Moon So-ri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom coréen, le nom de famille, Moon, précède le nom personnel.
Moon So-ri
문소리
Description de cette image, également commentée ci-après

Moon So-ri en 2008.

Naissance (42 ans)
Busan, Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Nationalité Drapeau de la Corée du Sud Sud-coréenne
Profession Actrice, réalisatrice, scénariste
Films notables Oasis
Une femme coréenne

Moon So-ri (coréen: 문소리), née le à Busan, est une actrice sud-coréenne. Elle est surtout connue pour ses rôles principaux dans Oasis (2002) et Une femme coréenne (2003).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu un diplôme en éducation de l'université Sungkyunkwan, Moon So-ri rejoint la troupe de théâtre Han de 1995 à 1997[1]. Elle fait ses débuts dans des pièces de théatre et dans des court-métrages tel que The Power Of Love et Black Cut. Son premier rôle au cinéma était dans le film dramatique Peppermint Candy réalisé par Lee Chang-dong en 1999 bien que ses talents d'actrice ne sont pas vraiment mise en avant jusqu'à ce qu'elle incarne le rôle de Gong-ju dans le film romantique Oasis du même réalisateur en 2002[2],[3]. Son interprétation d'une femme atteinte d'une paralysie cérébrale a obtenu de fortes éloges et l'a fait remporté le prix Marcello-Mastroianni, devenant la première actrice sud-coréenne à remporter ce prix et la deuxième actrice sud-coréenne à être récompensée à la Mostra de Venise, après Kang Soo-yeon, nommée meilleure actrice en 1985[4]. Elle a également reçu le prix de la meilleure actrice Festival international du film de Seattle en 2003[5].

L'année suivante, elle trouve de nouveau la gloire avec son troisième film, Une femme coréenne qui lui fait remporté plus tard le prix de la meilleure actrice du Festival international du film de Stockholm[4].

En 2004, elle joue en face de Song Kang-ho dans le film qui illustre 20 ans de l'histoire moderne de la Corée à travers les yeux du barbier personnelle du président sud-coréen Park Chung-hee. Elle prit en 2005 le rôle de Kim Mal-soon dans le film Sorry Apple, un drame relationnel sur une femme qui se lance dans une nouvelle relation après avoir été largué par son petit ami de longue date[6]. En 2006, elle joue le rôle d'un professeur universitaire dans le film érotique Bewitching Attraction, puis, une sœur désapprobatrice dans le film dramatique Family Ties pour lequel elle partage le prix de la meilleure actrice du Festival international du film de Thessalonique avec Go Doo-shim, Gong Hyo-jin et Kim Hye-ok[7].

Elle joue dans sa première série télévisée, The Legend en 2007 et incarne le rôle de Seo Kiha, réincarnation de Kajin, la Maîtresse de la Terre. La série télévisée fantastique a été réalisé par Kim Jong-hak et inspiré de la légende de Tangun et Kwanggaet'o Wang[8].

Afin de promouvoir le Festival du film vert de Séoul, le réalisateur sud-coréen Kim Tae-yong choisit Soo-ri pour son court-métrage Take Action, Now or Never! en 2009. Elle est également apparue dans le court-métrage The End de Baik Hyun-jhin[9]. Elle apparaît en 2010 dans le film dramatique A Little Pond , basé sur le massacre de No Gun Ri pendant la guerre de Corée en juillet 1950[10],[11]. On la trouve dans la comédie dramatique Hahaha dans le rôle de Wang Seong-ok en compagnie de Kim Sang-kyung et Yoo Jun-sang. Le film a été récompensé du prix Un certain regard lors du festival du Film de Cannes 2010[12].

En 2012, elle est réunie à nouveau avec Hong Sang-soo dans In Another Country aux côtés de l'actrice française Isabelle Huppert, dont Moon Soo-ri est une fan[13]. L'année suivante, elle prend un risque à rejoindre le casting du thriller An Ethics Lesson de Park Myung-rang, trouvant le script unique et créatif[14]. Elle est ensuite réunie avec Sol Kyung-gu dans la comédie d'espionnage The Spy: Undercover Operation[15].

En 2014, elle joue dans Venus Talk, qui parle de la vie romantique et sexuelle de trois femmes âgées d'une quarantaine d'années[16]. Elle est également apparue dans le film documentaire-dramatique Manshin: Ten Thousand Spirits, basé sur l'autobiographie de la célèbre chamane coréenne Kim Geum-hwa, publié en 2007. Le tournage du film a été terminé en novembre 2012 et sorti seulement en 2014 au cinéma pour des problèmes financiers rencontrés lors de la postproduction[17]. Par la suite, elle interprète le rôle de Mori aux côtés de l'acteur japonais Ryo Kase dans Hill of Freedom de Hong Sang-soo. La même année, elle fait ses débuts en tant que réalisatrice avec son court-métrage The Actress, dans lequel elle joue le personnage principal, qui va faire de l'alpinisme avec des amis se réunit ensuite pour les boissons avec un groupe de connaissances masculines et une fois, ivres, elle apprend leurs préjugés liés contre elle[18]. Elle est invitée au 19e Festival international du film de Busan où elle coprésente la cérémonie d'ouverture avec Ken Watanabe[19].

En 2015, Moon Soo-ri est devenu la première actrice coréenne à être invité comme membre du jury du Festival international du film de Locarno. Le directeur artistique du festival italien, Carlo Chatrian a salué ses choix courageux dans ses projets sélectionnés et l'a surnommé comme étant le joyau de l'industrie du cinéma coréen[20],[21].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Moon Soo-ri épouse le réalisateur sud-coréen Jang Joon-hwan le [22]. Elle a rencontré Jang Joon-hwan lorsque ce dernier réalisait le clip musical de Jung Jae-il en 2003. Après avoir subi une fausse couche en 2010[23],[24], elle donne naissance à une fille le [25].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]
Courts métrages[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Festivals internationaux[modifier | modifier le code]

Elle a fait plusieurs fois partie d'un jury internationale[26]:

Distinctions et décorations[modifier | modifier le code]

Décorations officielles[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Moon Soo-ri. Pour une liste plus complète, se référer à l'Internet Movie Database[27].

Année Cérémonie Pays Résultat Prix Film
2002 Mostra de Venise 2002 Drapeau de l'Italie Remporté Prix Marcello-Mastroianni Oasis (2002)
Blue Dragon Film Awards Drapeau de la Corée du Sud Remporté Meilleur espoir féminin
Chunsa Film Art Awards Remporté Meilleure actrice
Korean Association of Film Critics Awards Remporté Meilleur actrice
Korean Film Awards Remporté Meilleur espoir féminin
Remporté Meilleure actrice
Director's Cut Awards Remporté Meilleur espoir féminin
2003 Festival international du film de Seattle Drapeau des États-Unis Remporté Meilleure actrice
Festival international du film de Stockholm Drapeau de la Suède Remporté Meilleure actrice Une femme coréenne (2003)
Busan Film Critics Awards Drapeau de la Corée du Sud Remporté Meilleure actrice
Chunsa Film Art Awards Remporté Meilleure actrice
Korean Film Awards Remporté Meilleure actrice
Women in Film Korea Awards Remporté Meilleure actrice
2004 Grand Bell Awards Remporté Meilleure actrice
Max Movie Awards Remporté Meilleure actrice
2006 Festival international du film de Thessalonique Drapeau de la Grèce Remporté Meilleure actrice (partagé avec Go Doo-shim, Gong Hyo-jin et Kim Hye-ok) Family Ties (2006)
2008 Blue Dragon Film Awards Drapeau de la Corée du Sud Proposé Meilleure actrice Forever the Moment (2008)
MBC Drama Awards Remporté Prix d'excellence, actrice My Life's Golden Age (2008-2009)
2010 Buil Film Awards Remporté Meilleure actrice Hahaha (2010)
2012 Buil Film Awards Proposé Meilleure actrice dans un second rôle In Another Country (2012)
2015 Wildflower Film Awards Proposé Meilleure actrice Hill of Freedom (2014)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « PiFan History - 2001 Jury », Festival international du film fantastique de Puchon (consulté le 30 décembre 2015)
  2. (en) Yuko Sato, « Interview: Actress Moon So-ri », Inter-x-cross Creative Center,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  3. (en) « Moon So-ri (Group) Interview », Hangul Celluloid,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  4. a et b (en) Darcy Paquet, « Actors and Actresses in Korean Cinema: Moon So-ri », Koreanfilm.org,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  5. (en) « Moon Shines in French Cinemas », Chosun Ilbo,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  6. (en) Yang Sung-jin, « Moon So-ri returns to her salad days », The Korea Herald,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  7. (en) Tim Tae-jong, « Award-Winning Actress Moon So-ri Thrives on Risks and Versatility », The Korea Times,‎ (consulté le 29 décembre 2015)
  8. (en) Lee Hyo-won, « Yonsama's New Drama to Air on TV in September », The Korea Times,‎ (consulté le 29 décembre 2015)
  9. (en) « Stars Shoot to Promote Green Film Festival », KBS Global,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  10. (en) « Movie about civilian killings at Nogeun-ri to debut », Yonhap News,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  11. (en) Lee Hoo-nam et Ben Applegate, « 60 years later, filmmakers remember », JoongAng Ilbo,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  12. (en) « Hong Sang-soo's 'Hahaha' Wins Cannes Award », Chosun Ilbo,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  13. (en) Lee Hyo-won, « Meeting of two maestri: Isabelle Huppert, Lee discuss cinema in Seoul », The Korea Times,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  14. (en) Park Eun-jee, « Crime thriller delves into the fissures resentment leaves behind », JoongAng Ilbo,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  15. (en) Patrick Frater, « Lee OK for Mr K », Film Business Asia,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  16. (en) Tae Sang-joon, « The Law of Pleasures begins filming: Moon So-ri, Cho Min-soo and Uhm Jung-hwa Star in Korean Sex and the City », Korean Film Biz Zone,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  17. (en) Tae Sang-joon, « Park Chan-kyong Comes Back with Manshin: Ten Thousand Spirits », Korean Film Biz Zone,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  18. (en) Kim Nemo, « BUSAN: Korean Thesp Moon So-ri Hopes Toddler Daughter Doesn't Go Into Acting », Variety,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  19. (en) Lee Hyo-won, « Ken Watanabe to Host 2014 Busan Film Festival Opening Ceremony », The Hollywood Reporter,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  20. (en) Jin Min-ji, « Moon So-ri to judge at Swiss film fest », JoongAng Ilbo,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  21. (en) « Moon So-ri becomes first S. Korean actress on jury at Locarno », The Korea Herald,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  22. (en) « Actress, Director to Wed on Christmas Eve », The Chosun Ilbo,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  23. (ko) « 배우 문소리 결혼 4년만에 임신 », Sportsworldi.com,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  24. (en) « Moon So-ri has miscarriage », Hancinema,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  25. (ko) « 문소리, 결혼 5년 만에 첫 딸 출산 », Y-Star,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  26. « Moon So-ri sera membre du jury du Festival du film de Locarno », Yonhap News,‎ (consulté le 30 décembre 2015)
  27. (en) « Awards for Moon Soo-ri », Internet Movie Database (consulté le 29 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :