Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2008
Image illustrative de l'article Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2008

Code CIO FSM
Comité Comité national olympique des États fédérés de Micronésie
Site web http://www.oceaniasport.com/fsm/

Lieu Drapeau : République populaire de Chine Pékin
Participation 3ème aux Jeux d'été
Athlètes 5 dans 3 sports
Porte-drapeau Manuel Minginfel (ouverture)
Debra Daniel (clôture)
Médailles
Rang :
Or
0
Arg.
0
Bron.
0
Total
0
Micronésie aux Jeux olympiques d'été
Précédent Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2004 Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2012 Suivant

La délégation des États fédérés de Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin comprend cinq athlètes : un homme et une femme en athlétisme, un homme et une femme en natation, un homme en haltérophilie. Cette composition est identique aux années précédentes. Il s'agit de la troisième apparition de l'état micronésien à des Jeux olympiques d'été depuis ses débuts en 2000 à Sydney en Australie, quatorze ans après son indépendance. Aucun des athlètes concourant en athlétisme ou en natation n'a passé le stade des séries. L'haltérophile est allé jusqu'au bout de son épreuve. La délégation n'a remporté aucune médaille lors de ces jeux.

Composition de la délégation[modifier | modifier le code]

La délégation arrive à Pékin le 4 août et en repart le mardi 26 août. Elle est composée de cinq athlètes, de quatre entraineurs et de sept autres personnes. Les athlètes sélectionnés sont Maria Ikelap et Jack Howard en athlétisme, Manuel Minginfel en haltérophilie, Debra Daniel et Kerson Hadley en natation. Ils sont accompagnés de Alik Isaac, chef de la délégation, et des entraîneurs Sweeter Daniel pour la natation, Marcellus Akapito — pour Ikelap — et Carl Cruz — pour Howard — pour l'athlétisme, Vanston Waguk pour l'haltérophilie[1],[2]. Le président des États fédérés de Micronésie Emanuel Mori, le gouverneur de l'État de Yap Sebastian Anefal, le sénateur des États fédérés de Micronésie Tiwitor Aritos, deux autres invités VIP, le président du Comité national olympique des États fédérés de Micronésie Berney Martin, le secrétaire du Département de la santé et des affaires sociales Futalina Skilling, le secrétaire général du Comité national olympique James Tobin, le personnel administratif Lestly Ashby, le docteur de l'équipe Felix Yomai, l'attaché de presse Jay Alfonso sont également du voyage[1]. Deux étudiants de la Xavier High School, Michael Kigimnang (État de Yap) et Roxie Moya (État de Pohnpei) sont aussi intégrés à la délégation et participent à un Camp olympique de la jeunesse du 5 au 17 août. Les campeurs assistent à la cérémonie d'ouverture des jeux, puis effectuent une tournée en Chine lors des 10 jours restants[1].

La plus jeune athlète de la délégation est la nageuse Debra Daniel, âgée de 17 ans, et le plus vieil athlète, Manuel Minginfel, âgé de 29 ans. Il est le seul à avoir déjà concouru à des Jeux Olympiques. Il s'agit de sa troisième participation[3].

Cérémonies[modifier | modifier le code]

La délégation micronésienne défile lors des cérémonies d'ouverture et de clôture qui se déroulent dans le stade national de Pékin.

Cérémonie d'ouverture[modifier | modifier le code]

La cérémonie d'ouverture se déroule le 8 août 2004. Les délégations défilent,après un spectacle musical chorégraphié, dans l'ordre déterminé par le nombre de traits du premier caractère en chinois simplifié et, éventuellement, des suivants[4]. Devant le drapeau de chaque délégation, une femme costumée tient une pancarte sur laquelle le nom de la délégation est écrit en chinois (langue du pays hôte), en français et en anglais (langues officielles des Jeux). La délégation micronésienne, avec à sa tête son porte-drapeau Manuel Minginfel, qui tient ce rôle pour la troisième fois en trois participations[5], entre en 167ème position[6]. Ses membres sont vêtus d'une chemise bleue à fleurs blanches, d'un pantalon noir, et portent un collier de fleurs blanches[7],[8].

