Olivier Baumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Olivier Baumont[1], né le à Annecy, est un claveciniste français[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Olivier Baumont étudie au Conservatoire national supérieur de Paris (CNSMDP) où il obtient les premiers prix de clavecin et de musique de chambre, puis il se perfectionne auprès d’Huguette Dreyfus et de Kenneth Gilbert. Il a participé aux cours d’interprétation de Gustav Leonhardt à Cologne[3].

Il a été invité aux festivals de Radio France et Montpellier, Ambronay, La Roque d'Anthéron... ainsi qu'aux manifestations du Centre de musique baroque de Versailles.

Olivier Baumont a été depuis 1991 le directeur artistique du Festival Couperin à Chaumes-en-Brie (président d’honneur Alain Peyrefitte - Jean Pascal Quiles secrétaire) puis à Champs-sur-Marne[4],[5],[6].

Depuis 2001, il est professeur de la classe de clavecin du CNSMDP. Il a publié des partitions pour clavecin de Michel Corrette et de Jacques Duphly. Il participe à des émissions de radio sur France Musique.

Il a adapté pour le théâtre Le Neveu de Rameau de Diderot, joué à Paris en 2001 et 2002[3].

Il a enregistré une intégrale de l'œuvre pour clavecin de Jean-Philippe Rameau ainsi que celle de François Couperin.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Olivier Baumont, Couperin, le musicien des rois, Gallimard, coll. « Découvertes », , 222 p. (ISBN 2-07-053312-3)
  • Olivier Baumont, La musique à Versailles, Actes Sud, , 428 p. (ISBN 978-2-7427-6972-8)
  • Olivier Baumont, «À l'Opéra, monsieur!» : La musique dans les Mémoires de Saint-Simon, Gallimard, , 299 p. (ISBN 9782070146710)

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois (mal) orthographié « Beaumont ».
  2. Biographie sur le site de France Musique
  3. a et b Biographie sur le site du CNSMDP, avec photo.
  4. « FESTIVAL COUPERIN », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  5. « En concert cette semaine : « Rigoletto » à la Bastille », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  6. Entretien sur altamusica.com, 8 juillet 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]