Mont Caume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caume.

Mont Caume
Vue du sommet oriental du mont Caume depuis sommet occidental.
Vue du sommet oriental du mont Caume depuis sommet occidental.
Géographie
Altitude 804 m
Massif Monts toulonnais
Coordonnées 43° 11′ 04″ nord, 5° 54′ 31″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Ascension
Voie la plus facile Route D 662
Géologie
Roches Calcaires

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
Mont Caume

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mont Caume

Le mont Caume est un des trois monts toulonnais. C'est aussi le plus haut avec une altitude comprise entre 800 et 804 mètres selon les sources. C'est une montagne calcaire entourée au sud par le Baou de Quatre Oures (560 m), au nord par le Grand Cap et le plateau du Siou Blanc (qui s'étale du mont Caume jusqu'à la vallée de Signes), à l'est par le mont Faron (584 m) et le mont Coudon (702 m) et à l'ouest par le Gros-Cerveau (430 m).

Géographie[modifier | modifier le code]

Panorama[modifier | modifier le code]

Vue du fort du mont Caume.

Le mont Caume s'élève à 804 mètres d'altitude, ce qui lui donne une position dominante dans la pointe sud de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. En effet, par temps très clair et dégagé, les cimes enneigées des Alpes situées aux environs de Digne-les-Bains et Allos sont visibles au nord et le panorama englobe le massif de la Sainte-Baume en passant par le Garlaban, les calanques de Marseille, La Ciotat, le littoral varois de Saint-Cyr-sur-Mer jusqu'au Lavandou et pour finir les massifs du Centre Var et du Haut Var. À une certaine époque de l'année, au coucher du soleil, il est possible de percevoir par un effet de l'atmosphère le mirage du pic du Canigou, situé dans les Pyrénées non loin de Perpignan.

Accès[modifier | modifier le code]

Partant du col du Corps de Garde (390 m), il faut à peu près 4 km par la D 662 pour monter jusqu'à l'entrée de l'ancienne base militaire du mont Caume. La route à double sens est extrêmement étroite à certains endroits.

Pour accéder au sommet, il est préférable de laisser sa voiture à l'entrée de l'ancienne base et continuer à pied sur une route goudronnée. Le sommet se situe à 1 km. On peut y accéder malgré un panonceau indiquant « sauf autorisation ».

Géologie[modifier | modifier le code]

Si le mont Caume n'est pas directement issu de l'ancien volcan du Beausset ayant été actif il y a 70 millions d'années, il est un de ses contreforts au sud. D'ailleurs, quelques kilomètres plus bas, le village d'Evenos est entièrement bâti en roche basaltique que le volcan a expulsée lors de ses très anciennes éruptions.

Climat[modifier | modifier le code]

Le mont Caume et le Baou de Quatro Ouros enneigés.

Exposé au climat méditerranéen, le mont Caume n'est pourtant pas un sommet comme les autres car il est le seul chaque année à recevoir de la neige (en quantité variable selon les années) alors que les mont Faron et mont Coudon n'en reçoivent pas automatiquement chaque année.

D'ailleurs, il est le seul sommet avec le Baou de Quatre Oures à avoir le sommet « pelé » à cause de son exposition aux fortes chaleurs l'été, aux vents et aux températures négatives en hiver particulièrement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le passé du mont Caume est marqué par la présence militaire qui fut importante dans la première moitié du XXe siècle. De nombreux abris, anciennes casernes et emplacements de tir DCA sont encore visibles. Le mont Caume a été abandonné militairement dès la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Installations[modifier | modifier le code]

Relais[modifier | modifier le code]

Partie intégrante du paysage du mont Caume, le relais est à usage civil pour les télécommunications et militaire.

Vigie du mont Caume[modifier | modifier le code]

Fermée l'hiver, elle ouvre au printemps et c'est un poste de surveillance stratégique des feux de forêt de l'Office national des forêts en pleine saison estivale.