Musée international des arts modestes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée international des arts modestes
MIAM
Image dans Infobox.
Le MIAM au bord du Canal royal.
Informations générales
Type
Ouverture
Dirigeant
Site web
Collections
Collections
Localisation
Pays
Commune
Adresse
23 quai Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny
Coordonnées

Le Musée international des arts modestes ou MIAM est un musée de Sète, dans le département de l'Hérault, consacré aux arts modestes, créé par Hervé Di Rosa et Bernard Belluc en 2000[1],[2],[3],[4].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Musée international des arts modestes ouvre ses portes à Sète en . Il a été aménagé dans un ancien chai à vin par l'architecte Patrick Bouchain.

En 2026, il est prévu qu'il s'installe à côté du nouveau conservatoire de musique dans un espace de 4000 mètres carrés, soit 4 fois sa surface actuelle[5].

Les collections[modifier | modifier le code]

Le MIAM abrite les collections de ses deux fondateurs, Hervé Di Rosa et Bernard Belluc. Ce fonds est constitué de milliers d'objets de l'art modeste, manufacturés ou artisanaux. Ce sont pour l'essentiel des jouets, des figurines, des gadgets et d'autres objets divers. Ils proviennent des périphéries de l'art brut, de l'art naïf ou de l'art populaire.

Un ensemble de créations ont également été réalisées pour le musée dans le cadre de la commande publique, comme des sculptures de Théodore et de Calixte Dakpogan, une maquette futuriste de Bodys Isek Kingelez ou la musique de Pascal Comelade.

La cour intérieure du MIAM accueille « Le jardin des plantes modestes » réalisé par l'artiste-botaniste Liliana Motta.

Petite épicerie du MIAM[modifier | modifier le code]

Créée en 2010, la petite épicerie du MIAM est le service pédagogique du musée. Il a été pensé et est réalisé par l'École municipale des beaux-arts de Sète.

Les ateliers de pratiques artistiques sont réalisés par des enseignants de l'école des beaux-arts avec des artistes invités dans un état d'esprit[Lequel ?] proche de celui du MIAM et par des approches spécifiques liées aux expositions temporaires.

Expositions passées[modifier | modifier le code]

