix à celui qui entre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paix à celui qui entre
Titre original Мир входящему, Mir vkhodiachtchemou
Réalisation Alexandre Alov
Vladimir Naoumov
Scénario Leonid Zorine
Pays d’origine Drapeau de l'URSS Union soviétique
Durée 90 minutes
Sortie 1961


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Paix à celui qui entre (titre original russe : Мир входящему, Mir vkhodiachtchemou) est un film soviétique d'Alexandre Alov et Vladimir Naoumov sorti en 1961. Ce film a reçu le prix spécial du jury pour le meilleur scénario au festival de Venise de 1961.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jeune sous-lieutenant Ivlev qui vient d'être enrôlé dans l'Armée rouge à la fin de la Seconde Guerre mondiale[1] arrive à Berlin. La capitale du Troisième Reich, à quelques jours de la capitulation, est totalement détruite. Des soldats soviétiques rencontrent en plein combat dans la rue une jeune femme allemande enceinte, Barbara, et reçoivent l'ordre de leur chef de compagnie de la mener à l'hôpital. C'est le jeune sous-lieutenant Ivlev qui est désigné pour l'accompagner. Il prend avec lui un chauffeur et un homme de troupe. La traversée de la ville en ruines sous les bombes par les trois hommes et la jeune Allemande s'apparente à une véritable odyssée.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Paix à celui qui entre
  • Titre original : Mir vkhodiachtchemou
  • Titres français alternatifs : Paix à celui qui vient au monde, La commando de la dernière chance
  • Réalisation : Alexandre Alov, Vladimir Naoumov
  • Scénario : Leonid Zorine, en collaboration avec Alexandre Alov et Vladimir Naoumov
  • Musique : Nikolaï Karetnikov
  • Photographie : Anatoli Kouznetsov
  • Production : Mosfilm, Ministerstvo Kinematografii
  • Durée : 90 minutes
  • Langue : russe
  • Distribution : SNC (France)
  • Première au Festival de Venise en .
  • Sortie en URSS :
  • Sortie en France :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Acot-Mirande, Venise 1961, Téléciné, no 99, Paris, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), , (ISSN 0049-3287)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le film, il est question de Grande Guerre patriotique, qui est, pour les Soviétiques, le Front de l'Est, le plus grand théâtre d'opérations de la Seconde Guerre mondiale

Liens externes[modifier | modifier le code]