Montelupone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montelupone est une commune italienne de 3 465 habitants de la province de Macerata.

Montelupone
Montelupone
Montelupone
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région des Marches Marches 
Province Macerata 
Code postal 62010
Code ISTAT 043030
Code cadastral F552
Préfixe tel. 0733
Démographie
Gentilé monteluponesi
Population 3 524 hab. (31-12-2019[1])
Densité 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 21′ 00″ nord, 13° 34′ 00″ est
Altitude Min. 272 m
Max. 272 m
Superficie 3 274 ha = 32,74 km2
Divers
Saint patron San Firmano
Fête patronale 11 mars
Localisation
Localisation de Montelupone
Géolocalisation sur la carte : Marches
Voir sur la carte administrative des Marches
City locator 14.svg
Montelupone
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Montelupone
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Montelupone
Liens
Site web http://www.comune.montelupone.mc.it

Géographie[modifier | modifier le code]

Le centre historique de la commune de Montelupone se trouve à une altitude de 272 mètres s.l.m. et s’étend sur 34 km2. Le territoire est composé de collines typiques des Marches, se trouve à 12 km de la mer Adriatique, à 13 km de Macerata, à 20 km de Loreto, à 9 km de Recanati et à 48 km d’Ancône (chef-lieu de la région). Elle est bordée par les villages de Macerata, Recanati, Potenza Picena, Montecosaro et Morrovalle. Dans la zone de plaine où se trouve le hameau San Firmano coule la rivière Potenza.

Architectures religieuses[modifier | modifier le code]

  • Église et Abbaye de San Firmano (986 après J.-C.) : construction romane avec lunette du portail en relief. Dans la crypte est conservée une terre cuite d’Ambroise della Robbia (1526); dans la sacristie Crucifix en bois.
  • Église et le couvent de San Francesco (XIII - XVIII)
  • Église de Sainte Claire (XV - XVIII) : fermée au public après le tremblement de terre de 2016, l’église possédait à l’intérieur un retable du maître-autel, représentant une Vierge à l’Enfant et saints signé par le peintre de Messine Onofrio Gabrieli et une copie de l’Annonciation de Federico Barocci présent dans la chapelle des ducs d’Urbino dans la sainte Maison de Lorette.

Architectures civiles[modifier | modifier le code]

  • Palais Calcaterra (XIV-XVIII siècle)
  • Palais Tomassini (XIV-XVIII siècle)
  • Palais Tomassini - Barbarossa (XIV-XVIII siècle)
  • Palais Chigi-Celsi-De Santis (XIV-XVIII siècle)
  • Tour à pointeau (Xve siècle)
  • Palais Giachini (XV - XVIII siècle)
  • Église de la Pietà (XV) : ancienne église paroissiale dédiée à saint Jean-Baptiste en salle.
  • Palazzo Comunale
  • Palais des Prieurs (XIV siècle)
  • Palais Narcisi - Magner (XVIII siècle)
  • Le théâtre Nicola degli Angeli.

Architectures militaires[modifier | modifier le code]

  • Porte médiévale du Cassero
  • Porte médiévale du Trebbio
  • Porte médiévale Santo Stefano
  • Porte médiévale Ulpiana

Bibliothèques[modifier | modifier le code]

  • Archives historiques
  • Bibliothèque communale
  • Bibliothèque paroissiale Santi Pietro e Paolo
  • Centre multimédia Leonardo da Vinci

Musées[modifier | modifier le code]

  • Pinacothèque civique : on y conserve des œuvres réalisées par des artistes comme le flamand Ernest Van Schayck, Pier Paolo Jacometti, des peintures de l’école du Lotto. Il y a aussi des œuvres en bois des Marches, des meubles sacrés, des pièces archéologiques de l’époque romaine et picena. En outre, des œuvres d’artistes montelupones contemporains.
  • Musée démo-anthropologique d’art et de l’artisanat ancien : il est exposé des outils et des outils de travail se référant à l’artisanat antique du territoire de la bande des collines des Marches.
  • Musée national de la campagne de l’Agro Romano pour la libération de Rome 1867. Il a été réalisé en 1905 dans la commune de Mentana (Rome), lieu de la fin de la campagne de l’Agro Romano le 3 novembre 1867. Il conserve des témoignages du volontaire garibaldien Pietro Giovagnetti, 20 ans, tombé à Mentana le 3 novembre 1867. Une pierre le rappelle à l’intérieur de l’Hôtel de Ville de Montelupone. À côté du Musée national de Mentana se trouve l’Ara-ossuaire avec les 300 volontaires tombés dans la Campagne du Risorgimento de 1867.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Hameaux[modifier | modifier le code]

Aneto/Becerica, Canneggiano, Case Bruciate, Castelletta, Cervare, Colle Forche, Fonte Pianella, Fonterosa, Isola, Montenovo, San Firmano, San Martino, San Matteo, Sant'Agostino Sbarre, Sbarre

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Macerata, Montecosaro, Morrovalle, Potenza Picena, Recanati


Notes et références[modifier | modifier le code]