Ouled Fares

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ouled Fares
Ouled Fares
Ouled Fares
Noms
Nom arabe أولاد فارس
Nom berbère ⴰⵡⵍⴰⴷ ⴼⴰⵔⴻⵙ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Chlef
Code postal 02180
Code ONS 0210
Démographie
Population 34 891 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 36° 13′ 58″ nord, 1° 14′ 25″ est
Localisation
Localisation de Ouled Fares
Localisation de la commune dans la wilaya de Chlef.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ouled Fares

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ouled Fares

Ouled Fares (anciennement appelée Larbaa Ouled Farés et Warnier pendant la colonisation française), est une commune de la wilaya de Chlef en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune d'Ouled Fares est située au centre de la wilaya de Chlef, à environ 15 km au nord-ouest de Chlef et à 40 km au sud-est de Ténès.

Communes limitrophes d’Ouled Fares
Tadjena Bouzeghaia Bénairia
Harenfa Ouled Fares Labiod Medjadja,
Chlef
Sobha Oued Sly Chettia

la surface[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune d'Ouled Fares est de 244 km2 ce qui la rend parmi les plus grandes communes de la Wilaya de Chlef. La commune se situe au milieu de la wilaya de Chlef.

  • Au nord par les communes de Tadjna, Bouzghaia et Benairia ;
  • Au sud par les communes d'Oued Sli, Chettia et Chlef ;
  • A L'ouest par les communes d'El Hranja et Essobha ;
  • A L'est par la commune de Medjaja.

D'une façon générale la région de la commune d'Ouled Fares se situe au milieu de la chaîne montagneuse de EDDAHRA et le bassin de CHLEF.

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

La commune d'Ouled Fares est composée de vingt-neuf localités[2] :

  • Aïn Bouzid
  • Ayaïda
  • Chorfa
  • Chouaimia
  • Cinq Palmiers
  • Cité SI Belkacem
  • Djoualil
  • Ghechachma
  • Guetaibia
  • Hemaimia
  • Heraig
  • Heugaf
  • Ouled Benarbia
  • Ouled Bouali
  • Ouled Bouchakour
  • Ouled Bouziane
  • Ouled Brahim
  • Ouled Djillali Benyahia
  • Ouled Farès Centre
  • Ouled Hadj Kaddour
  • Ouled Hadj Mostefa
  • Ouled Hamdane
  • Ouled Henni
  • Ouled Sebaihia
  • Ouled Si Chérif
  • Ouled Sidi Henni
  • Saïdi
  • Village agricole de Haouch El Ghaba
  • Zemala


Aperçu historique[modifier | modifier le code]

La commune d'Ouled Fares a été fondée pendant la période coloniale en 1887, où elle a porté le nom du français Auguste Warnier qui était un chirurgien militaire dans l’armée française. Cette dernière faisait partie de la wilaya d'Alger, après a ORLEAN VILLE, qui était fondée en 1956. La commune d'Ouled Fares est devenue une DAIRA après la division administrative de 1984. En 1877, la ville est nommée Warnier. En 1958, elle faisait partie de l'ancien département d'Orléanville. Après l'indépendance, elle prend le nom d'Ouled Fares[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La population d'Ouled Fares s’élève à 37 404 habitants, dispersés sur trois agglomérations :

  • L'agglomération principale compte 11 903 habitants.
  • Les agglomérations secondaires comptent 14 280 habitants.
  • Les zones rurales : 11 226 habitants.

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Après l'indépendance, la commune d'Ouled Fares a été présidée par les personnalités suivantes : Kharroubi Bou Meddah Ahmed (1962-1964); Henni Mohammed (1964-1966), Mchaachaa Ahmed (1966-1971), Zidane Ahmad (1971-1975). Belalia Douma Ali (1975-1979), Mchaachaa Ahmed (1979-1984), Mhamdi Bouzina (1984-1989), Chorfa Mohammed (1990-1992), Boutaba Amhammed (1997-2001), Berkat Mhammed (2002-2007), Henni Mohammed (2007-2010); Abd Ghlam Ahmed (2010-2012).

Économie[modifier | modifier le code]

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Chlef : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion », sur ons.dz. Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Chlef, page 1473.
  3. Atlas de l'Algérie 1830-1960, Éditions Archives & Culture, , 80 p. (ISBN 978-2-35077-157-1, présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]