Midori Gotō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goto.
Midori Gotō
Description de cette image, également commentée ci-après

Midori recevant une "standing ovation" avec l'orchestre San Antonio Symphony au Majestic Theatre, San Antonio (Texas), Septembre 2007

Surnom Midori
Naissance (45 ans)
Osaka, Drapeau du Japon Japon
Lieux de résidence Los Angeles, Californie, États-Unis
Activité principale Violoniste

Midori Gotō (五嶋 みどり, Gotō Midori?), parfois appelée Midori, est une violoniste américaine d'origine japonaise. Elles est née le 25 octobre 1971. Elle a débuté à l'âge de 11 ans lorsque le chef d'orchestre Zubin Mehta l'intégra au programme du gala du nouvel an du New York Philharmonic's en1982. À l'âge de 21 ans, elle crée sa première organisation à but non lucratif Midori and Friends (en) pour apporter une éducation musicale aux enfants de New York qui n'y ont pas accès. En 2007, elle a été nommée messager de la paix des Nations unies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Midori est née à Osaka, Japon. Sa mère, Setsu Gotō, a découvert les dons musicaux de sa fille quand, à l'âge de 2 ans, elle fredonna un thème de Bach que sa mère avait répété quelques jours auparavant. Pour son troisième anniversaire, sa grand-mère lui offre un violon 1/16 et sa mère commence aussitôt les leçons de violon. [citation nécessaire]

Midori donne son premier concert à 6 ans à Osaka où elle joue les 24 caprices de Paganini. En 1982, sa mère et elle déménagent à New-York, où Midori commence à étudier avec Dorothy DeLay à la Juilliard school et à l'Aspen Music Festival and School[1]. Pour son audition, Midori interprète la chaconne de la partita pour violon n°2 de Bach réputée comme un des solos de violon les plus difficiles. La même année, elle fait ses débuts en concert avec le New York Philharmonic sous la direction de Zubin Mehta, un chef d'orchestre avec qui elle enregistrera souvent par la suite pour le label Sony Classical. En 1986 a lieu sa performance devenue légendaire de la Sérénade de Leonard Bernstein à Tanglewood durant laquelle elle cassa deux fois sa corde de mi, d'abord sur son instrument, puis sur le Stradivarius du premier violon Malcolm Lowe. Elle finit le concert avec le Guadagnini du deuxième violon Max Hobart[2]. Bernstein, qui était également le chef d'orchestre, s'agenouilla devant elle avec respect. Le jour suivant, la une du New York Times titrait : "Une fille de 14 ans conquiert Tanglewood avec 3 violons"[3].

En 2000, Midori obtient un diplôme en psychologie de la Gallatin School à New York University avec la mention magna cum laude, puis en 2005 un master de la même université. Elle a été professeur à la Manhattan School of Music et membre du bureau de l'association américaine des professeurs de violon (ASTA). Elle est actuellement professeur à l'école de musique Thornton de l'université de Californie du sud[4].

Dans les années 1990, Isaac Stern lui présente le pianiste Robert McDonald, avec qui elle donne de nombreux concerts de musique de chambre[5].

En 2004, Midori publie une autobiographie en allemand : Einfach Midori (Simplement Midori)[6]. L'ouvrage a été mis à jour et réédité en 2012.

Midori réside à Los Angeles, Californie.

Son frère Ryu Goto (en) est aussi violoniste.

Œuvre Philanthropique[modifier | modifier le code]

En 1992, Midori crée Midori and Friends (en), organisation à but non lucratif qui vise à apporter une éducation musicale de qualité aux enfants de New-York et du Japon. Les activités au Japon ont été reprises en 2002 par une autre organisation à but non lucratif créée par Midori et basée à Tokyo : Music Sharing[7].

En 2003, avec l'argent reçu en gagnant le prestigieux prix Avery Fisher, Midori crée une autre organisation : "Partners in Performance", qui vise à promouvoir les concerts de musique de chambre, en particulier dans les petites villes[8],[9]. Dans les années suivantes, Midori lança deux autres projets : le "Orchestra Residencies Program" qui promeut les orchestres de jeunes musiciens aux États-Unis, et "International Community Engagement Program" au Japon.

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2007, Midori a été nommée messager de la paix des Nations unies[13],[14].

En 2012, elle est élue à l'Académie américaine des arts et des sciences et est nommée docteur honoraire en musique de l'université de Yale.

Instrument[modifier | modifier le code]

Midori joue sur un violon Guarnerius del Gesù de 1734 "ex-Huberman". Ses archets sont faits par Dominique Peccatte (archetier) (en) (deux) et par François Peccatte (en) (un).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Bach/Vivaldi: Double Violin Concertos, Bach Concerto in D Minor, Concerto in E; Vivaldi Concerto in C Minor, Concerto in A Minor Op 3 No. 8; Philips 3/1986
  • Paganini: 24 Caprices for Solo Violin, Op.1
  • Bartók: Concerto No.1 for Violin and Orchestra, Op. Posth., Bartók: Concerto No.2 for Violin and Orchestra
  • Midori "Live At Carnegie Hall"
  • Dvořák: Concerto for Violin and Orchestra in A minor, Op. 53, Dvořák: Romance in F minor for Violin and Orchestra, Op. 11, Dvořák: Carnival Overture, Op 92
  • Encore!
  • Sibelius: Concerto for Violin and Orchestra in D minor, Op. 47, Bruch: Scottish Fantasy, Op. 46
  • Franck: Sonata for Violin and Piano in A Major, Elgar: Sonata for Violin and Piano in E minor, Op. 82
  • Tchaikovsky: Concerto for Violin and Orchestra in D Major, Op. 35, Shostakovich: Concerto for Violin and Orchestra No.1 in A minor
  • Mozart: Sinfonia Concertante in E-flat Major, KV. 364/320d, Mozart: Concerto in D Major, KV. Anh. 56 (315f)
  • Poulenc: Sonata for Violin and Piano, Debussy: Sonata in G Minor for Violin and Piano, Saint-Saëns: Sonata No.1 in D minor for Violin and Piano, Op. 75
  • Midori's 20th Anniversary CD
  • Mendelssohn: Concerto for Violin and Orchestra in E minor, Op. 64, Bruch: Concerto No.1 for Violin and Orchestra in G Minor, Op. 26
  • Bach/Bartók: Bach Sonata No. 2 in A minor BWV 1003, Bartók: Sonata No. 1 (with Robert McDonald)
  • The Essential Midori
  • Violin Sonatas of Bloch, Janáček and Shostakovich
  • Hindemith Violin Concerto

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Aspen Festival To Wind Down », sur Sun-sentinel,
  2. (en) « Violinist Midori breaks E-string twice and swaps 2 violins », sur Youtube (consulté le 16 août 17)
  3. (en) « Girl, 14, conquiers Tanglewood with 3 violins », sur New-York Times, (consulté le 16 août 17)
  4. « Répertoire des professeurs de l'Université de Californie du sud » (consulté le 18 août 17)
  5. (en) « What Has Midori Done For an Encore? Plenty », sur New-York Times,
  6. (de) Midori Goto, Einfach Midori, Henschel (ISBN 978-3-89487-721-7)
  7. (en) « About Music Sharing », sur Music Sharing (consulté le 17 août 17)
  8. (en) « Partners in Performance Recital », sur California Chamber Orchestra
  9. (en) « Partners in Performance », sur Partners in Performance
  10. (en) « Musical America award winners », sur Musical America
  11. (en) « Recipients of the Crystal Award: 1995-2016 (voir à M comme Midori) », sur World Economic Forum (consulté le 19 août 17)
  12. (en) « Midori to be Honored by World Economic Forum », sur Opus 3 artists, (consulté le 19 août 17)
  13. (en) « Midori Goto: From prodigy to peace ambassador », sur CNN,
  14. « Le secrétaire général nomme quatre nouveaux messagers de la paix. », sur Nations unies,

Liens externes[modifier | modifier le code]