Nanofiltration

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La nanofiltration (NF) est une méthode de séparation membranaire qui permet l’arrêt sélectif des molécules dont la taille varie entre 100 et 10-0.5 nanomètre (nm). La nanofiltration n’est pas fondamentalement différente de l'ultrafiltration ou de la microfiltration, si ce n’est qu’elle retient des matières de tailles différentes de ces dernières.

Propriétés[modifier | modifier le code]

La nanofiltration est un procédé baro-membranaire car le transfert a lieu sous l’effet de la pression. Cette pression peut aller de 3 à 20 bars[1].

Le mécanisme de séparation se fait par tamisage : le transfert a lieu dans une membrane poreuse et résulte de la différence de la taille des composants par rapport à celle des pores de la membrane. Les pores d'une membrane de nanofiltration sont inférieures à 2 nm. Ils sont appelés des micropores[2].

Applications[modifier | modifier le code]

La nanofiltration a été surtout utilisée dans l'adoucissement de l'eau (enlèvement des ions bivalents, en l'occurrence le calcium et le magnésium responsables de la dureté). Actuellement, c'est un procédé de choix pour le traitement des eaux de surface (eaux de lacs et de rivières) et des eaux saumâtres (eaux de qualité intermédiaire entre une eau de surface et l'eau de mer du point de vue de la salinité). Elle peut être utilisée pour enlever les micro-organismes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Membranes polymères en milieu aqueux. Procédés membranaires : état de l'art et perspectives, Gérald Pourcelly, Actualités G.F.P, Bulletin N°99, Octobre 2004
  2. (en) J. Rouquerol et al., « Recommendations for the characterization of porous solids (Technical Report) », Pure & Appl. Chem, vol. 66,‎ , p. 1739–1758 (DOI 10.1351/pac199466081739, lire en ligne [free download pdf])