  • «Mondo Dernier Cri, une internationale serigrafike» (8 février 2019 au 31 janvier 2021), exposition avec le collectif "Le Dernier Cri" avec Pakito Bolino (artiste et commissaire de l'exposition), avec plus de 400 livres, 200 sérigraphies, des films d'animations...
  • « La part modeste » (4 juillet 2019 - 5 janvier 2020)[6], exposition collective sur l'art modeste, commissaires de l'exposition Martine Buissart, Norbert Duffort, artistes : Bernard Belluc, Jacques Bonnard, Patrice Carré, Delphine Coindet, Gérard Collin-Thiébaut, Raquel Dias, Hervé Di Rosa, Elisa Fantozzi, Charlotte Guinot-Bacot, Marie-Caroline Hominal, Hélène Iratchet, Bertrand Lavier, Jean-Luc Montginoul
  • « Kinshasa Chroniques » (octobre 2018 à mars 2019), exposition avec des artistes de Kinshasa en République Démocratique du Congo. Exposition co-produite par le Musée International des Arts Modestes et la Cité de l’architecture & du patrimoine.
  • « Évasions l'art sans liberté » (7 avril - 23 septembre 2018)[7], montrant les œuvres et travaux artistiques produits dans des espaces de privation de liberté, commissaires de l'exposition Norbert Duffort, Anne Georget, Pascal Saumade
  • « Carmelo Zagari - carnaval des yeux » (14 octobre 2017 - 11 mars 2018)[8],[9], commissaire de l'exposition Norbert Duffort
  • « En toute modestie - L'archipel Di Rosa » (3 février - 17 septembre 2017)[10], commissaire de l'exposition Julie Crenn
  • « Shadoks » (18 juin - 31 décembre 2016)[11], sur la série les Shadoks, commissaires de l'exposition Norbert Duffort et Thierry Dejean
  • « Providence » (4 décembre 2015 - 22 mai 2016)[12], sur la production artistique des artistes de Providence, capitale de l’État du Rhode Island (États-Unis), commissaire de l'exposition Jonas Delaborde, artistes : Mat Brinkman, Melissa Brown, Brian Chippendale, Jessica Ciocci, Jim Drain, Philippe Druillet, C.F., Leif Goldberg, Jungil Hong, Ben Jones, Marie Lorenz, Takeshi Murata & Billy Grant, Ara Peterson, Francine Spiegel & Judi Rosen
  • « Véhicules, auto, moto, vélo, train, avion et bateau » ( au ) Norbert Duffort (commissaire de l’exposition) ; artistes : David Braillon, Roderick Buchanan, Benedetto Bufalino, François Burland, John Byam, Patrice Carré, Michel Gondry & Sylvain Arnoux, Olivier Grossetête, Raymond Hains, Johann Hauser, Lorna Hylton, Franz Kernbeis, Vincent Lamouroux & Raphaël Zarka, Bertrand Lavier, Panamarenko, Jean-Luc Parant...
  • « Manila Vice » ( au ), dont le commissaire Manuel Ocampo faisait découvrir Manille, ses paysages extrêmes et ses artistes[13]
  • « Les trésors de l'Art modeste » (/)[14]
  • « Gromiam les 20 ans de Groland » (/)[15]
  • « My Winnipeg » (/)[16]
  • « Les territoires de l'Art modeste » (/)[17]
  • « Global Caraïbes » (/)[18]
  • « Sur le fil » (/)[19]
  • « @ Table! » (/)[20]
  • « Kitsch Catch » (/)[21]
  • « Coquillages et crustacés » (/)[22]
  • « L'art modeste sous les bombes » (/)[23]
  • « 1000 pavois ? » (/)
  • « Bang ! Bang ! trafic d'armes de Saint-Étienne à Sète » (/)[24]
  • « Le manège enchanté » (/)[25]
  • « Paradirama » (/)[26]
  • « Les hommes de sucre » (/)
  • « Miam Miam glouglou » (/)[27]
  • « Narcochic Narcochoc » (/)[28]
  • « Carlo Zinelli » (/)[29]
  • « Raynaud » (/)[30],[31]
  • « Chapoleon » (/)
  • « Pop up » (/)
  • « Au hasard le paysage » (/)
  • « Cinémodeste, il était une fois de Broadway à Accra » (/)[32]
  • « Les Biascamano une famille d'artistes » (/)
  • « King Size » (/)
  • « Mexico ! Mexico ! » exposition inaugurale ()[33]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Musée international des arts modestes de Sète sur musee.sorties.francetv.fr.
  2. « Le Musée international des Arts modestes a 10 ans » sur France TV.
  3. Le 10e anniversaire du Musée international des arts modestes sur France Culture.
  4. « Hervé di Rosa - Artiste peintre et co-fondateur du M.I.A.M. », sur franceculture.fr (consulté le 29 octobre 2015).
  5. Elodie Cabrera, « À Sète, le Miam, qui fête ses vingt ans, a encore de l’appétit », sur Télérama, (consulté le 19 juillet 2021)
  6. « Regards sur l’art modeste à Sète », sur Connaissance des Arts, (consulté le 5 décembre 2020)
  7. « ÉVASIONS, l'art sans liberté : exposition au Musée International des Arts Modestes de Sète (MIAM) », sur Médiaterranée, (consulté le 5 décembre 2020)
  8. « Carmelo Zagari Carnaval des yeux », sur midilibre.fr (consulté le 5 décembre 2020)
  9. « "Carnaval des yeux", une exposition intimiste à découvrir au MIAM de Sète », sur France 3 Occitanie (consulté le 5 décembre 2020)
  10. « En toute modestie – Archipel Di Rosa », sur artpress, (consulté le 5 décembre 2020)
  11. « Les Shadoks pompent, pompent, pompent au MIAM de Sète », sur Télérama (consulté le 5 décembre 2020)
  12. « A Sète, le fracas psychédélique de Providence », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 5 décembre 2020)
  13. Voir sur herault-tourisme.com.
  14. Voir sur cest-a-sete.fr.
  15. Voir sur emporium-s.com.
  16. Voir sur galeriekeza.com.
  17. Voir sur culturopoing.com.
  18. Voir sur edouard-duval-carrie.com.
  19. « TECKYO.com - Soirées, festivals et news electro », sur TECKYO.com (consulté le 8 septembre 2020).
  20. Voir sur viavitis.fr.
  21. Voir sur deliredelart.20minutes-blogs.fr.
  22. Voir sur mawebtele.info.
  23. Voir sur panopticart.fr.
  24. Voir sur cnap.fr.
  25. Voir sur picasaweb.google.com.
  26. Voir sur artaujourdhui.info.
  27. Voir sur ideesgo.com.
  28. Voir sur artaujourdhui.info.
  29. Voir sur artaujourdhui.info.
  30. Voir sur artaujourdhui.info.
  31. La Dépêche du Midi, « Le nouvel appétit du MIAM », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le 8 septembre 2020).
  32. Voir sur artaujourdhui.info.
  33. « A Sète, les “arts modestes” affirment exister », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le 8 septembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]