Nik Kershaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nik Kershaw

Nik Kershaw est un chanteur anglais né à Bristol le 1er mars 1958 (56 ans).

On lui doit surtout deux tubes au milieu des années 1980, Wouldn't it be good et The Riddle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicholas David Kershaw est né à Bristol, en Grande-Bretagne le 1er mars 1958. Il grandit à Ipswich, et jouait de la guitare et chantait dans plusieurs groupes jusqu'à ce qu'il décide de se consacrer à sa carrière d'auteur de chanson. Cependant, il signa un contrat avec MCA Records en 1983, qui sortit un premier single, I won't let the sun go down on me, qui rata de peu le Top 40 au Royaume-Uni. Début 1984, il devint célèbre quand Wouldn't it be good, avec une vidéo de Kershaw portant un habit extraterrestre chromakey, atteint la place numéro 4 dans le hit-parade UK. Il a eu encore trois tubes supplémentaires dans le Top 20 hits tirés de son premier disque Human Racing, dont le titre du même nom et la réédition de son premier single qui devint en fin de compte son plus grand tube et atteignit la place numéro 2 du Hit-parade anglais.

En juillet 1985, Nik Kershaw était parmi les artistes participant au Live Aid, au Wembley Stadium.

Il publia en 1999 le disque 15 Minutes, une collection de chansons généralement plus personnelles et plus mûres qu'il n'envisageait pas être enregistrées par d'autres artistes. Avec le disque plus commercial To Be Frank (2001), ces nouvelles chansons ont un style différent de ses œuvres précédentes et sont davantage accompagnées par des guitares (acoustiques et électriques) que par des synthétiseurs.

En 1999, il est la voix de la chanson Sometime de l'artiste (Stuart Price).

Au fil des années, Nik Kershaw participa à la réalisation d'album avec des artistes tels que Elton John, Bonnie Tyler, Tony Banks, Les Rythmes Digitales et Imogen Heap.

En 2005, une nouvelle compilation Then and now fut publiée, comprenant 4 nouvelles chansons + Old Friend (Duo avec Elton John) et Sometimes (Collaboration avec Les Rythmes Digitales).

Il a publié en octobre 2006 un nouveau disque appelé You've got to laugh. Ce disque comprend 12 nouvelles chansons et est disponible sur son site internet. Le disque est unanimement considéré comme un des meilleurs qu'il ait produit.

En 2013, il est le chanteur invité par Steve Hackett pour interpréter la chanson The Lamia lors du concert Genesis Revisited live at Hammersmith Apollo de Londres qui fera l'objet d'un DVD du même nom.

Discographie[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1991 : The Collection
  • 1991 : Wouldn't It Be Good
  • 1993 : The Best Of Nik Kershaw (+ 6 Inédits et 3 Re-Mix)
  • 2000 : The Essential
  • 2005 : Then And Now (+ 6 Inédits)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel