Tangun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tangun (단군 en alphabet hangul, 檀君 en sinogrammes) est le fondateur légendaire de Gojoseon, le premier royaume coréen. Il est considéré comme le « petit-fils du ciel ». Le 3 octobre, le jour de la fondation de Gojoseon est un jour férié national en Corée du Sud. De 1945 à 1961, le calendrier de la Corée du Sud a officiellement compté les années à partir de cette date, soit 2333 av. J.-C. La plus ancienne version connue de cette légende est celle du Samguk Yusa (XIIIe siècle) qui s'appuie sur le Livre des Wei, et sur le Gogi, un recueil historique coréen disparu.

Légende[modifier | modifier le code]

Hwanin, le dieu du ciel, envoya sur terre son fils Hwanung à la demande de ce dernier. Hwanung fit construire la Cité Divine au sommet du mont Taebaek (Souvent associé au Paektu. Cependant, cet honneur est aussi revendiqué par le Taebaeksan et les monts Myohyang.) et enseigna aux hommes les rudiments de l’agriculture et de la médecine.

Un tigre et un ours vinrent un jour lui demander conseil car tous deux souhaitaient devenir humains. Hwanung leur distribua 20 gousses d’ail et de l’armoise et les invita à consommer uniquement ces deux aliments pendant 100 jours, au fond d’une grotte, dans l’obscurité. Toutefois, le tigre, ne pouvant endurer ce régime, s'enfuit de la grotte en courant. L’ours endura l’épreuve et, au bout de 30 jours, il vit son corps se transformer en femme. Son vœu exaucé, l'ours devenu femme fut baptisée Ungnyeo par Hwanung. Après l’avoir épousée, elle accoucha d’un garçon, Tangun, qui fonda par la suite la première dynastie du royaume de Ko-Chosŏn. La première capitale de ce nouveau royaume est appelée Asadal et aurait été située près de l'actuelle Pyongyang.

Vénération[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire des trois sages de Samseonggung (en), dédié à Hwanin, Hwanung et Tangun.

La légende de Tangun joue un rôle important pour l'unité nationale et la mobilisation patriotique face aux envahisseurs. A la fin de la période de Koryo, Tangun est considéré comme un dieu par une petite communauté de chamanistes, les adeptes du Gosindo. Il est actuellement vénéré par de petits nouveaux mouvements religieux dont le principal est le Daejonggyo, fondé en 1909 par Na Cheol.

Mausolée[modifier | modifier le code]

Le mausolée de Tangun est présenté en Corée du Nord comme étant la tombe de Tangun et de sa femme. Il se trouve sur les pentes du mont Taebaek à Kangdong et a été reconstruit en 1994. D'autres preuves de son existence sont présentées au musée central d'histoire de Corée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]