Oluf II de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oluf II de Danemark
Defaut 2.svg
Biographie
Décès
Père
Enfant
Harald Skrænk (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Oluf ou Olaf II Haraldsen (danois Oluf Haraldsen) † 1143, co-roi de Danemark de 1137 à 1143.


Biographie[modifier | modifier le code]

Oluf ou Olaf Oluf Haraldsen est le fils de Harald Kesja et le neveu de du roi Eric II Emune. Il est le seul survivant de sa lignée après l'exécution des son père et l'extermination de ses frères par son oncle.

Lorsqu'en 1137 il revendique ses droits au trône danois, il est écarté comme fils d'un fils d'un usurpateur. Il tente de tuer le roi Eric III Lam, dans une embuscade alors que ce dernier se trouvait dans un domaine royal du sud de la Scanie mais il échoue et doit s'enfuir en Norvège dont il revient et commence une guerre civile qui ensanglante pendant quatre ans la Seeland et la Scanie.

Dans le nord de la Seeland il est d'abord repoussé par Rike évêque de Roskilde à Bydinge, puis Oluf remporte une bataille en 1139 à Ramløse près du lac Arresø, où l'évêque est tué. De ce fait il est excommunié par le pape. Oluf veut ensuite implanter une tête de pont en Scanie mais l'archevêque Eskil de Lund tente de l'arrêter par la force des armes, il est battu et doit abandonner Lund à Oluf. Eskil se réfugie auprès de Erik Lam et tente avec l'appui de l'armée royale de reprendre pied en Scanie mais il est une nouvelle fois défait. À cette époque, Oluf, qui en 1140 s'est fait acclamé comme roi à Lerbäckshögen régne sur un Skåneland indépendante de Lund, et se fait apprécier des habitants. Enivré par son succès, il veux nommer un nouvel archevêque et établir un palais royal à Dalby. Erik Lam n'a pas renoncé à le combattre par ses troupes débarquent à Glumstrup à l'est de Lund et il réussit finalement à vaincre Oluf. La guerre se termine lors de la bataille de Tudebro en 1143 où Oluf tombe, et la paix est rétablie sur « l'ensemble du territoire danois ». Dans la Chronicon Roskildense Oluf décrit comme « un monstre à plusieurs têtes», mais les traditions du sud-est du royaume de Danemark le présentent très différemment.

Oluf dont la domination est réduite à la Scanie ne contrôle jamais le reste du royaume de Danemark, et de ce fait il n'est pas inclus dans la liste officielle des souverains de la monarchie danoise[1] ou de la Den Store Danske Encyklopædi. Il est toutefois parfois nommé « Olaf II » bien que ce nom soit aussi usité pour un souveain postérieur Oluf III de Danemark.[2]. Il est le père de Harald Skraenck (i.e: Postérieur) ( † 1183), prétendant au trône en 1182 contre Knut VI de Danemark.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kongerækken de la Monarchie du Danemark
  2. (en) Johannes C. H. R. Steenstrup, « Medieval Danish Families: Two sons of Harald Kesja » (consulté le 11 juillet 2016)


Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]