Nanotube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Micropince électrostatique portant des nanotubes de silicium dans un microscope SEM.

Un nanotube est une structure cristalline particulière, de forme tubulaire, creuse et close, composée d'atomes disposés régulièrement en pentagones, hexagones et/ou heptagones, obtenue à partir de certains matériaux, en particulier le carbone et le nitrure de bore.

Présence dans la nature[modifier | modifier le code]

Des nanotubes de carbone se forment naturellement lors de combustions incomplètes : on en a trouvé dans la suie, mais après leur découverte dans des produits synthétiques en 1952 et leur redécouverte en 1979 et 1991.

On a découvert d'autres nanotubes naturels dès 1962 sous la forme d'imogolite (un minéral argileux), dans des sols volcaniques altérés. La structure de l'imogolite a été déchiffrée en 1972, et sa synthèse réalisée en 1977.

Différents matériaux formant des nanotubes[modifier | modifier le code]

Nanotubes d'hydroxyde de cobalt(II). Barre d'échelle : 500 nm (a et b), 200 nm (en médaillon), 50 nm (c et e), 100 nm (d).

Carbone[modifier | modifier le code]

Article détaillé : nanotube de carbone.

Nitrure de bore[modifier | modifier le code]

En 1994, l'École polytechnique, en France, a réussi à produire des nanotubes à partir de nitrure de bore. Leurs propriétés sont encore imprécises, mais on sait pour l'instant qu'ils sont un isolant électrique, qu'ils pourraient avoir des propriétés de conduction de la lumière, ce qui pourrait les rendre utiles en optronique, et des propriétés d'émission de champs.

Autres[modifier | modifier le code]

Des nanotubes ont été produits à partir d'autres composés chimiques :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]