Cérémonie de clôture[modifier | modifier le code]

La cérémonie de clôture, moins formelle que la cérémonie d'ouverture, se déroule le 24 août. La délégation micronésienne entre dans le stade derrière son porte-drapeau, la nageuse Debra Daniel[9], juste après un premier spectacle chorégraphié et avant la remises des médailles du marathon masculin[10].

Résultats[modifier | modifier le code]

Athlétisme[modifier | modifier le code]

Présentation des athlètes[modifier | modifier le code]

Vue de l'intérieur d'un stade avec les pistes d'athlétisme en rouge entourant un stade de football en vert, et de hautes tribunes remplies de spectateurs
Le Stade national de Pékin où Howard et Ikelap ont concouru.

Maria Epiph Ikelap est la sœur d'Evangeleen Ikelap qui a concouru sur le 100 m aux Jeux olympiques de 2004 et Jack Howard est le frère jumeau de John Howard qui a participé au 100 m des Jeux olympiques de 2004 et de 2012. Maria Ikelap est née le 4 janvier 1987 sur l'île de Weno dans l'archipel des îles Truk[11] et Jack Howard le 21 juillet 1981 également sur l'île de Weno[12]. Ils participent pour la première fois à des Jeux olympiques et concourent tous deux sur le 100 m.

La sprinteuse micronésienne fait sa première apparition dans une compétition internationale à l'occasion des championnats du monde junior de 2006, sur la distance du 100 m, où elle est éliminée en série[13]. L'athlète s'est distinguée aux Jeux de la Micronésie de juin 2006 en remportant une médaille d'or dans l'épreuve par équipe de cross-country[14], une médaille d'argent sur le relais 4 x 400 m et deux médailles de bronze sur le 200 m et sur le relais 4 x 100 m[15]. Elle y termine 5e de l'épreuve individuelle de cross-country[14] et 5e de la finale du 100 m[16] où elle établit son record personnel (13 s 63)[2]. Le relais chuukois du 4 x 400 m auquel elle appartient établit un nouveau record national (4 m 30 89)[17]. En décembre de la même année, elle sous-performe aux championnats d'Océanie d'athlétisme[18]. En août, elle est éliminée en série des championnats du monde sénior[19], et en septembre, aux Jeux du Pacifique Sud, elle atteint le stade des demi-finales sur le 100 m[20]. La sprinteuse de Weno ne parvient pas à monter sur un podium lors des championnats de Micronésie d'athlétisme en décembre[21]. En juin 2008, elle concourt aux championnats d'Océanie d'athlétisme[22].

Jack Howard est anciennement titulaire du record national du 100 m (10 s 86) qu'il établit en juin 2002, lors de la coupe d'Océanie[23]. Il est actuel détenteur du record national du 400 m (50 s 22) et co-détenteurs sur les relais 4 x 100 m (42 s 12) et 4 x 400 m (3 m 25 s 49)[17]. Avant ces Jeux olympiques, le sprinter micronésien a participé à trois championnats du monde d'athlétisme en 2004[24], 2007[25] et 2008[26] sans dépasser le stade des séries. La première grande compétition à laquelle participe Jack Howard sont les Mini-Jeux du pacifique sud de 2001 où il atteint la finale du 100 m[27],[28]. Durant l'été 2003, aux Jeux du Pacifique sud, il parvient à se qualifier pour les finales du 100 m et du 200 m et participe aux relais qui, à la surprise générale, accède à la 3e place du relais 4 x 100 m[27],[29]. Le sprinter micronésien a participé aux championnats d'Océanie d'athlétisme de 2006[30] et à ceux de 2008 où il échoue en demi-finale du 100 m et termine dernier de la finale du 200 m[31]. John Howard a remporté deux médailles d'or (400 m, 4 x 400 m) et une médaille d'argent (100 m) aux Jeux de la Micronésie de 2002[32], trois médailles d'or (100 m, 4 x 100 m, 4 x 200 m) et une médaille d'argent (200 m) à l'édition de 2006[33]. Il est également multimédaillé aux championnats de Micronésie d'athlétisme. En 2003, 2005 et 2007, il s'adjuge l'or sur le 100 m[34],[21], le remporte sur le 400 m en 2003 et 2005[34], participe sans doute aux relais vainqueurs des 4 × 100 m et 4 × 400 m en 2003, du 4 x 100 m en 2005[note 1],[34], obtient l'argent sur le 200 m en 2005 et 2007[34],[21], sur le 60 m et le 4 x 100 m en 2007, le bronze sur le 4 x 400 m cette même année[21].

