Fullerène supérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fullerène icosaédrique C540.

On désigne en général par le terme fullerène supérieur un fullerène ayant 70 atomes de carbone ou plus. Ce sont des cycles hexagonaux et pentagonaux fusionnés et formant des cages dans lesquelles les atomes de carbone matérialisent les sommets et leurs liaisons, les arêtes.

Propriété[modifier | modifier le code]

Formule numéro CAS[1] Nis[2] symétrie[3],[4]
C60 99685-96-8 1 Ih
C70 115383-22-7 1 D5h
C72 1 D6h
C74 1 D3h
C76 135113-15-4 2 D2*
C78 136316-32-0 5 D2v
C80 136316-32-0 7
C82 136316-32-0 9 C2, C2v, C3v
C84 135113-16-5 24 D2*, D2d
C86 135113-16-5 19
C88 135113-16-5 35
C90 135113-16-5 46
C3996 175833-78-0

Dans ce tableau, Nis représente le nombre d'isomères possibles en respectant la règle "pentagone isolé", c'est-à-dire sans que deux pentagones dans un fullerène ne partagent une arête. Les groupes de symétrie sont donnés pour la forme expérimentalement la plus abondante et * marque les symétries avec plus d'une forme chirale possible.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. W. L. F. Armarego, Christina Li Lin Chai, Purification of laboratory chemicals, Butterworth-Heinemann, 2009, p. 214. (ISBN 978-1-85617-567-8).
  2. David E. Manolopoulos, Patrick W. Fowler, Structural proposals for endohedral metal-fullerene complexes, Chemical Physics Letters, 1991, vol.187, p. 1. DOI:10.1016/0009-2614(91)90475-O.
  3. Francois Diederich, Robert L. Whetten, Beyond C60: The higher fullerenes, Accounts of Chemical Research, 1992, vol. 25(3), p. 119. DOI:10.1021/ar00015a004.
  4. K Veera Reddy, Symmetry And Spectroscopy Of Molecules, New Age International, 1998, p. 126. (ISBN 978-81-224-1142-3).