Mosquée de Niujie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une mosquée image illustrant la République populaire de Chine
Cet article est une ébauche concernant une mosquée et la République populaire de Chine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mosquée de Niujie
Image illustrative de l'article Mosquée de Niujie
L'entrée principale
Présentation
Culte Islam
Type Mosquée
Début de la construction 996
Style dominant Architectures chinoise et orientale
Géographie
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Ville Pékin
Coordonnées 39° 53′ 04″ N 116° 21′ 29″ E / 39.88444, 116.35805639° 53′ 04″ Nord 116° 21′ 29″ Est / 39.88444, 116.358056

Géolocalisation sur la carte : centre de Pékin

(Voir situation sur carte : centre de Pékin)
Mosquée de Niujie

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Mosquée de Niujie

La Mosquée de Niujie (chinois : 牛街礼拜寺 ; pinyin : niūjiē lǐbàisì) fut construite en 996 par Nazruddin, un savant arabe fonctionnaire de la dynastie Liao (Khitans) dans leur ce qui était alors leur capitale du Sud, nommée alors Nanjing. C'est la plus vieille et plus grande mosquée de Pékin. L'édifice a été agrandi et rénové sous les dynasties Yuan, Ming et Qing et se caractérise par sa disposition symétrique orientée est-ouest. Étendue sur 6 000 m2, la mosquée est un mélange d'architectures chinoise et orientale qui abrite deux salles des prières, pour les hommes et pour les femmes, qui peuvent accueillir 1000 personnes, une tour observatoire, un minaret, une salle de lecture, une salle d'Écritures Saintes et un hammam. Depuis la proclamation de la République populaire de Chine en 1949, la mosquée a subi des travaux de rénovations en 1955, 1979 et 1996.

La mosquée est située dans la Rue de la Vache (Niu jie), district de Xuanwu, du côté ouest de la « ville chinoise » au centre de Pékin. Elle dessert la très nombreuse communauté musulmane chinoise, principalement de nationalité Hui, du quartier. Elle est ouverte aux visiteurs, sauf les salles de prière réservées aux Musulmans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]