Observation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’observation est un des régimes de la preuve scientifique[1] : c'est une expérience d'accumulation et de recueil d'informations sur un phénomène, un objet d'étude, sans contrôler les variables et les paramètres (contrairement à une expérimentation ou expérience dite contrôlée) ou en absence de variables. Elle permet de valider/invalider des hypothèses ou de vérifier des observations ou des expérimentations antérieures. Ce stade de la recherche est indispensable dans tous les domaines scientifiques, dans les sciences naturelles comme dans les sciences humaines et sociales, par exemple en psychologie.

L'observation, en tant que régime de preuve, fait partie des sciences palétiologiques ou historiques mais participe également à toutes les expériences scientifiques.[2],[3],[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fortin, Corinne. et Lecointre, Guillaume., Guide critique de l'évolution, Belin, (ISBN 9782701147970 et 2701147972, OCLC 662406598, lire en ligne)
  2. Conférence : De Ricqlès, A (collège de France) .« L'évolution, faits, hypothèse ou théorie : le problème de l'administration de la preuve dans les sciences historiques et son retentissement pour leur enseignement », 27 février 2009, université Claude Bernard,Lyon 1.
  3. « L’enseignement de concept de ”parenté” au regard de la démarche expérimentale », sur hal.archives-ouvertes.fr,
  4. Armand de Ricqlès, « Le message des fossiles : témoignages sur l’évolution du vivant », sur acces.ens-lyon.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexes[modifier | modifier le code]