Noctuelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Noctuelle
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Noctuelle » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Noctuelle potagère (Lacanobia oleracea).

Taxons concernés

Noctuelle est un nom vernaculaire donné à de nombreuses espèces de lépidoptères appartenant ou ayant appartenu à la famille des Noctuidae. En plus des actuels Noctuidae, cela concerne actuellement plusieurs sous-familles des Erebidae.

Les noctuelles sont des hétérocères et la plupart de leurs imagos ont une activité nocturne. Quelques-unes de ces espèces sont considérées comme des ravageurs sous leur forme de chenille, alors appelée ver gris.

Description, physiologie et écologie[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques générales des noctuelles sont celles des familles et sous-familles concernées, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d'informations.

Liste d'espèces appelées « noctuelles »[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Liste alphabétique de noms vulgaires ou de noms vernaculaires attestés[Notes 1] en français dans lesquels le nom « noctuelle » intervient explicitement.

Note : certaines espèces ont plusieurs noms et figurent donc plusieurs fois dans cette liste. Les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Attention aux appellations et traductions fantaisistes circulant sur l'Internet

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  2. Bruno Didier et Hervé Guyot, Des plantes et leurs insectes, Editions Quae, , p. 64
  3. La Noctuelle rameuse sur Lépi'net, consulté le 25 septembre 2017.
  4. Carter 2001, p. 244.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roland Robineau (Coordinateur), Guide des papillons nocturnes de France, Delachaux et Niestlé, (ISBN 9782603018194).
  • D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 311 p. (ISBN 978-2-603-00639-9), p. 238-300.