Myriam Watthee-Delmotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Myriam Watthee-Delmotte
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Myriam Watthee-Delmotte, née en 1954, est une universitaire et critique littéraire belge. Elle est Directrice de recherches du Fonds national de la recherche scientifique belge et professeur de littérature française à l'Université catholique de Louvain, où elle a créé le Centre de Recherche sur l'Imaginaire[1]. Elle est Membre de l'Académie royale de Belgique (Classe des lettres, sciences morales et politiques). Elle préside l'Association « Lettres en Voix » et l'Association Charles Plisnier.

Recherches[modifier | modifier le code]

Myriam Watthee-Delmotte est spécialiste dans le domaine de la littérature française (de la seconde moitié du XIXe s. à nos jours). Son objet de recherche est la dynamique des représentations littéraires contemporaines : leurs sources, les modalités de leur inscription et de leur développement, leurs supports textuels ou iconiques. Les auteurs qu'elle étudie prioritairement sont Barbey d'Aurevilly, Villiers de l'Isle-Adam, Georges Bernanos, Pierre Jean Jouve, Henry Bauchau, Yannick Haenel.

Elle s'intéresse aux rapports entre art et littérature (illustration littéraire, écrits d'artistes, sémiologie comparée des formes d'expression iconiques et verbales), entre autres pour les périodes du symbolisme et du surréalisme. Elle est un des rares chercheurs à avoir analysé les textes littéraires de Salvador Dalí. Membre actif du Groupe de Recherche sur l'Image et le Texte[2], elle a créé un enseignement sur « Art et littérature » à l'Université catholique de Louvain. Elle coordonne à l'UCL un pôle d'attraction interuniversitaire sur la littérature et les innovations médiatiques.

Elle considère la littérature comme mode de l'agir, c'est-à-dire qu'elle s'intéresse à sa faculté à produire, au départ de représentations langagières, des effets réels. En ce sens, elle étudie les processus de sacralisation, c'est-à-dire de production du sacré dans l'écriture profane. Elle a créé le groupe de recherche Figures et formes de la spiritualité dans la littérature et les arts[3]. Tout particulièrement, elle travaille sur le rapport entre littérature et ritualité : comment la littérature est elle-même un phénomène ritualisé, comment la littérature française contemporaine rend compte des rites et s'approprie leur efficacité. Elle analyse des rites de parole (ex. l'aveu, la prière…) ou qui reposent sur l'écriture (ex. le journal intime, le testament…), et en particulier les rites de deuil et de commémoration.

Ses recherches sur les représentations l'ont amenée à prôner le travail en interdisciplinarité. Sa position épistémologique consiste à ne pas atomiser, mais à relier entre eux des aspects du phénomène littéraire habituellement traités isolément : texte, contexte, auteur, lecteur, support matériel/médiatique du texte. De par sa volonté de réintégrer dans un même ensemble réflexif des paramètres généralement distingués, elle a ainsi replacé la littérature au lieu de confluence entre les représentations mentales collectives reçues en héritage (sources historiques, intertextuelles, artistiques, mais aussi anthropologiques) et les configurations propres au psychisme d'un individu. Étant à l'origine de l'introduction des études sur l'imaginaire littéraire en Belgique, elle a fait converger autour de problématiques fédératrices différentes disciplines des sciences humaines : elle a activé, à partir de 1996, un réseau pluridisciplinaire reliant littérature, histoire, histoire de l'art, théologie, philosophie, psychologie, dans un travail de véritable problématisation interdisciplinaire, et non de simple juxtaposition d'approches disciplinaires.

Sur le plan éditorial, elle a créé la première série de la revue en ligne Interférences littéraires, les Cahiers électroniques de l'Imaginaire et elle dirige avec Paul-Augustin Deproost la collection « Imaginaires »[4] chez L'Harmattan-Académia.

Spécialiste de l'œuvre d'Henry Bauchau, elle gère le Fonds Henry Bauchau[5] qui réunit à l'Université catholique de Louvain, à l'initiative de l'écrivain, manuscrits, correspondance et travaux plastiques, la bibliothèque personnelle d'Henry Bauchau, la bibliographie critique sur son œuvre, les traductions, entretiens, illustrations, etc. Elle a créé avec Catherine Mayaux (Université de Cergy-Pontoise) la Revue internationale Henry Bauchau. L'Écriture à l'écoute et elle gère le Prix Henry Bauchau.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Henry Bauchau, Labor, coll. « Un livre, une œuvre », Bruxelles, 1994. (ISBN 3-8615-3264-6)
  • Olivier Clynckemaillie et Myriam Watthee-Delmotte, Dali, catalogue de l'exposition des lithographies littéraires, Marius Staquet, Mouscron, 2000.
  • Bauchau avant Bauchau. En amont de l'œuvre littéraire, Academia-Bruylant, Louvain-la-Neuve, 2002. (ISBN 2-87209-652-3)
  • Henry Bauchau, en collaboration avec Myriam Watthee-Delmotte, L'Atelier spirituel, Actes Sud, Arles, 2008. (ISBN 978-2-7427-7391-6)
  • Geneviève Duchenne, Vincent Dujardin et Myriam Watthee-Delmotte, Henry Bauchau dans la tourmente du XXe siècle. Configurations historiques et imaginaires, Le Cri, Bruxelles, 2008. (ISBN 978-2-871-06475-6)
  • Sofiane Laghouati, Isabelle Vanquaethem et Myriam Watthee-Delmotte, Henry Bauchau, La Maison d'à côté, Bruxelles, 2010. (Livre multimédia.)
  • Littérature et ritualité. Enjeux des rites dans la littérature française contemporaine, Berne, Peter Lang, 2010. Cet ouvrage a remporté le Prix Emmanuel Vossaert.

