Tour du tambour de Pékin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir tour du tambour.
Tour du tambour
鼓楼
Beijing drum tower.JPG
Présentation
Type
Matériau
Construction
1272 (première construction)
Hauteur
47 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées

La tour du tambour (en chinois : 鼓楼, en pinyin : Gǔlóu) est située sur l'extrémité nord de l'axe central de la vieille ville tartare de Pékin, au nord de la rue Di’anmen. Elle se situe un peu au sud de la tour de la cloche. Elle a été construite pour la musique, mais a ensuite été utilisée pour donner l'heure et est à présent une attraction touristique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jeu de tambour dans la tour

La tour du tambour a été construite en 1272, pendant le règne de Kubilai Khan. À cette époque, elle se situait précisément au centre de la capitale Khanbalik de la dynastie Yuan. Elle était connue à l'époque comme la « tour du gouvernement régulier » (齐政楼 / 齊政樓, qízhènglóu).

En 1420, sous la dynastie Ming, l'empereur Yongle la fit reconstruire à l'est du site initial et, en 1800, sous l'empereur Jiaqing, une rénovation importante a eu lieu. En 1924, le nom de l'édifice a été changé en « Mingchilou » et il a servi à exposer les objets liés à l'invasion de Pékin par l’Alliance des huit nations et au mouvement du 30 mai 1925. Aujourd'hui, l'étage supérieur sert de salle pour la culture populaire du district de Dongcheng.

La tour est ouverte aux touristes depuis les années 1980.

Architecture[modifier | modifier le code]

Autre vue

La tour du tambour est un bâtiment à deux étages fait de bois et s'élevant à 47 mètres. L'étage supérieur abritait autrefois[Quand ?] 24 tambours, dont un seul a survécu. De nouveaux ont été élaborés pour les remplacer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Système hydraulique, dans la tour

Sur les autres projets Wikimedia :