Résultats[modifier | modifier le code]

Maria Ikelap court le 15 août dans la neuvième série du 100 m contre huit autres athlètes. Elle achève sa course en 13 s 73 et termine à la 8e place devant la laotienne Philaylack Sackpaseuth (13 s 86) et derrière la yéménite Waseelah Saad (13 s 60). La série est gagnée par la russe Yevgenia Polyakova en 11 s 24. Le temps de la sprinteuse micronésienne ne lui permet pas de se qualifier pour le tour suivant[35]. Elle se classe au 80e rang sur 85 participantes[36]. La médaille d'or est remportée par la jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce en 10 s 78[37].

Jack Howard prend le départ de la neuvième série du 100 m avec sept autres athlètes le 14 août. Il finit la course en 11 s 03 et se classe 7e, devant Gordon Heather (11 s 41) des îles Cook et immédiatement derrière le monégasque Sébastien Gattuso (10 s 70) dans une série gagnée par le quatari Samuel Francis (10 s 40). Le temps d'Howard ne lui permet pas de se qualifier pour le tour suivant[38]. Il se classe au 66e rang sur 80 participants[39]. Le jamaïcain Usain Bolt s'octroie la médaille d'or en établissant un nouveau record du monde en 9 s 69[40]. À son grand désappointement, Jack Howard ne bat pas le record national (10 s 85) établi par son frère aux Jeux olympiques de 2004[41]. Il semble dès lors avoir arrêté la compétition.

Athlète Épreuve Séries Quarts de finale Demi-finales Finale
Résultat Rang Résultat Rang Résultat Rang Résultat Rang
Maria Ikelap 100 m 13 s 73 8 Pas qualifiée
Jack Howard 100 m 11 s 03 7 Pas qualifié

Weightlifting pictogram.svg Haltérophilie[modifier | modifier le code]

Vue de l'extérieur d'un bâtiment blanc avec de larges marches permettant d'y accéder
Le gymnase de l'Université Beihang où Minginfel a concouru.

Manuel Minginfel est le seul haltérophile des Jeux olympiques d'été de 2004 à concourir sous la bannière de la Micronésie. Il s'est qualifié grâce à ses performances aux championnats du monde d'haltérophilie de 2006. Il est inscrit dans la compétition masculine dans la catégorie des moins de 62 kg.

Présentation de l'athlète[modifier | modifier le code]

Né aux îles Yap le 28 septembre 1978, Minginfel a déjà concouru aux Jeux Olympiques d'été de 2000, à Sydney en Australie où il n'a pu terminer la compétition[3] et aux Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes en Grèce où il se classe 11e[3]. Manuel Minginfel a obtenu sa qualification par ses bonnes performances aux championnats du monde d'haltérophile de 2006 à Saint-Domingue en République dominicaine. Il y obtient une médaille d'argent dans l'épreuve de l'épaulé-jeté en soulevant 165 kg et termine quatrième des moins de 62 kg avec un total de 293 kg, établissant son record personnel[42],[43],[44]. L'haltérophile micronésien est quintuple champion d'Océanie d'haltérophile[45] et sextuple champion du Pacifique sud[46]. Il est également triple vainqueur aux Jeux du Pacifique sud et a gagné aux Mini-jeux du Pacifique sud[47],[48]. Il a également remporté par deux fois les Jeux de la Micronésie et les trois éditions des Jeux des États fédérés de Micronésie[47]. À partir de 2006, Manuel Minginfel est titulaire d'une bourse du Fond scolaire du Comité international olympique qui lui permet de financer son entraînement, en vue de la préparation des Jeux d'été de 2008, sous la direction de Paul Coffa à l'Institut océanien d'haltérophilie d'Apia aux Samoa[42],[47].

Résultat[modifier | modifier le code]

La compétition se tient le 11 août et Minginfel est le seul océanien parmi les seize compétiteurs[49]. Lors de l'épreuve de l'arraché, il soulève successivement 115 kg à son premier essai, 120 kg au deuxième mais il échoue à 123 kg au troisième et dernier essai. À l'épaulé-jeté, il soulève avec succès 145 kg puis 150 kg et enfin 155 kg. Son score combiné final est de 275 kg[3]. Seulement douze des dix-sept athlètes ont achevé la compétition. Il se classe 11e, devant le canadien Jasvir Singh (266 kg) et derrière le bélarus Henadzy Makhveyenia (278 kg). En comparaison, le médaillé d'or chinois Zhang Xiangxiang a soulevé un total combiné de 319 kg[49].

Athlète Compétition Arraché Épaulé-jeté Total Rang
Résultat Rang Résultat Rang
Manuel Minginfel -62 kg 120 kg 15 155 kg 10 275 kg 11

Natation[modifier | modifier le code]

Présentation des athlètes[modifier | modifier le code]

Vue de l'intérieur d'un bâtiment avec une piscine de couleur bleu, des tribunes remplies de spectateurs et de journalistes, un plafond en nid d'abeille
Le Centre national de natation de Pékin où Hadley et Daniel ont concouru.

Debra Daniel, née le 4 mars 1991 sur l'île de Pohnpei, et Kerson Hadley, né le 22 mai 1989 également sur l'île de Pohnpei participent pour la première fois à des Jeux olympiques d'été.

Debra Daniel commence à nager très jeune et débute la compétition à l'âge de 14 ans. Elle s'entraîne pendant plusieurs années dans une rivière à une heure de sa maison, deux fois par semaine, sous la direction de sa mère Sweeter Daniel[50]. Elle participe aux championnats du monde en grand bassin de 2005[51] et 2007[52] et à ceux en petit bassin de 2008[53], mais à chaque fois elle ne parvient pas à passer le stade des qualifications. Elle gagne ses premières médailles lors des Jeux de la Micronésie de 2006. Elle prend la 2e place du 200 m papillon[54] et termine 3e avec les relais du 4 x 100 m nage libre[55], du 4 x 200 m nage libre[56] et du 4 x 100 m 4 nages[54]. Elle obtient également sept places d'honneur[57],[55],[58],[59],[54] dont une 5e place sur le 5 000 m en eau libre[60]. Aux Jeux du Pacifique Sud de 2007, elle accède à cinq finales et termine notamment 4e du 200 m papillon[61].

Kerson Hadley débute également la natation au niveau international à l'occasion des championnats du monde de 2005[51]. Tout comme Debra Daniel, il participe aussi aux championnats du monde en grand bassin de 2007[52] et à ceux en petit bassin de 2008[53] sans jamais passer le stade des séries. Aux Jeux de la Micronésie de 2006, il remporte le 200 m dos[55], termine 2e du 50 m dos[56], 3e du 100 m dos, du 50 m nage libre[59] et du 100 m papillon[56]. Il obtient cinq places d'honneurs[57],[55],[54] dont une 4e place sur le 5 000 m nage libre[60]. Il n'est pas sélectionné pour les Jeux du Pacifique sud de 2007.

En avril, Debra Daniel et Kerson Hadley sont récipiendaires du Samsung Oceania Sports Development Initiative Training Scholarships qui leur permet de s'entraîner à Guam sous la supervision de leur entraîneur Sweeter Daniel, la piscine de l'État de Pohnpei n'étant pas opérationnelle[62]. Leur préparation pour les Jeux olympiques comprend une participation au 60e Annual Keo Nakama Invitational à Hawaï où les deux pohnpéiens participent chacun à huit courses[63]. Debra Daniel ne monte pas sur le podium mais Kerson Hadley accède à la 3e place sur le 200 m quatre nages[64]. Juste avant les Jeux, Debra Daniel et vraisemblablement Kerson Hadley finalisent leur préparation à l'Edge Hill University d'Ormskirk, au nord de Liverpool au Royaume-Uni[65].

