Souffles (revue française)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Souffles.

La revue Souffles est une publication semestrielle de l'Association des Écrivains méditerranéens[1],[2] basée à Montpellier, fondée en 1942 dans la clandestinité par le poète Robert Marty (président jusqu'en 1983) et le poète et peintre Paul Bouges. C'est l'une des plus anciennes revues françaises de poésie et la plus ancienne du Languedoc. Ses fondateurs, en créant la revue sous l'Occupation et en éditant ses quelques feuillets au moyen d'une presse familiale, ont voulu que prévale la liberté poétique en des époques de censure[3]. Jacques Gasc ( 1943-2010 )[4], poète montpelliérain - entré à l'âge de quinze ans à la Compagnie des Écrivains méditerranéens parrainé par Paul Bouges - succèdera à Robert Marty jusqu'en 2003. Jean-Pierre Védrines[5] en a été le directeur de 2003 à 2010. Après un intérim de Gaston Marty, Christophe Corp accède à la présidence des Écrivains méditerranéens en 2011 et redynamise la revue, en intégrant un important travail iconographique.

NB : Revue à ne pas confondre avec son homonyme marocain[6]

Importance culturelle de la revue[modifier | modifier le code]

L'association Les Écrivains méditerranéens, dont la revue est l'émanation éditoriale, compta parmi ses collaborateurs les poètes : Frédéric Jacques Temple, Mohammed Dib, André Vinas, Mireio Dorian, Blaise Cendrars, André Valentin, Pierre Courtaud... Dans les années 1980, une vague de jeunes poètes contribue à donner un nouvel élan à la revue Souffles. Œuvrant avec Jacques Gasc, Jannick Rouger du Teil, Antoinette Dard-Puech, Claire Pascal-Brocardi, Marie-Pierre Benoît, Andre Valentin, Jacquy Gil, La CEM accueille cette nouvelle génération: Dominique Malheux, Marc Giroud, Jean-Michel Lhubac, Marie-José Fages-Lhubac, Martine Biard et Stephen Bertrand, puis Jean-Luc Casadavall[7].

La ligne éditoriale de la revue Souffles s'adresse à tous les amis des lettres, poètes ou prosateurs. Fenêtre sur les Méditerranées, elle est un espace poétique qui veut contribuer au rayonnement de la poésie en Languedoc-Roussillon, un lieu d'échanges entre les poètes du monde, de la région et d'ailleurs. Elle invite aussi au dialogue de la poésie avec toutes les formes d'art. http://www.revuesouffles.fr/lassociation/presentation/[interprétation personnelle] Un esprit d'ouverture autant qu'un souci d'originalité et de qualité caractérisent la ligne éditoriale de la revue Souffles, une revue qui s'attache à être éclectique dans ses choix, en éditant des poètes ou des prosateurs confirmés mais aussi de nouveaux talents poétiques.[interprétation personnelle] En effet, « entre Souffles et de nombreux écrivains dont la qualité d'écriture ne trompe pas, il y a plus qu'une proximité géographique, il y a un territoire de vie où la parole poétique existe, se développe, s'enracine et résiste à cette course à la mondialisation qui conduit notre culture et nos vies vers un désastre innommable », affirme son ancien directeur, Jean-Pierre Védrines dans le numéro 229 de la revue[8].

Elle organise divers événements littéraires[9], dont des prix.

Les prix[modifier | modifier le code]

L'association décerne trois grands prix et trois prix spéciaux[10],[11],[12]par an, et présente les lauréats dans le numéro suivant de Souffles, avec des extraits de leurs œuvres. Par le biais de ces prix littéraires décernés chaque année, Souffles s'attache à faire découvrir de nouveaux talents poétiques.

Trois grands prix de la revue Souffles vont contribuer à changer sa présentation[modifier | modifier le code]

  • Le Grand Prix de poésie Joseph Delteil[13], destiné à couronner un manuscrit dont la sensibilité et l'écriture poétique suscitent une émotion esthétique profonde et durable[14].
  • Le Grand Prix de prose Gaston Baissette[15],[16], décerné à un recueil de textes (nouvelles, contes ou récits) originaux et présentant de réelles qualités d'écriture.
  • Le Grand Prix du Livre d'artiste de la ville de Montpellier[17],[18], attribué à un recueil de poésie ou prose poétique présentant une unité d'inspiration et de style.

Les trois prix spéciaux[modifier | modifier le code]

  • Le Prix du jeune auteur de poésie - Karl Bréheret[19], réservé à un recueil de poésie d'un jeune auteur de talent[20].
  • Le Prix Garcia Lorca de l'auteur dramaturge, qui récompense une œuvre théâtrale à caractère poétique.
  • Le Prix Éclat du texte court[21], décerné à un texte en prose témoignant d'une écriture et d'un imaginaire inscrits dans la fulgurance[22].

Rubriques[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, la revue se renouvelle encore, ajoutant de nouvelles rubriques, de nouveaux thèmes et ceci s'accompagne d'un important travail iconographique.

  • en Figure de proue on trouve un poème emblématique de l'esprit du recueil
  • Poèmes en archipel
  • Ce toit tranquille où marchent les colombes: un ou plusieurs poèmes de l'étranger, surtout non-francophones (titre en référence au vers de Paul Valéry dans son poème Le Cimetière Marin)
  • Archipels de la prose: rubrique composée de poèmes en prose.
  • À te regarder ils s'habitueront: (référence à René Char, "Rougeur des Matinaux").
  • Fenêtre sur art: découverte des œuvres d'un artiste, peintre, photographe ou sculpteur, du Languedoc.
  • Fleur de sel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Description de la revue sur le site de l'association Mots Passants (2009)
  2. « Revue | De Souffles en Souffles », sur La pierre et le sel (consulté le 21 juin 2017)
  3. Ceci est tiré de la troisième de couverture du numéro 238-239, vol 71 de la revue, il y figure à chaque numéro un petit cadre qui décrit brièvement l'histoire de Souffles.
  4. Cf. Les seuils magnifiques. De la jeunesse à la maturité dans l'œuvre poétique de Jacques Gasc par Martine Biard. Préface de Jacquy Gil. Postface de Jean-Luc Casadavall. 224p, paru en 2013. Cf. Liens externes.
  5. la Maison des écrivains et de la littérature, Ligne 13 Communication, Gersende Hurpy, « Jean-Pierre Védrines / Maison des écrivains et de la littérature », sur www.m-e-l.fr (consulté le 21 juin 2017)
  6. « Souffles, revue culturelle et littéraire du Maghreb », sur clicnet.swarthmore.edu (consulté le 21 juin 2017)
  7. « Présentation - Revue Souffles », Revue Souffles,‎ (lire en ligne)
  8. "La beauté du monde", Jean-Pierre Védrines, Souffles no 229, spécial Jean Joubert, 2010, réédition 2012
  9. « Soirée Dada organisée par la revue Souffles | Mélusine », sur melusine-surrealisme.fr (consulté le 21 juin 2017)
  10. Prix décernés en 2012
  11. Directeur de Publication Christophe Corp, L'arbre à souffles: Vol.72 - d'un souffle à l'autre, Souffles, (ISBN 9782900650608, lire en ligne)
  12. « Grand prix de poésie des Écrivains Méditerranéens et revue Souffles », sur http://francais.agonia.net
  13. « Prix littéraires - Revue Souffles », Revue Souffles,‎ (lire en ligne)
  14. Grand Prix Joseph Delteil remporté en 2012 par Catherine Boudet.
  15. « grand prix de prose gaston baissette : Sur la terre comme au ciel », sur tasvouluvoirlamer.midiblogs.com (consulté le 21 juin 2017)
  16. Mémoires de Guerre, « Baissette Gaston - Mémoires de Guerre », Mémoires de Guerre,‎ (lire en ligne)
  17. « Salon du Livre d’Artiste de Montpellier »
  18. Ville de Montpellier, « Comédie du Livre - Ville de Montpellier », sur www.montpellier.fr (consulté le 21 juin 2017)
  19. « CONCOURS DE POESIE DANS LE SUD », frontignan.bbfr.net,‎ (lire en ligne)
  20. Autrefois, prix René Béguin.
  21. Association C.R.I.S, « Présentation - La Femme tiroir - Wedia - mise en scène Wedia, - theatre-contemporain.net », sur www.theatre-contemporain.net (consulté le 21 juin 2017)
  22. « Blog », sur www.gaelem.com (consulté le 21 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]