Nicolas Molfessis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Molfessis
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Institut d'études politiques de ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession JuristeVoir et modifier les données sur Wikidata

Nicolas Molfessis, né le [1], est un juriste français.

Il est professeur de droit privé à l'Université Paris II Panthéon-Assas.

Carrière[modifier | modifier le code]

Agrégé de droit privé, titulaire d'un DEA ès études politiques (1989)[2], docteur en droit privé (1994)[3] et diplômé de Sciences Po Paris (1987)[4], il y enseigne le droit civil et la sociologie juridique.

Ancien membre du conseil d'administration du PSG en tant que représentant de la société Morgan Stanley, administrateur indépendant du journal Les Échos[réf. nécessaire], Directeur adjoint de la mission de recherche Droit et Justice et il est également l'initiateur et le Secrétaire général du « premier think tank juridique français », le Club des juristes[5]. Il est membre des comités de direction des revues « Pouvoir » et « Banque et Droit », du comité de rédaction des « Petites affiches », du comité scientifique de la « Semaine juridique » (édition générale), dirige la collection « Corpus », aux éditions Economica, et appartient enfin, au club Le Siècle.

Décorations[modifier | modifier le code]

En 2014, il est fait chevalier de la Légion d'honneur sur proposition de la ministre de la justice Christiane Taubira[6].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les offres publiques d'achat, Éd. Litec, 2009 [ouvrage collectif, en collaboration avec Guy Canivet et Didier Martin].
  • Les limites de la réparation du préjudice : Séminaire, Éd. Dalloz, 2009 [ouvrage collectif, en collaboration avec Antoine Garapon, Maurice Nussembaum, François Ewald].
  • La sociologie du droit de Max Weber, Éd. Dalloz, coll. L'Esprit Du Droit, 2006 [ouvrage collectif, en collaboration avec Jean-Philippe Heurtin].
  • Les Revirements de jurisprudence : Rapport remis à Monsieur le Premier Président Guy Canivet, Éd. Litec, coll. « Cour de cassation », 2005 (ISBN 2-7110-0581-X)
  • La Cour de cassation et l'élaboration du droit, Éd. Economica, 2004 (ISBN 2-7178-4970-X)
  • La légitimité de la jurisprudence du Conseil constitutionnel, Éd. Economica, 1999 [ouvrage collectif, en collaboration avec Guillaume Drago et Bastien François].
  • Les Mots de la loi, Éd. Economica, « Collection Etudes juridiques », 1999 (ISBN 2-7178-3714-0)
  • Le Conseil constitutionnel et le droit privé, Éd. LGDJ, coll. « Bibliothèque de droit privé », 1998 (ISBN 2-275-01629-5) [ouvrage issu de "Le Conseil constitutionnel et le droit privé", thèse Paris II, 1994, sous la direction de Mme le Professeur Michelle Gobert]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]