Souffles (revue française)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La revue Souffles est une publication semestrielle de l'Association des Écrivains méditerranéens, créée en 1942, au sein de la Résistance.

Historique[modifier | modifier le code]

La revue, basée à Montpellier, est fondée en 1942 dans la clandestinité par le poète Robert Marty (président jusqu'en 1983) et son beau-frère le poète et peintre Paul Bouges[1]« Après la guerre, c'est l'hebdomadaire Le Tigre, politique mais aussi littéraire, dirigé par François Malrie, qui renouait le fil, ainsi que la petite revue Souffles qui saura, quelque temps, attirer dans ses sommaires des écrivains de qualité :... »[2],[3].

Jacques Gasc (1943-2010)[4], poète montpelliérain - entré à l'âge de quinze ans à la Compagnie des Écrivains méditerranéens parrainé par Paul Bouges - succède à Robert Marty jusqu'en 2003. Jean-Pierre Védrines[5] en est à son tour le directeur de 2003 à 2010. Après un intérim de Gaston Marty, Christophe Corp accède à la présidence des Écrivains méditerranéens en 2011 et à ladirection de cette revue[1].

Les prix[modifier | modifier le code]

L'association décerne trois grands prix et trois prix spéciaux[6],[7],[8]par an, et présente les lauréats dans le numéro suivant de Souffles, avec des extraits de leurs œuvres. Par le biais de ces prix littéraires décernés chaque année, Souffles s'attache à faire découvrir de nouveaux talents poétiques.

Grands prix[modifier | modifier le code]

  • Le Grand Prix de poésie Joseph Delteil[9], destiné à couronner un manuscrit dont la sensibilité et l'écriture poétique suscitent une émotion esthétique profonde et durable[10].
  • Le Grand Prix de prose Gaston Baissette[11],[12], décerné à un recueil de textes (nouvelles, contes ou récits) originaux et présentant de réelles qualités d'écriture.
  • Le Grand Prix du Livre d'artiste de la ville de Montpellier[13],[14], attribué à un recueil de poésie ou prose poétique présentant une unité d'inspiration et de style.

Prix spéciaux[modifier | modifier le code]

  • Le Prix du jeune auteur de poésie - Karl Bréheret[15], réservé à un recueil de poésie d'un jeune auteur de talent[16].
  • Le Prix Garcia Lorca de l'auteur dramaturge, qui récompense une œuvre théâtrale à caractère poétique.
  • Le Prix Éclat du texte court[17], décerné à un texte en prose témoignant d'une écriture et d'un imaginaire inscrits dans la fulgurance[18].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Revue | De Souffles en Souffles », sur La pierre et le sel (consulté le )
  2. « Montpellier, Mille ans de littérature », Entailles : revue francophone de littérature, nos 20 - 21,‎ , p. 78-79 (lire en ligne)
  3. « De Souffles en Souffles », sur La pierre et le sel (consulté le )
  4. Martine Biard, Les seuils magnifiques dans l’œuvre du poète Jacques Gasc 1943-2010, Edilivre
  5. Hurpy, « Jean-Pierre Védrines », sur la Maison des écrivains et de la littérature (consulté le )
  6. Prix décernés en 2012
  7. Directeur de Publication Christophe Corp, L'arbre à souffles : Vol.72 : d'un souffle à l'autre, Souffles, (ISBN 978-2-900650-60-8, lire en ligne)
  8. « Grand prix de poésie des Écrivains Méditerranéens et revue Souffles », sur http://francais.agonia.net
  9. « Prix littéraires - Revue Souffles », Revue Souffles,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Grand Prix Joseph Delteil remporté en 2012 par Catherine Boudet.
  11. « grand prix de prose gaston baissette : Sur la terre comme au ciel », sur tasvouluvoirlamer.midiblogs.com (consulté le )
  12. Mémoires de Guerre, « Baissette Gaston - Mémoires de Guerre », Mémoires de Guerre,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Salon du Livre d’Artiste de Montpellier »
  14. Ville de Montpellier, « Comédie du Livre - Ville de Montpellier », sur www.montpellier.fr (consulté le )
  15. « Concours de poésie dans le sud », frontignan.bbfr.net,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. Autrefois, prix René Béguin.
  17. Association C.R.I.S, « Présentation - La Femme tiroir - Wedia - mise en scène Wedia, - theatre-contemporain.net », sur www.theatre-contemporain.net (consulté le )
  18. « Blog », sur www.gaelem.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]