Neom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neom
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Nom local
نيوم
Géographie
Pays
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Entité territoriale administrative de l'Arabie saoudite (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Identifiants
Site web

Neom est un projet de ville futuriste située au Nord-Ouest de l'Arabie Saoudite, à proximité de la frontière avec la Jordanie et l'Égypte.

Description[modifier | modifier le code]

Le nom Neom est une association de neo (nouveau en latin) et M pour Mostaqbal (futur en arabe)[1].

En plein cœur du désert, ce projet pharaonique est initié par le prince Mohammed ben Salmane Al Saoud. Neom aurait une superficie de 26 000 km carrés à 26 500 km carrés, soit la surface de la Bretagne ou « 250 fois la taille de Paris » et coûterait plus de 500 milliards de dollars. Un projet de pont qui traverserait le golfe d'Aqaba pourrait relier l'Égypte et la Jordanie. Neom empiète sur l'ancien Royaume du Hedjaz. La première partie des travaux devrait être achevée en 2025[1],[2],[3],[4].

La direction du projet est confiée à Klaus Kleinfeld[5].

Neom prévoit de fournir de l'internet haut-débit sans fil et gratuit, et de fournir un modèle complet d'e-gouvernement pour assurer la vie administrative et sociale de la ville[3]. Ses concepteurs avancent que la ville pourrait générer le plus fort PIB par habitant au monde d'ici à 2030[1]. L'utopie du projet pousse certains critiques à le comparer au film Bienvenue à Gattaca[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Laurent Martinet, « Arabie saoudite: Neom, un projet fou pour inventer "l'avenir de l'humanité" », L'Express,‎ (lire en ligne)
  2. « NEOM : la mégalopole du futur dont rêve l’Arabie saoudite », Le Monde (consulté le 19 novembre 2017)
  3. a et b « Arabie saoudite : NEOM, le rêve à 500 milliards de dollars de Mohammed ben Salmane », sur lepoint.fr, (consulté le 27 février 2018)
  4. Caroline Durand, « Neom, la ville qui fera 250 fois la taille de Paris », sur ouest-france.fr, (consulté le 27 février 2018)
  5. a et b Isabelle Couet, « À Riyad, les annonces fracassantes du prince «MBS » », Les Échos,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Pages liées[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]