Miss Terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Miss Terre
Image associée à la récompense
Logotype de Miss Earth

Miss Terre 2021
Nom original Miss Earth ((en))
Prix remis Titre de Miss Terre
Écharpe et couronne
Description Concours international de beauté.
Pays Drapeau des Philippines Philippines
Date de création 2001
Dernier récipiendaire Drapeau des États-Unis Lindsey Coffey
Site officiel missearth.tv

L'élection de Miss Terre (Miss Earth en anglais) est un concours de beauté international et annuel qui encourage à la sensibilisation à l'Écologisme, à la Protection de l'environnement et à la Responsabilité sociale. C'est le quatrième plus grand concours de beauté au monde avec Miss Monde, Miss International et Miss Univers.

Les gagnantes consacrent leur année à la promotion de projets spécifiques et abordent souvent des questions concernant l'environnement et d'autres défis mondiaux comme des visites d'écoles, des activités de plantation d'arbres, des campagnes de rue, des nettoyages du littoral, des conférences, des visites de centres commerciaux, des invitations aux médias, des foires environnementales, des programmes de contes pour enfants, des spectacles de mode écologique et d'autres activités environnementales.

Miss Terre devient également porte-parole pour les organisations tels que Carousel Productions (en), l'UNEP et d'autres organisations environnementales. La Fondation Miss Terre travaille également avec les départements et ministères de l'environnement des pays participants, divers secteurs privés et entreprises, ainsi qu'avec la WWF.

L'actuelle Miss Terre est Lindsey Coffey (en), Miss America, élue le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Carousel Productions (en) lance la première édition de Miss Terre en 2001 en tant qu'événement environnemental international ayant pour mission de faire du concours de beauté un outil efficace pour promouvoir la préservation de l'environnement[1],[2]. Le concours est présenté officiellement pour la première fois lors d'une conférence de presse le [3].

Le concours a des liens avec des organismes gouvernementaux philippins, tels que le ministère du tourisme, le ministère de l'environnement et des ressources naturelles et l'autorité de développement métropolitain de Manille, ainsi qu'avec des groupes environnementaux internationaux comme le Programme des Nations unies pour l'environnement et Greenpeace, afin de promouvoir sa défense de l'environnement[4],[5] La gagnante du concours se rend dans différents pays et participe à des projets avec les ministères de l'environnement des pays participants[6],[7]. Les représentants du concours prennent également part à des cérémonies de plantation d'arbres, à des programmes d'immersion environnementale et culturelle, à des visites de sponsors et à des excursions[5],[8].

En 2004, la Fondation Miss Terre est créée pour faire avancer les causes du concours et pour travailler avec des groupes locaux et internationaux et des organisations non gouvernementales qui sont activement impliqués dans la conservation et l'amélioration de l'environnement[9],[10]. Leur campagne se focalise sur la sensibilisation des jeunes à l'environnement[11]. Son grand projet, « I Love Planet Earth School Tour », enseigne et distribue du matériel pédagogique aux écoliers[12]. La Fondation sensibilise également les gens à agir contre la dégradation et la protection de l'environnement en suivant les 5R : repenser, réduire, réutiliser, recycler et respecter[13].

Le concours s'est développé au fil des années, avec la participation d'un nombre croissant de pays chaque année[11]. En 2003, il est devenu le troisième plus grand concours international de beauté, surpassant le nombre de candidates de Miss International[14].

En 2006, le concours co-organise les « Champions de la Terre » un programme des Nations unies pour l'environnement avec des prix internationaux annuels afin de récompenser les personnes qui se sont distinguées dans le domaine de l'environnement et les leaders au niveau politique[15]. Le concours s'est également joint à Greenpeace pour demander l'interdiction des cultures alimentaires génétiquement modifiées, la promotion de l'agriculture biologique et l'avancement de l'agriculture durable[16].

La Fondation s'est associée à The Climate Reality Project en 2016 pour la formation du « Climate Reality Leadership Corps » menée par son fondateur et président, l'ancien vice-président américain Al Gore, afin de créer une plateforme efficace de sensibilisation au changement climatique[17].

Concours de mode écologique[modifier | modifier le code]

Le 4 novembre 2008, la Fondation lance le premier concours de mode écologique, un événement annuel qui permet aux stylistes professionnels et non professionnels de proposer des créations respectueuses de l'environnement. Les créations de vêtements sont réalisées à partir de matériaux naturels et recyclables, de matières organiques et de motifs éco-chic qui peuvent être portés dans la vie de tous les jours ou sont dignes d'un défilé[18].

Délégués[modifier | modifier le code]

Le concours attire des délégués de pays et territoires qui désapprouvent généralement les concours de beauté.

En 2003, Vida Samadzai, une femme afghane résidant, attire l'attention de la presse après avoir participé à une compétition en bikini rouge[19]. C'est la première femme afghane à participer à un concours international de beauté en près de trois décennies, mais le fait qu'elle porte un bikini suscite un tumulte dans son pays natal[20]. Sa participation au concours est condamnée par la Cour suprême afghane, qui estime qu'un tel affichage du corps féminin va à l'encontre de la loi islamique et de la culture afghane[21],[22].

En 2005, une reine de beauté pakistanaise, Naomi Zaman, est la première gagnante de Miss Pakistan World à participer à Miss Terre, et est la première déléguée du Pakistan à participer à un grand concours international ; les concours de beauté sont mal vus au Pakistan[23].

Miss Tibet 2006, Tsering Chungtak, la première femme à représenter le Tibet dans un grand concours international de beauté, fait la une des journaux lorsqu'elle attire l'attention sur la lutte des Tibétains pour la liberté. Elle défend également les limites acceptables pour le XXIe siècle, dans une culture tibétaine traditionnellement conservatrice, où la plupart des femmes adultes portent des robes qui vont jusqu'aux chevilles. Néanmoins, sa participation au concours est approuvée par le Dalaï-lama[24],[25].

Carousel Productions accorde une licence à l'organisation Miss Cuba en 2007 pour sélectionner la première représentante cubaine à Miss Terre[26]. Toujours en 2007, Miss Terre est entrée dans l'histoire lorsque des délégués de Chine, de Hong Kong, de Macao, de Taïwan et du Tibet s'affronte pour la première fois dans un concours de beauté en dépit des sensibilités politiques[27].

En 2008, le royaume bouddhiste du Bhoutan, l'une des nations les plus isolées du monde envoie sa première Miss Tsokye Tsomo Karchun, au concours Miss Terre[28].

En 2009, le comité « Beauties of Africa » fait concourir Aheu Kidum Deng, Miss Soudan du Sud, qui mesure 1,96 m et devient la plus grande miss ayant participé au concours[29].

Dans l'édition 2016 du concours, l'organisation Miss Irak fait participer Susan Amer Sulaimani, première représentante de l'Irak depuis 1972 à prendre part aux concours internationaux dont Miss Terre 2016[30]. Cependant, elle est la seule à porter une robe au lieu d'un bikini lors de la conférence de presse du concours[31].

Dans le concours de 2017, Miss Rwanda, Honorine Hirwa Uwase est apparue lors du défilé en maillot de bain en portant une robe, maintenant une tradition rwandaise de longue date de ne pas porter de bikinis en public[32].

Miss Liban 2018 Salwa Akar attire l'attention de la presse internationale lorsqu'elle est déchue de son titre au Liban, alors qu'elle participe au concours Miss Terre 2018 après avoir posté une photo sur Facebook avec son bras autour de Miss Israël Dana Zerik et fait des signes de paix[33]. Dans un communiqué de presse, le porte-parole du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, Ofir Gendelman, réagi au détrônement et condamne « l'apartheid libanais »[34].

La Papouasie-Nouvelle-Guinée envoie sa première représentante au concours Miss Terre 2019 avec Pauline Tibola[35].

En 2020, la 20e édition de Miss Terre marque l'entrée de pays dans le concours tels que le Bangladesh, le Burkina Faso et la Syrie[36].

Lieu[modifier | modifier le code]

Entre 2001 et 2009, le concours a lieu chaque année aux Philippines[37].

En 2010, le concours a lieu pour la première fois en dehors des Philippines. La soirée de couronnement se déroule à Nha Trang, au Viêt Nam[38].

En 2011, le concours devait avoir lieu à Bangkok, en Thaïlande, mais en raison des inondations, Carousel Productions décide de déplacer le lieu du concours à Manille, aux Philippines[39].

En 2012, le concours devait se tenir à Bali, en Indonésie, mais les organisateurs n'ayant pas rempli les conditions dans les délais impartis, le concours est revenu aux Philippines[40],[41].

En 2015, le concours est organisé pour la première fois en Europe, à Vienne, en Autriche[42].

Critères des juges[modifier | modifier le code]

Lors du pré-jugement, les délégués sont jugés sur leur intelligence et leurs connaissances des questions et politiques environnementales, ce qui représente 30 % de la note totale, les autres critères étant les suivants 35 % pour la beauté, 20 % pour la forme et la silhouette, 10 % pour l'équilibre et 5 % pour l'attitude[43].

Titre et demi-finale[modifier | modifier le code]

Dans les premières années du concours, de 2001 à 2003, dix demi-finalistes sont choisies. De 2004 à 2017, seize demi-finalistes passent à seize, à l'exception de l'édition 2010 où seules 14 demi-finalistes sont sélectionnées. Depuis lors, le nombre est passé à dix-huit en 2018 et à vingt en 2019[44].

Couronne et bijoux[modifier | modifier le code]

Miss Terre dévoile une couronne conçue par Ramona Haar, créatrice de bijoux originaire des Philippines[45],[46].

La monture est composée de matériaux 100 % recyclés dont de l'or 14 Carat (pureté), d'argent et de pierres précieuses recueillies dans plus de 80 pays telles que le Carbonado, Sardonyx, Calcite, Ruby, Jade, Quartz, Grenat, Péridot ainsi que des Perle[46],[47].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Lauréate Pays représentant Pays hôte Ville hôte Candidates
2001 Catharina Svensson Drapeau du Danemark Danemark Drapeau des Philippines Philippines Quezon City 42
2002 Džejla Glavović (détrônée) Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Pasay City 53
Winifred Omwakwe Drapeau du Kenya Kenya
2003 Dania Prince Drapeau du Honduras Honduras Quezon City 57
2004 Priscilla Meirelles Drapeau du Brésil Brésil 61
2005 Alexandra Braun Drapeau du Venezuela Venezuela 80
2006 Hil Hernández Drapeau du Chili Chili Manille 82
2007 Jessica Trisko Drapeau du Canada Canada Quezon City 88
2008 Karla Henry Drapeau des Philippines Philippines Angeles City 85
2009 Larissa Ramos Drapeau du Brésil Brésil Boracay 80
2010 Nicole Faria Drapeau de l'Inde Inde Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam Nha Trang 84
2011 Olga Alava Drapeau de l'Équateur Équateur Drapeau des Philippines Philippines Quezon City 84
2012 Tereza Fajksová Drapeau de la Tchéquie Tchéquie Muntinlupa 80
2013 Alyz Henrich Drapeau du Venezuela Venezuela 89
2014 Jamie Herrell Drapeau des Philippines Philippines Manille 85
2015 Angelia Ong Drapeau de l'Autriche Autriche Vienne 86
2016 Katherine Espín Drapeau de l'Équateur Équateur Drapeau des Philippines Philippines Manille 83
2017 Karen Ibasco Drapeau des Philippines Philippines 86
2018 Nguyễn Phương Khánh Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam 87
2019 Nellys Pimentel Drapeau de Porto Rico Porto Rico 85
2020 Lindsey Coffey Drapeau des États-Unis États-Unis 84

Galerie[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Listes des records par pays[modifier | modifier le code]

Nombres de gagnantes par pays[modifier | modifier le code]

Pays Titres Années
4 Drapeau des Philippines Philippines 2008, 2014, 2015, 2017
2 Drapeau de l'Équateur Équateur 2011, 2016
Drapeau du Venezuela Venezuela 2005, 2013
Drapeau du Brésil Brésil 2004, 2009
1 Drapeau des États-Unis États-Unis 2020
Drapeau de Porto Rico Porto Rico 2019
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam 2018
Drapeau de la Tchéquie Tchéquie 2012
Drapeau de l'Inde Inde 2010
Drapeau du Canada Canada 2007
Drapeau du Chili Chili 2006
Drapeau du Honduras Honduras 2003
Drapeau du Kenya Kenya 2002
Drapeau du Danemark Danemark 2001

Nombre de gagnantes par continent[modifier | modifier le code]

Continent Titres Pays
America-blank-map-01.svg Amériques 10 Drapeau du Brésil Brésil (2), Drapeau du Venezuela Venezuela (2), Drapeau de l'Équateur Équateur (2), Drapeau du Canada Canada (1), Drapeau du Chili Chili (1), Drapeau du Honduras Honduras (1), Drapeau de Porto Rico Porto Rico (1), Drapeau des États-Unis États-Unis (1)
BlankMap-Asia.png Asie 6 Drapeau des Philippines Philippines (4), Drapeau de l'Inde Inde (1), Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam (1)
Europe 2 Drapeau du Danemark Danemark (1), Drapeau de la Tchéquie République tchèque (1)
BlankMap-Africa.svg Afrique 1 Drapeau du Kenya Kenya (1)
Oceania (orthographic projection).svg Océanie 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « What Is The Miss Earth Pageant? Angelia Ong Isn't The Only Winner You Need To Know », sur Bustle (consulté le 3 janvier 2021).
  2. « MISS EARTH® 2007 | About the Pageant », sur web.archive.org, (consulté le 3 janvier 2021).
  3. « PHNO: Sports Beat », sur www.newsflash.org (consulté le 3 janvier 2021).
  4. « Philippines to Host Miss Earth 2001 Beauty Contest », sur web.archive.org, (consulté le 3 janvier 2021).
  5. a et b (en-US) « Costa Rica Dentist Treats Miss Earth Contestant | The Costa Rican Times », (consulté le 3 janvier 2021)
  6. (en) « Miss Earth kicks off In Accra In A Grand Style », sur www.ghanaweb.com (consulté le 3 janvier 2021).
  7. « Wayback Machine », sur web.archive.org, (consulté le 3 janvier 2021).
  8. (en) The Local, « Vienna to host Miss Earth pageant », sur www.thelocal.at, (consulté le 3 janvier 2021)
  9. (en-US) « Csángó-Hungarian girl represents Hungary at Miss Earth 2019 », sur Transylvania Now, (consulté le 6 janvier 2021)
  10. (en) Armin P. Adina, « ‘Miss Earth’ widens reach to US, Latin America », sur INQUIRER.net, (consulté le 6 janvier 2021)
  11. a et b (en) « After Miss Universe, Here Comes Miss Earth », sur International Business Times AU, (consulté le 6 janvier 2021)
  12. « The Manila Times Internet Edition | TOP STORIES > Beauty queens promise to clean up sick planet », sur web.archive.org, (consulté le 6 janvier 2021)
  13. (en-CA) « Back-to-back titles: PHL’s Angelia Ong crowned Miss Earth 2015 », sur Philippine Canadian Inquirer, (consulté le 6 janvier 2021)
  14. Ricky Lo, « Miss Earth is now 3rd biggest int’l contest », sur Philstar.com (consulté le 6 janvier 2021)
  15. « Press Releases April 2007 - 2007 UNEP Champions of the Earth Awards Make Big Splash at Gala Ceremony in Singapore - United Nations Environment Programme (UNEP) », sur webarchive.loc.gov (consulté le 6 janvier 2021)
  16. « Miss Earth Foundation joins Greenpeace call for GMO-free agriculture | Gmo facts, Genetics, Genetically modified », sur Pinterest (consulté le 6 janvier 2021)
  17. (en-US) « The Climate Reality Training with Al Gore in the Philippines – Miss Earth South Africa Blog » (consulté le 6 janvier 2021)
  18. « Green Beauty Pageants Round The Globe - In The Loop », sur web.archive.org, (consulté le 6 janvier 2021)
