Ottis Toole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toole.

Ottis Toole
Tueur en série
Image illustrative de l’article Ottis Toole
Ottis Toole
Information
Naissance
Jacksonville, Floride, (États-Unis)
Décès (à 49 ans)
Raiford, Floride, (États-Unis)
Cause du décès Maladie du foie (due au sida)
Condamnation 1984 (pour meurtre, incendie volontaire et enlèvement)
Sentence Peine capitale commuée en prison à perpétuité
Actions criminelles Meurtres
Victimes 6 ou plus (une centaine selon le tueur)
Période 1976-1983
Pays États-Unis
États Floride
Arrestation 1983

Ottis Elwood Toole (né le à Jacksonville en Floride et mort le à Raiford en Floride), également connu comme « le cannibale de Jacksonville », était un tueur en série cannibale et pyromane américain qui a été reconnu coupable de six meurtres en 1984, bien qu'il ait confessé en avoir commis une centaine. Il a également été connu pour le meurtre d'un enfant de 6 ans nommé Adam Walsh. Ottis Toole a aussi avoué avoir commis plusieurs incendies en quelques semaines pendant son adolescence.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans un milieu très pauvre, ses parents étaient illettrés. À cinq ans, il se faisait déjà violer par son père et son beau-père. Sa sœur, qui a perdu sa virginité à dix ans, l'initie au sexe et l'oblige à se prostituer.

De plus, sa grand-mère, adepte de sorcellerie, l'emmène avec elle de nuit dans les cimetières pour déterrer des cadavres afin de préparer des potions avec les os permettant, selon elle, de pactiser avec le diable. Lors de cérémonies démoniaques, elle coupe les mains des cadavres puis les broie avant de les mélanger à des herbes. Grand-mère et petit fils boivent ensuite ces mixtures dans une coupe. Lorsque le cadavre déterré par la vieille dame est encore frais, elle lui coupe la tête et Ottis est chargé de la tenir entre ses mains pendant des heures dans le vent, afin de la faire sécher. Arrachant la peau du visage des cadavres, elle ordonne à Ottis de l'étaler sur son visage pour conserver sa jeunesse. Parfois encore, elle verse des seaux d'urine sur la tête du bambin en lui répétant : "Tu appartiens au diable, jamais tu ne pourras le quitter."

En parallèle, le père abusif d'Ottis l'attache parfois en le suspendant avec des chats retenus par la queue, assurant à l'enfant moult griffures, déchirements le couvrant de sang. Une autre fois, il oblige son fils à manger son chien qu'il a préparé sous forme de hachis.

Pendant sa scolarité, il avait du mal à apprendre ses leçons, car son QI n'atteignait que 75, laissant penser qu'il pouvait être atteint d'un retard mental. Ottis souffrait également d'épilepsie. À l'âge de 14 ans, Ottis travaillait comme prostitué et était également obsédé par les films pornographiques homosexuels, il fréquentait des bar gays et se livrait aussi à l'auto-mutilation. Il affirme très tôt son homosexualité, fortement aidé en cela par sa sœur aînée (et première amante) qui passe son temps à le travestir en fille. En octobre 1964 à l'âge de 17 ans, il est arrêté pour vagabondage.

Lors de son procès en 1984, les psychiatres diagnostiqueront en lui une personnalité antisociale et qu'il était atteint de pyromanie. Lors de son procès, il avouera avoir travaillé pour une secte satanique cannibale nommée « la Main de la mort » et que lui-même se livrait à des actes de cannibalisme et qu'il était sexuellement attiré par le feu.

Il commet son premier meurtre à 14 ans. Deux hommes le prennent en stop et se disputent violemment. Alors que le conducteur va poignarder le passager et menace Ottis de le poignarder également, ce dernier réussit à sortir du véhicule et se fait poursuivre. Il va revenir vers le véhicule et écraser le conducteur. Arrêté pour la première fois en août 1964 pour vol, il est très vite relâché. Sa vraie carrière d'assassin commence en 1976, quand il rencontre Henry Lee Lucas, qui devient son amant. Il est de nouveau arrêté en 1983 en Floride, et est reconnu coupable du meurtre de George Sonnenberg et Ada Johnson puis avoue 4 autres meurtres dont celui d'Adam Walsh. Il avoue ensuite avoir commis 108 homicides avec Lucas. En 1983, Ottis Toole est condamné à 15 ans de prison pour incendie criminel puis les inspecteurs font un lien entre lui et plusieurs meurtres.

Ottis Toole est condamné à la peine de mort en 1984, peine commuée ensuite en prison à vie du fait que certains psychiatres de la défense ont spéculé qu'il était atteint de schizophrénie paranoïde, bien que cette déclaration ait été remise en cause. Il est incarcéré à la prison d'État de Floride à Raiford où le tueur en série Ted Bundy est aussi détenu. Il meurt en détention d'une maladie opportuniste du foie liée au sida le 15 septembre 1996.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Martin Monestier, Cannibales : Histoire et bizarreries de l'anthropophagie, hier et aujourd'hui, Le Cherche midi éditeur, (ISBN 9782862747378, OCLC 406799526).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]