Direction d'ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Rops au risque de l'Autre, Sources, coll. « Tiré à part », Namur, 1996.
  • Myriam Watthee-Delmotte et Metka Zupancic (dir.), Le Mal dans l'imaginaire littéraire français (1850-1950), préf. de Max Milner, L'Harmattan - Éditions David, Paris - Orléans (Ontario), 1998. (ISBN 2-7384-6198-0)
  • Myriam Watthee-Delmotte et Paul-Augustin Deproost (dir.), Imaginaires du Mal, Éditions du Cerf - Université catholique de Louvain, coll. « Bibliothèque de la faculté de philosophie et lettres - Transversalités », Paris - Louvain-la-Neuve, 2000. (ISBN 978-2-874-16000-4) (Prix du Fonds International ISDT Wernaers [2000].)
  • La Violence : représentations et ritualisations, L'Harmattan, coll. « Structures et pouvoirs des imaginaires », Paris, 2002. (ISBN 2-7475-3232-1)
  • Ralph Dekoninck et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), L'Idole dans l'imaginaire occidental, L'Harmattan, coll. « Structures et pouvoirs des imaginaires », Paris, 2005. (ISBN 2-7475-8798-3)
  • Myriam Watthee-Delmotte et Jacques Poirier (dir.), Pierre Jean Jouve et Henry Bauchau, les voix de l'altérité, E.U.D., coll. « Écritures », Dijon, 2006. (ISBN 978-2-915-55252-2)
  • Ralph Dekoninck, Janine Desmulliez et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Controverses et polémiques religieuses, L'Harmattan, coll. « Structures et pouvoirs des imaginaires », Paris, 2007. (ISBN 978-2-296-04415-9)
  • Jean-Louis Tilleuil et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Texte, image, imaginaire, L'Harmattan, coll. « Structures et pouvoirs des imaginaires », Paris, 2007. (ISBN 978-2-296-03786-1)
  • Art de lire, art de vivre. Hommage au Professeur Georges Jacques, L'Harmattan, coll. « Structures et pouvoirs des imaginaires », Paris, 2008. (ISBN 978-2-296-04924-6)
  • Paul-Augustin Deproost, Laurence van Ypersele et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Mémoire et identité. Parcours dans l'imaginaire occidental, Presses universitaires de Louvain, Louvain-la-Neuve, 2008. (ISBN 978-2-87463-125-2)
  • Catherine Mayaux et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Henry Bauchau. Écrire pour habiter le monde, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « L'Imaginaire du texte », Saint-Denis, 2009. (ISBN 978-2-84292-225-2)
  • Christian Chelebourg, David Martens et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Héritage, filiation, transmission. Configurations littéraires (XVIIIe-XXIe s.), Louvain-la-Neuve, Presses universitaires de Louvain, 2011.
  • David Martens et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), L'écrivain, un objet culturel, Dijon, E.U.D., 2012.
  • Sofiane Laghouati, David Martens et Myriam Watthee-Delmotte, Ecrivains, modes d'emploi, de Voltaire à bleuOrange (revue hypermédiatique, Morlanwez, Musée royal de Mariemont, 2012.
  • Baudouin Decharneux, Catherine Maignant et Myriam Watthee-Delmotte, Esthétique et spiritualité I : Enjeux identitaires, et II : Circulation des modèles en Europe, Fernelmont, Editions Modulaires Européennes, 2012.

Direction de numéros de revues[modifier | modifier le code]

  • Les Lettres romanes, no spécial (2000) : Création, sens, éthique : la triangulation des enjeux littéraires.
  • Myriam Watthee-Delmotte, Laurence van Ypersele et Paul-Augustin Deproost (dir.), Les Cahiers électroniques de l'imaginaire, no 1 (2003) : Structures et pouvoirs des imaginaires : mise au point des concepts transdisciplinaires ; no 2 (2005) : Héros et héroïsation ; no 4 (2006) : La Violence ;' no '5 (2007) : Le Pouvoir de la parole.'
  • Myriam Watthee-Delmotte et David Martens (dir.), Les Cahiers électroniques de l'imaginaire, no 3 (2005) : Rite et littérature.
  • Les Lettres Romanes, vol. 59, no 1 (2005): L'Espace claudélien (Hommage au Chanoine Albert Milet).
  • Nu(e), no 35 (2007) : Henry Bauchau et n° 57 (2015) : Philippe Lekeuche.
  • Catherine Mayaux et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Revue internationale Henry Bauchau. L'Écriture à l'écoute. N°1 (2008) : L'Atelier d'Henry Bauchau (ISBN 978-2-87463-139-9) ; no 2 (2009) : Henry Bauchau et les arts (ISBN 978-2-87463-197-9) ; n° 3 (2010) : L'ancrage suisse (ISBN 978-2-87463-257-0) ; n°4 (2011-2012) : Henry Bauchau en traduction (ISBN 978-2-87558-049-8) ; n°5 (2013) : Le temps du créateur (volume du Centenaire de la naissance de l'écrivain) (ISBN 978-2-87558-110-5) ; n°6 (2014) : Aux sources de la création poétique (ISBN 978-2-87558349-9) ; n°7 (2015) : Henry Bauchau en scène (ISBN 978-2-87558-417-5).
  • Laurent Déom et Myriam Watthee-Delmotte (dir.), Les Lettres romanes, vol. 67, n°1-2, 2013 : Ritualité de la littérature.

Textes en ligne[modifier | modifier le code]

Livret d'opéra[modifier | modifier le code]

    • Opéra qui retrace le séjour de Verlaine dans la prison de Mons, au départ de documents d'archives, de la correspondance et des poèmes écrits durant le séjour carcéral, dont « L'Art poétique » qui présente la poésie comme « de la musique avant toute chose ».

Références[modifier | modifier le code]