Résultats[modifier | modifier le code]

Debra Daniel concourt le 15 août au 50 m nage libre féminin. Elle termine la distance en 30 s 61 et se classe 5e dans sa série qui comprend 7 athlètes. Elle est placée devant la tanzanienne Magdalena Moshi (31 s 37) et immédiatement derrière Julianne Kirchner (29 s 38), une représentante des îles Marshall. L'ougandaise Olivia Nakitanda gagne la série en 29 s 38[66]. Aucune des participantes à cette série n'est qualifiée pour le tour suivant. Debra Daniel prend la 76e place de cette compétition qui a compté 90 participantes[67]. La finale est gagnée par Britta Steffen avec un temps de 24 s 06[68].

Kerson Hadley prend part à l'épreuve du 50 m nage libre le 14 août. Avec un temps de 25 s 34, il termine 5e sur les 8 participants de sa série, derrière le botswanais John Kamyuka (25 s 54) et devant le turkmène Andrey Molchanov (25 s 02). La série est gagnée par le camerounais Alain Brigion Tobe avec un temps de 24 s 53. Aucun des participants à cette série ne parvient à se qualifier pour le tour suivant[69]. Hadley termine au 70e rang de cette compétition qui a compté 97 participants[70]. César Cielo Filho remporte la médaille d'or lors de la finale en nageant en 21 s 30[71].

Athlète Compétition Séries Demi-finales Finale
Temps Rang Temps Rang Temps Rang
Debra Daniel 50 m nage libre 30 s 61 76 Pas qualifiée
Kerson Hadley 50 m nage libre 25 s 34 70 Pas qualifié

Retransmission télévisée[modifier | modifier le code]

Les micronésiens abonnés à la chaîne ICTV (canal 28) ont un accès gratuit à 24 heures de diffusion télévisée des Jeux Olympiques, à partir du 6 août, grâce à une subvention spéciale du Président du Comité International Olympique[1].

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La composition des relais n'a pas pu être déterminée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Team FSM to Participate at Beijing 2008 Olympic Games », sur www.fsmgov.org, Gouvernement des États fédérés de Micronésie (consulté le 10 février 2016).
  2. a et b (en) « FSM on their way to Beijing », sur http://athletics-oceania.com, Association océanienne d'athlétisme,‎ (consulté le 22 février 2016).
  3. a, b, c et d (en) « Manuel Minginfel », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 14 mars 2015)
  4. « Conférence de presse : on dévoile le programme de la cérémonie d'ouverture », sur fr.beijing2008.cn, The Official Website of the Beijing 2008 Olympic Games (consulté le 23 mars 2016).
  5. (en) « Porte-drapeaux de la Micronésie lors de la cérémonie d'ouverture aux Jeux olympiques d'été », sur www.sports-reference.com, Sports Reference (consulté le 15 mars 2015).
  6. (en) « Liste des porte-drapeaux », sur www.olympic.org, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  7. « Le défilé des États fédérés de Micronésie durant la cérémonie d'ouverture », sur www.olympic.org, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  8. « Le porte-drapeau Manuel Minginfel », sur www.olympic.org, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  9. (en) « Porte-drapeaux lors de la cérémonie de clôture », sur www.olympic.org, Comité international olympique (consulté le 18 mars 2015).
  10. (en) « Full Coverage: The Closing Ceremony of the 2008 Olympic Games », sur en.beijing2008.cn, The Official Website of the Beijing 2008 Olympic Games (consulté le 24 août 2008)
  11. (en) « Maria Ikelap », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 22 février 2016).
  12. (en) « Jack Howard », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 22 février 2016).
  13. (en) « Oceania junior Championships 2006 », sur www.wjah.co.uk, Lionel Peters et Tomas Magnusson (consulté le 22 février 2016).
  14. a et b (en) « Results - Cross Country », sur www.foxsportspulse.com, Comité d'organisation des Jeux de la Micronésie (consulté le 22 février 2016).
  15. (en) « Micronesian Games Results Day 5 », sur www.athletics-oceania.com, Comité d'organisation des Jeux de la Micronésie (consulté le 22 février 2016).
  16. (en) « Micronesian Games Results - Day 2 », sur www.athletics-oceania.com, Comité d'organisation des Jeux de la Micronésie (consulté le 22 février 2016).
  17. a et b (en) « National Records - Oceania », sur www.athletics-oceania.com, Association océanienne d'athlétisme (consulté le 5 février 2016).
  18. (en) « Oceania athletics championships, Full Results », sur www.foxsportspulse.com, Association océanienne d'athlétisme (consulté le 14 mars 2016).
  19. (en) « 11th IAAF World Championships in Athletics, 100 Metres women », sur www.iaaf.org, IAAF (consulté le 22 février 2016).
  20. (en) « Fifteenth congress of the Federated states of Micronesia, second regular session, cr n° 15-52 », sur www.fsmcongress.fm, Congrès des États fédérés de Micronésie (consulté le 22 février 2016).
  21. a, b, c et d (en) « Marianas Area Championships - 12/14/2007 to 12/15/2007 », sur http://athletics-oceania.com, Athletics Oceania (consulté le 14 mars 2016).
  22. (en) « Oceania Area Championships - 25/06/2008 to 28/06/2008 », sur www.sportingpulse.com, Association océanienne d'athlétisme (consulté le 14 mars 2016).
  23. (en) « National Records Galore at Oceania Cup », sur http://athletics-oceania.com, Athletics Oceania,‎ (consulté le 14 mars 2016).
  24. (en) « 10th IAAF World Indoor Championships, 60 Metres men », sur www.iaaf.org, IAAF (consulté le 13 mars 2016).
  25. (en) « 11th IAAF World Championships in Athletics, 100 Metres men », sur www.iaaf.org, IAAF (consulté le 13 mars 2016).
  26. (en) « 12th IAAF World Indoor Championships, 60 Metres men », sur www.iaaf.org, IAAF (consulté le 13 mars 2016).
  27. a et b (en) « FSM on their way to Beijing », sur www.athletics-oceania.com, Athletics Oceania,‎ (consulté le 13 mars 2016).
  28. (en) « Results of the Mini south pacific games competition - Middlegate, Norfolk Island, 10 – 14 December, 2001 », sportingpulse.com (consulté le 25 janvier 2016).
  29. (en) « South pacific games - Suva, July 2003 - Athletics competition - Full Results », athletics-oceania.com (consulté le 25 janvier 2016).
  30. (en) « [[Association océanienne d'athlétisme]] », sur www.foxsportspulse.com, Association océanienne d'athlétisme (consulté le 14 mars 2016).
  31. (en) « Oceania Area Championships - 25/06/2008 to 28/06/2008 », sur www.sportingpulse.com, Association océanienne d'athlétisme (consulté le 14 mars 2016).
  32. (en) « Micronesian games », gbrathletics.com (consulté le 25 janvier 2016).
  33. (en) « 2006 Micronesian Games - Athletics », sur www.sportingpulse.com, Comité d'organisation des Jeux de la Micronésie de 2006 (consulté le 13 mars 2016).
