Charançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charançon
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Charançon » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

Taxons concernés

« Charançon » et « balanin » sont deux noms vernaculaires donnés à plusieurs espèces d'insectes ravageurs. Ils appartiennent tous à l'ordre des coléoptères, et se répartissent principalement entre les familles Curculionidae et Dryophthoridae, de la super-famille des Curculionoidea. Parmi les insectes phytophages, les charançons constituent un des clades les plus diversifiés de coléoptères avec près de 50 000 espèces et 4 300 genres décrits[1],[2].

Ces termes désignent aussi parfois de façon générique d'autres insectes de la famille Curculionidae comme les otiorhynques ou les orchestes — ou de la même super-famille comme les rhynchites, cigariers, bruches, apions ou hylobes.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme charançon est d'origine controversée. L'étymon préférable semble être un gaulois °karantionos, dérivé par double suffixation (-nt- et -n-) du radical gaulois *ker-, *kar- désignant le cerf (cf. cerf-volant et l'expression « le cornu » désignant un coléoptère)[3].

Pour l'étymologie du terme balanin, voir la page Balanin (homonymie).

Physiologie, comportement et écologie[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques générales des charançons sont celles des Curculionoidea, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d'informations sur leur description ou leur mode de vie.

Noms français et noms scientifiques correspondants[modifier | modifier le code]

Le terme « Charançon » étant ambigu, se référer à la liste plus exhaustive des ravageurs de plantes cultivées ou des Curculionidae, des Dryophthoridae, des Bruchinae pour les bruches, des Rhynchitidae pour les rhynchites et cigariers, Apionidae pour les apions.

Liste alphabétique de noms vulgaires ou de noms vernaculaires attestés[4] en français.
Note : certaines espèces ont plusieurs noms et figurent donc plusieurs fois dans cette liste. Les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.

Stades de développement du Grand charançon du pin (Hylobius abietis): larve, pupe et adulte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) G. Kuschel, « A phylogenetic classification of Curculionoidea to families and subfamilies », Memoirs of the Entomological Society of Washington, 14, 1995, p. 5-33.
  2. Selon Yves Paccalet, L'humanité disparaîtra, bon débarras !, Arthaud, 2006, p. 164.
  3. Alain Rey, Dictionnaire historique de la langue française, Le Robert, , p. 704.
  4. Attention aux appellations et traductions fantaisistes circulant sur l'Internet
  5. a b c d e f g h i j k et l Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad.
  6. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z et aa Nom en français d'après l'Inventaire National du Patrimoine Naturel, sur le site Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
  7. a b c d e f g h i j k l m n o p et q Nom en français d'après le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française.
  8. a b c d e f g et h Nom en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada

Articles connexes[modifier | modifier le code]