Abrostola triplasia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abrostola triplasia
Description de cette image, également commentée ci-après
Plusie à lunettes.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Ordre Lepidoptera
Sous-ordre Noctuoidea
Famille Noctuidae
Sous-famille Plusiinae
Genre Abrostola

Nom binominal

Abrostola triplasia
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Abrostola trigemina
Description de cette image, également commentée ci-après
Chenille d’Abrostola triplasia.

Abrostola triplasia, les Lunettes[1], la Noctuelle à lunettes[2], la Noctuelle de l'ortie[3] ou Plusie à lunettes[4], est un lépidoptère de la famille des Noctuidae, de la sous-famille des Plusiinae.

Son habitat concerne toute la zone Paléarctique (Europe (tous pays), Afrique du Nord, Russie, Sibérie, Japon). Les régions subarctiques avec une température moyenne inférieure à 6° C sont une exception. Dans les régions méditerranéennes les plus chaudes et les plus sèches, le Middle Est, les montagnes de l'ouest et du centre de l'Asie, l'espèce est rencontrée de manière aléatoire ou est totalement absente.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Nom anglais : Dark Spectacle.

Description[modifier | modifier le code]

Le papillon doit ses noms vernaculaires à un motif ressemblant à des lunettes sur le haut du thorax, vu de face.

En voici la description (traduction de l'anglais), faite par Richard South en 1907 : « Les ailes de devant de ce papillon de nuit sont d'un gris noir allant vers le pourpre et plutôt brillantes. Les zones de la base sont d'un brun rougeâtre pâle, bordées par une ligne brune chocolat, foncée. Une bande grise rougeâtre sur la partie externe avec un nuage couleur terre est bordée par une ligne courbe brune. Un réseau de barres se trouve sur la zone centrale et sur les lignes transversales. On trouve un semblant de lunettes ovales et brun rougeâtre sur le devant du thorax, d'où le nom vernaculaire »[5],[6].

Chenille[modifier | modifier le code]

Verte, brunâtre ou brun pourpré, elle se nourrit d'orties (Urtica) et, dans une moindre mesure, de houblon (Humulus lupulus). Elle possède cinq paires de fausses pattes fonctionnelles. La tête est verte ou brune.

Espèces proches[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif d'entomologistes amateurs, Guide des papillons nocturnes de France, Paris, Delachaux et Niestlé, , 288 p. (ISBN 978-2-603-01429-5), p. 107 n° 968
  2. D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 311 p. (ISBN 978-2-603-01444-8), p. 244
  3. Bruno Didier et Hervé Guyot, Des plantes et leurs insectes, Editions Quae, , p. 64
  4. Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion, , 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), p. 166
  5. South R. (1907) The Moths of the British Isles, (First Series), Frederick Warne & Co. Ltd., London & NY: 359 pp.
  6. John Heath and A., 1983 Maitland Emmet The Moths and Butterflies of Great Britain and Ireland Volume 10 (Noctuidae - Cuculliinae to Hypeninae, and Agaristidae).

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]