Mont Coudon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mont Coudon
Image illustrative de l’article Mont Coudon
Géographie
Altitude 702 m
Massif Monts toulonnais
Coordonnées 43° 09′ 37″ nord, 6° 00′ 30″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Ascension
Voie la plus facile Route D 446
Géologie
Roches Calcaires

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
Mont Coudon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mont Coudon

Le mont Coudon est l'un des trois principaux Monts toulonnais, culminant à 702 mètres d'altitude. On trouve à ses pieds, entre autres, les communes de Toulon et La Valette-du-Var. Il est simplement surnommé dans la région Le Coudon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Le Coudon vu de l'université de La Garde

Le sommet du Coudon est accessible par la route départementale D 446 que l'on prend depuis la route de Tourris, qui elle-même est accessible depuis la route départementale D 46 reliant Toulon-Ouest à la zone commerciale de Grand Var située sur les communes de La Valette-du-Var et de La Garde.

Le sommet du Coudon est interdit d'accès car il abrite à son sommet le fort Girardon, une base de surveillance militaire très importante pour la région militaire de la Marine « Méditerranée ».

Panorama[modifier | modifier le code]

Les Alpes sont visibles de nombreux jours dans l'année, surtout les jours de fort mistral durant lesquels le temps est clair. Il est possible, au mois de novembre en général et seulement entre un et trois jours dans l'année, d'apercevoir les sommets corses par réverbération atmosphérique. Le panorama est caché à l'ouest par le mont Faron et le mont Caume.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le Coudon représente le bout de la chaîne des Monts toulonnais, qui commencent aux environs de Bandol pour se finir en à-pic sur la commune de La Valette-du-Var. Il est de constitution calcaire ; d'ailleurs cette particularité ressort mieux que sur le mont Caume ou bien le mont Faron qui sont davantage boisés.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'écrivain George Sand l'a gravi le et le mentionne dans son journal, Voyage dit du Midi, ainsi que dans l’ouvrage Tamaris[1].

Cyclisme[modifier | modifier le code]

L'ascension est longue de 6,1 km et présente un dénivelé de 438 mètres pour une pente moyenne de 7,2 %[2].

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le lycée général et technologique de La Garde porte le nom de lycée du Coudon.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Les Citadelles du Levant, carnet de route n°2 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le Site officiel de la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée. Consulté le 14 août 2013.
  2. Profil du mont Coudon