  19. « FOXNews.com - Miss Afghanistan Takes Prize at Miss Earth Contest - U.S. & World », sur web.archive.org, (consulté le 7 janvier 2021).
  20. (en) « Lauded at pageant, woman condemned by Afghan officials », sur The Michigan Daily (consulté le 7 janvier 2021).
  21. (en-GB) « Afghan beauty queen makes history », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 7 janvier 2021)
  22. (en-US) The Associated Press, « World Briefing | Asia: Afghanistan: Anti-Pageant Judges (Published 2003) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 7 janvier 2021).
  23. « For First Time, Miss Earth Pageant Lands in Vietnam », sur web.archive.org, (consulté le 7 janvier 2021).
  24. « There she is, Miss Tibet », Christian Science Monitor,‎ (ISSN 0882-7729, lire en ligne, consulté le 7 janvier 2021).
  25. « Miss Tibet goes global », sur www.misstibet.com (consulté le 7 janvier 2021).
  26. « GRANDSLAMBEAUTIES.ORG - NEWS », sur web.archive.org, (consulté le 7 janvier 2021).
  27. « Pageant Almanac • History », sur archive.is, (consulté le 7 janvier 2021).
  28. « bhutantimes - What next for Miss Bhutan? », sur web.archive.org, (consulté le 7 janvier 2021).
  29. « ME South Sudan '09 deserves to be in the Guinness Book of World Records », sur web.archive.org, (consulté le 7 janvier 2021).
  30. (en) Rudaw, « Kurdish student in Baghdad selected for 2016 Miss Earth Pageant », (consulté le 7 janvier 2021).
  31. (en-US) Editorial Staff, « Iraqi Kurdish beauty, not wear a bikini at Miss Earth press conference », sur Kurd Net - Ekurd.net Daily News, (consulté le 7 janvier 2021).
  32. « Rwandans Polarized On Culture And The Beauty Pageant Contest | Taarifa Rwanda », sur web.archive.org, (consulté le 7 janvier 2021).
  33. Leonard Greene, « Mideast Madness: Lebanese pageant winner stripped of title for posing with Israeli contestant », sur nydailynews.com (consulté le 7 janvier 2021).
  34. (en) « Miss Earth Lebanon 2018 dethroned over photo with Israeli fellow », sur cnn (consulté le 7 janvier 2021).
  35. (en-US) « Arob beauty to represent PNG in global pageant », sur Post Courier, (consulté le 7 janvier 2021).
  36. (en-US) Gilbert Kim Sancha, « U.S. wins first Miss Earth crown », sur Daily Tribune, (consulté le 7 janvier 2021).
  37. « Earth », sur web.archive.org, (consulté le 9 janvier 2021)
  38. (en) India Today Online, « No favouritism at beauty pageants: Miss Earth Nicole Faria », sur India Today, (consulté le 9 janvier 2021).
  39. (en-US) « Miss Earth Thailand saddened by change of pageant venue from Bangkok to Manila », sur Inquirer Lifestyle, (consulté le 9 janvier 2021)
  40. « Three vie for Miss Earth TCI », sur tcweeklynews.com (consulté le 9 janvier 2021)
  41. « Miss Earth pageant scheduled for Bali | Latest News From Bali | The Beat Daily », sur web.archive.org, (consulté le 9 janvier 2021)
  42. (en) Sophie Totzauer, « Vienna to host Miss Earth pageant », sur www.thelocal.at, (consulté le 9 janvier 2021)
  43. (en) « Judges test Miss PH Earth beauties' level of environmental awareness », sur cnn (consulté le 6 janvier 2021)
  44. « Indian model wins Miss Earth 2010 | The Manila Bulletin Newspaper Online », sur web.archive.org, (consulté le 8 janvier 2021)
  45. « Ramona Silva Haar’s radiant masterpieces using Mother Earth’s palette of precious stones », sur web.archive.org, (consulté le 5 janvier 2021)
  46. a et b « The Miss Earth Pageant », sur www.missearth.tv (consulté le 5 janvier 2021).
  47. « Ramona Silva Haar’s radiant masterpieces using Mother Earth’s palette of precious stones | Lifestyle », sur web.archive.org, (consulté le 5 janvier 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :