Parti 51

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parti 51
Image illustrative de l’article Parti 51
Logotype officiel.
Présentation
Chef Hans Mercier
Fondation (première incarnation)
(deuxième incarnation)
Disparition (première incarnation)
Siège 11505, 1re Avenue, bureau 200
Saint-Georges, Québec
G5Y 7X3
Porte-parole Sonia Vachon
Idéologie Pro-Américain, annexion du Québec aux États-Unis
Adhérents 1 100 (2018)[1]
Couleurs Bleu et rouge
Site web parti51.com

Le Parti 51 est un parti politique québécois actif depuis 2016. Une première version est fondée en 1989 et dissoute en 1991. Le parti revendique l'annexion du Québec aux États-Unis. Le Parti 51 présente des candidats lors des élections québécoises de 1989, de 2018 et de 2022.

Le parti prône la sécession du Québec envers le Canada. Cependant, contrairement aux indépendantistes québécois, il réclame l'annexion de la province aux États-Unis en tant que 51e État. C'est ce nombre qui donne le nom au parti[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en , le parti est dirigé par Serge Talon tout au long de sa première version[3],[2].

Le mouvement présente 11 candidats lors de l'élection générale de 1989 mais n'obtient que 3846 votes, soit 0,11 % du vote de la province et aucun député à l'Assemblée nationale du Québec. La moyenne du pourcentage de voix obtenues par leurs candidats rapportée aux onze circonscriptions représente 1,27 % seulement. Les scores s'échelonnent de 0,66 % (Vachon) à 1,98 % (Orford). On notera que le parti a majoritairement ciblé des circonscriptions anglophones, entrant en concurrence avec le Parti Unité dans six circonscriptions.

Au printemps 1990, l'organisation demande sa dissolution au Directeur général des élections du Québec (DGEQ), expliquant qu'elle n'a plus assez de membres pour former un conseil exécutif, elle est actée en 1991[4].

En 2016, un parti du même nom ayant les mêmes objectifs est créé de nouveau au Québec[5],[3],[6],[7]. Le parti est présidé par Hans Mercier[8].

Lors des élections générales de 2018, le parti présente 5 candidats et va chercher 1117 voix. Le chef Hans Mercier, candidat dans Beauce-Sud récolte, avec 700 voix, le meilleur score électoral du parti en dépassant tous les candidats de 1989. Cependant, le second meilleur score de 2018, réalisé par Daniel Croteau dans Lotbinière-Frontenac avec 200 voix, se situe quant à lui en dessous de tous les scores de 1989.

Chefs[modifier | modifier le code]

Première version du parti de 1989 à 1991 : Serge Talon.

Seconde version du parti depuis 2016 : Hans Mercier[9].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux du Parti 51[10]
Élections Chef Sièges Voix Gouvernement Slogan
Candidats Obtenus +/- Votes % +/-
1989 Serge Talon
 
11 / 125 (8,8 %)
 
 
 
0 / 125 (0 %)
 
 
en stagnation 0 3 846
 
0,1 %
 
 
en stagnation 12e Extra-parlementaire -
Le parti disparaît jusqu'à l'élection de 2018
2018 Hans Mercier
 
5 / 125 (4 %)
 
 
 
0 / 125 (0 %)
 
 
en stagnation 0 1 117
 
0,00 %
 
 
en diminution 14e Extra-parlementaire Liberté, sécurité, prospérité
2022
 
5 / 125 (4 %)
 
 
 
0 / 125 (0 %)
 
 
À déterminer À déterminer À déterminer À déterminer À déterminer On peut faire mieux. On doit faire mieux.
Élections de 1989
Circonscriptions Identité Voix Pourcentage
Vachon Paul Ducharme 223 0,66 %
Richmond Michel Dostie 210 0,87 %
Johnson Yvan Lapointe 257 0,99 %
Brome-Missisquoi Jean-Guy Péloquin 269 1,08 %
Sherbrooke Yvon Rivet 315 1,11 %
Anjou Michel Gauthier 281 1,16 %
Mégantic-Compton Edmond Trudeau 245 1,17 %
LaFontaine Roger Wistaff 391 1,48 %
Drummond Diane Carrier 493 1,58 %
Saint-François France Bougie 568 1,97 %
Orford André Perron 594 1,98 %


Élections de 2018
Circonscriptions Identité Voix Pourcentage
Beauce-Sud Hans Mercier 700 2,1 %
Lotbinière-Frontenac Daniel Croteau 200 0,5 %
Papineau Claude Flaus 84 0,2 %
La Peltrie Stephen Wright 67 0,2 %
La Prairie Liana Minato 66 0,2 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amin Guidara, « Voter pour un Québec américain », La Presse+, La Presse,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Parti 51 » sur Québec Politique.
  3. a et b « Relance du Parti 51, qui prône l'annexion du Québec aux États-Unis », sur Le Soleil,
  4. « La Vie des partis » sur le site L'année politique au Québec, de l'Université de Montréal.
  5. « Un nouveau parti politique, le Parti 51, veut annexer le Québec aux États-Unis », sur Le Journal de Montréal,
  6. Parti 51, sur le site du directeur général des élections du Québec.
  7. « Le Parti 51 - Parti 51 », Parti 51,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. parti51.com
  9. « Élections Québec », sur Élections Québec (consulté le )
  10. « Élections générales », sur electionsquebec.qc.ca.

Liens externes[modifier | modifier le code]