  34. a, b, c et d (en) « Micronesian championships », sur www.gbrathletics.com, Athletics Weekly (consulté le 23 février 2016).
  35. (en) « Women's 100 metres Round One », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  36. (en) « Women's 100 metres », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 21 février 2016).
  37. (en) « Women's 100 metres Final », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 21 février 2016).
  38. (en) « Men's 100 metres Round One », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  39. (en) « Men's 100 metres », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 21 février 2016).
  40. (en) « Men's 100 metres Final », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 21 février 2016).
  41. (en) « Jack Howard Under-performed at Beijing », sur http://fsmbeijing2008.blogspot.fr, Trukathletics,‎ (consulté le 14 mars 2016).
  42. a et b (en) « FSM's Minginfel snatches 62kg Silver at Santo Domingo world championships », fsmgov.org (consulté le 20 mars 2015).
  43. (en) « 75 th World Championships », iwrp.net (consulté le 18 mars 2015).
  44. (en) « Oceania lifters on the road to Beijing », oceaniaweightlifting.com (consulté le 18 mars 2015).
  45. (en) « OCEANIA WINNERS », oceaniaweightlifting.com (consulté le 13 avril 2015).
  46. (en) « SOUTH PACIFIC WEIGHTLIFTING CHAMPIONSHIPS - WINNERS », oceaniaweightlifting.com (consulté le 13 avril 2015).
  47. a, b et c (en) « YAP STATE RESOLUTION NO. 7-113 », yapstategov.org (consulté le 21 mars 2015).
  48. (en) « South Pacific Games », oceaniaweightlifting.com (consulté le 22 mars 2015).
  49. a et b (en) « Résultats des - 62 kg », Sports-reference.com (consulté le 14 mars 2015)
  50. (en) Michelle Malone, « River Training for FSM's only swimmer », sur www.foxsportspulse.com, www.foxsportspulse.com,‎ (consulté le 29 février 2016).
  51. a et b (en) « FINA: 11th World Championships, Long Course (50m) », sur www.swimrankings.net, FINA (consulté le 29 février 2016).
  52. a et b (en) « FINA: 12th World Championships, Long Course (50m) », sur www.swimrankings.net, FINA (consulté le 29 février 2016).
  53. a et b (en) « FINA: 9th World Short Course Championships, Short Course (25m) », sur www.swimrankings.net, FINA (consulté le 29 février 2016).
  54. a, b, c et d (en) « 2006 Micro games, Wednesday Finals », sur www.sportingpulse.com, Comité d'Organisation des Jeux de la Micronésie de 2006 (consulté le 25 février 2016).
  55. a, b, c et d (en) « 2006 Micro games, Monday Finals », sur www.sportingpulse.com, Comité d'Organisation des Jeux de la Micronésie de 2006 (consulté le 25 février 2016).
  56. a, b et c (en) « 2006 Micro games, Saturday Finals », sur www.sportingpulse.com, Comité d'Organisation des Jeux de la Micronésie de 2006 (consulté le 25 février 2016).
  57. a et b (en) « 2006 Micro games, Sunday Finals », sur www.sportingpulse.com, Comité d'Organisation des Jeux de la Micronésie de 2006 (consulté le 25 février 2016).
  58. (en) « 2006 Micro games, Tuesday Heats », sur www.sportingpulse.com, Comité d'Organisation des Jeux de la Micronésie de 2006 (consulté le 25 février 2016).
  59. a et b (en) « 2006 Micronesian Games - Swimming, Medal tally », sur www.foxsportspulse.com, Comité d'Organisation des Jeux de la Micronésie de 2006 (consulté le 25 février 2016).
  60. a et b (en) « 2006 Micro games, Open Water Results », sur www.foxsportspulse.com, Comité d'Organisation des Jeux de la Micronésie de 2006 (consulté le 25 février 2016).
  61. (en) « Women 200 m butterfly Final results », sur www.foxsportspulse.com, Comité d'organisation des Jeux du Pacifique de 2007 (consulté le 29 février 2016).
  62. (en) « Micronesia », Oceania updates, vol. 1, no 1,‎ (lire en ligne).
  63. (en) « 60th Annual Keo Nakama Invitational, Hawaii, Individual Scores », sur www.hawaiiswim.org, Hawaii Swimming (consulté le 29 février 2016).
  64. (en) « 60th Annual Keo Nakama Invitational, Hawaii, Session 1 », sur www.hawaiiswim.org, Hawaii Swimming (consulté le 29 février 2016).
  65. (en) « Debra Daniel », sur http://fina.infostradasports.com, FINA (consulté le 1er mars 2016).
  66. (en) « Women's 50 metres Freestyle Round One, Heat three », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  67. (en) « Women's 50 metres Freestyle », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  68. (en) « Women's 50 metres Freestyle Final », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 21 février 2016).
  69. (en) « Men's 50 metres Freestyle Round One, Heat five », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  70. (en) « Men's 50 metres Freestyle », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 15 mars 2015).
  71. (en) « Men's 50 metres Freestyle Final », sur www.sports-reference.com, Comité international olympique (consulté le 21 février 2016).