Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2004

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2004
Image illustrative de l'article Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2004

Code CIO FSM
Comité Comité national olympique des États fédérés de Micronésie

Lieu Drapeau : Grèce Athènes
Participation 2e aux Jeux d'été
Athlètes 5 dans 3 sports
Porte-drapeau Manuel Minginfel (ouverture et clôture)
Médailles
Rang : -
Or
0
Arg.
0
Bron.
0
Total
0
Micronésie aux Jeux olympiques d'été
Précédent Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2000 Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2008 Suivant

La délégation des États fédérés de Micronésie aux Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes, en Grèce, est constituée de cinq athlètes, concourant dans trois disciplines. Il s'agit de la deuxième apparition du pays à des Jeux olympiques d'été après ceux de 2000 à Sydney en Australie. L'haltérophile Manuel Minginfel participe pour la deuxième fois à des Jeux olympiques d'été. Il est le seul à s'être qualifié par ses performances. Il termine dixième de son épreuve. Aucun des athlètes concourant en athlétisme ou en natation n'a passé le stade des séries, mais trois d'entre eux ont battu un record national : John Howard en athlétisme sur le 100 m, Tracy Ann Route et Anderson Bonabart en natation sur le 50 m nage libre. La délégation n'a remporté aucune médaille lors de ces jeux.

Composition de la délégation[modifier | modifier le code]

Pour la deuxième fois consécutive, les athlètes concourent dans trois sports : l'athlétisme, la natation et l'haltérophilie[L 1]. La délégation arrive à Athènes le 9 août en compagnie des délégations de Nauru, des Palaos, et des Samoa. La délégation micronésienne est composée de cinq athlètes, de quatre entraîneurs et de neuf autres personnes. Les athlètes sélectionnés sont Evangeleen Ikelap et John Howard en athlétisme, Manuel Minginfel en haltérophilie, Tracy Ann Route et Anderson Bonabart en natation. Ils sont accompagnés de Berney Martin, chef de la délégation, et des entraîneurs Sweeter Daniel pour la natation, Marcellus Akapito et Theodore Rutun pour l'athlétisme, Vanston Waguk pour l'haltérophilie. Eliuel Pretrick, président du Comité national olympique des États fédérés de Micronésie et secrétaire du ministère de la Santé, de l'Éducation et des Affaires sociales, James Tobin, secrétaire général du Comité national olympique, Lestly Ashby, personnel administratif, James Yaingelou, docteur de l'équipe, Bermin Weilbacher, attaché de presse, les invités Richard et Arlo Tobin et les jeunes Mendilla Harong et Roger Gilmete sont également du voyage[S 1],[OA 1]. Les deux jeunes Micronésiens vont participer au Camp de la jeunesse[S 1] organisé en parallèle des Jeux olympiques par le Comité international olympique du 11 au 28 août[R 1].

La plus jeune athlète de la délégation est la nageuse Tracy Ann Route, âgée de 19 ans, et le plus âgé est Manuel Minginfel avec 25 ans. Celui-ci est le seul à s'être qualifié grâce à ses performances[S 1]. Il a été désigné comme porte-drapeau pour la cérémonie d'ouverture, pour la deuxième fois consécutive[L 1], et également porte-drapeau pour la cérémonie de clôture[CIO 1].

Cérémonies[modifier | modifier le code]

La délégation micronésienne défile lors des cérémonies d'ouverture et de clôture qui se déroulent dans le stade olympique d'Athènes.

Cérémonie d'ouverture[modifier | modifier le code]

La cérémonie d'ouverture se déroule le 13 août 2004. Les délégations défilent dans l'ordre alphabétique grec[CIO 2] après un spectacle musical chorégraphié[CIO 3]. Devant le drapeau de chaque délégation, une femme costumée à la manière d'un vase grec tient une pancarte sur laquelle le nom de la délégation est écrit en grec (langue du pays hôte), en français et en anglais (langues officielles des Jeux)[CIO 4]. La délégation micronésienne défile en 109e position, derrière son porte-drapeau, l'haltérophile Manuel Minginfel[CIO 2]. Ses membres sont vêtus d'une chemise bleue à fleurs blanches, d'un pantalon ou d'une jupe noire, et portent un collier de fleurs blanches[1].

Cérémonie de clôture[modifier | modifier le code]

La cérémonie de clôture a lieu le 29 août. L'entrée des athlètes dans le stade a lieu après un spectacle musical chorégraphié et la remise des médailles du Marathon masculin. Les porte-drapeaux défilent en une seule file suivis par les athlètes en masse sans distinction de nationalité[CIO 5]. Manuel Minginfel est à nouveau porte-drapeau[CIO 1].

Résultats[modifier | modifier le code]

Athletics pictogram.svg Athlétisme[modifier | modifier le code]

Photo d'un bâtiment gris clair dont le toit incurvé est retenu par des câbles fixés à des arcs métalliques
Le stade olympique d'Athènes où Ikelap et Howard ont concouru.

Présentation des athlètes[modifier | modifier le code]

Evangeleen Ikelap[note 1], née le 18 janvier 1982 sur l'île de Weno dans l'archipel des îles Truk[SR 1], et John Howard[note 2], né le 21 juillet 1981 également sur l'île de Weno[SR 2], représentent la Micronésie en athlétisme. Ikelap concourt dans l'épreuve du 100 m féminin et Howard dans l'épreuve du 100 m masculin.

La sprinteuse micronésienne s'est distinguée lors de l'édition de 1998 des Jeux de la Micronésie en remportant une médaille d'argent dans l'épreuve du 400 m avec un temps de 64 s 76[2] et en établissant avec ses coéquipières le record national du 4 × 400 m en 4 min 33 s 52 en terminant à la 4e place[3]. Lors du camp de préparation pour les jeux olympiques réalisé en août à Cairns en Australie, elle réalise son record personnel sur 100 m avec un temps de 13 s 4 (temps manuel)[note 3],[4].

John Howard a participé aux séries du 100 m aux championnats du monde d'athlétisme en 2001[5] et 2003[6] sans arriver à se qualifier pour le tour suivant. Lors de la coupe d'Océanie en juin 2002, John Howard établit un nouveau record national du 200 m en parcourant la distance en 21 s 65[7],[L 2]. Il est l'un principaux athlètes de l'édition de 2002 des Jeux de la Micronésie en remportant trois médailles d'or sur le 100 m, le 200 m mais aussi sur le relais 4 × 400 m en battant le record national (3 min 25 s 49)[2],[8],[L 2]. En avril 2003, il termine second du 100 m des championnats de Micronésie d'athlétisme et participe peut-être aux relais vainqueurs des 4 × 100 m et 4 × 400 m[note 4],[9]. Lors des Jeux du Pacifique sud de 2003, il remporte la médaille de bronze sur le 200 m et sur le 4 × 100 m. Lors du relais, il établit avec ses coéquipiers un nouveau record national en (42 s 12)[10],[L 2]. Au camp d’entraînement de Cairns, il établit un nouveau record national sur 100 m en 10 s 7 (temps manuel)[4].

Résultats[modifier | modifier le code]

Les compétitions du 100 m ont lieu au stade olympique d'Athènes.

Evangeleen Ikelap concourt le 20 août dans la deuxième série et achève son 100 m en 13 s 5, établissant ainsi un nouveau record personnel sur la distance (temps électronique)[11]. Elle égale ainsi son record personnel[12]. Elle se classe 7e derrière la Zimbabwéenne Winneth Dube (11 s 56) et devant la Koweïtienne Danah Al-Nasrallah (13 s 92). Sa série est gagnée par la Biélorusse Yuliya Nyestsyarenka en 10 s 94. Le temps d'Ikelap ne lui permet pas de se qualifier pour le tour suivant[SR 3]. Elle est classée 50e sur 63 participantes[SR 4]. La médaille d'or est remportée par Yuliya Nyestsyarenka avec un temps de 10 s 93[SR 5].

John Howard court le 21 août et termine 7e de la sixième série en 10 s 85 et bat le record national du 100 m (temps électronique)[13]. Il se classe derrière le Hongrois Gábor Dobos (10 s 68) et devant le Bangladais Mohammad Shamsuddin (11 s 13). La série est remportée par le Japonais Nobuharu Asahara en 10 s 33. Le temps d'Howard ne lui permet pas de se qualifier pour le tour suivant[SR 6]. Il se classe 66e sur les 82 participants[SR 7]. La finale est gagnée par l'Américain Justin Gatlin en 9 s 85[SR 8].

  • NR (National record) = Record national
Athlète Épreuve Séries Quarts de finale Demi-finales Finale
Résultat Rang Résultat Rang Résultat Rang Résultat Rang
Evangeleen Ikelap 100 m 13 s 5 7 Pas qualifiée
John Howard 100 m 10 s 85 NR 7 Pas qualifié

Weightlifting pictogram.svg Haltérophilie[modifier | modifier le code]

Présentation de l'athlète[modifier | modifier le code]

Manuel Minginfel est le seul haltérophile des Jeux olympiques d'été de 2004 à concourir sous la bannière de la Micronésie. Il s'est qualifié grâce à sa dixième place au classement mondial[S 1]. Il est inscrit dans la compétition masculine dans la catégorie des moins de 62 kilogrammes. Né dans la municipalité de Rumung aux îles Yap dans l'État de Yap, le 28 septembre 1978, Minginfel a 21 ans quand il concourt pour la première fois en 2000 aux Jeux Olympiques, à Sydney en Australie, sans toutefois soulever de poids avec succès[L 1]. Il est âgé de 25 ans lors de cette seconde participation. Minginfel est déjà un athlète accompli en Océanie. Il a en effet remporté deux titres de champion d'Océanie[14] et trois titres de champion du Pacifique sud[15]. Il est également double vainqueur aux Jeux du Pacifique sud[S 2], médaillé d'argent aux Mini-jeux du Pacifique sud[S 2], double vainqueur aux Jeux de la Micronésie[S 2] et triple vainqueur aux Jeux des États fédérés de Micronésie[S 2]. Il a participé à deux reprises aux championnats du monde d'haltérophilie, en 1999 où il termine 20e et en 2003[16] où il se classe 15e[17]. Son record en compétition établi aux championnats continentaux de 2004 est de 282,5 kg[18]. À partir de février 2004, Manuel Minginfel s'entraîne sous la direction de Paul Coffa à l'Institut d'haltérophilie d'Océanie, aux Fidji. Les frais de son entraînement et de son entretien en vue de sa préparation aux Jeux olympiques d'été d'Athènes sont couverts par le Fonds olympique océanien d'entraînement et de scolarité et le Fonds olympique de solidarité[S 1],[CIO 6].

Résultat[modifier | modifier le code]

La compétition se tient le 16 août au Gymnase olympique d’Haltérophilie de Nikaia. Minginfel est le seul océanien parmi les seize compétiteurs dans la catégorie des moins de 62 kg[SR 9]. Lors de l'épreuve de l'arraché, il soulève 115 kg à son premier essai, échoue ensuite à 120 kg avant de réussir à soulever le poids au troisième essai. À l'épaulé-jeté, il tente une première fois sans succès 147,5 kg, réussit au deuxième essai et soulève au dernier essai 152,5 kg. Son score combiné final est de 272,5 kg[SR 10]. Seulement quinze des vingt athlètes ont achevé la compétition[SR 9]. Il est classé 11e[OA 2] puis 10e devant le Japonais Toshio Imamura (270 kg) et derrière le Taïwanais Yang Sheng-Hsiung (280 kg), après la disqualification pour dopage du Grec Leonidas Sabanis[R 2]. En comparaison, le médaillé d'or chinois Shi Zhiyong a soulevé un total combiné de 325 kg[SR 9].

Athlète Compétition Arraché Épaulé-jeté Total Rang
Résultat Rang Résultat Rang
Manuel Minginfel -62 kg 120 kg 11 152,5 kg 10 272,5 kg 10

Swimming pictogram.svg Natation[modifier | modifier le code]

Photo d'une piscine en plein air de couleur bleu entourée de hautes tribunes
Le Centre aquatique olympique d'Athènes où Route et Bonabart ont concouru

Présentations des athlètes[modifier | modifier le code]

Tracy Ann Route, née le 23 février 1985[SR 11], et Anderson Bonabart (aussi orthographié Ponapard ou Bonapart), né le 4 mai 1980[SR 12], tous deux originaires de l'État de Pohnpei, concourent dans l'épreuve du 50 m nage libre.

Ces Jeux sont les seconds pour Tracy Ann Route après une première participation dans l'épreuve du 100 m papillon lors des Jeux de 2000. Elle compte à son palmarès une victoire sur 50 mètres nage papillon, une deuxième place en 4 × 100 m 4 nages et une quatrième place sur le 100 m papillon aux Jeux de la Micronésie de 2002[19]. Aux Jeux du Pacifique Sud de 2003, elle ne dépasse pas le stade des séries en 50 m nage libre et en 200 m papillon[20]. De même, aux championnats du monde en grand bassin de 2003, elle est éliminée en qualifications du 50 m nage libre et du 50 m papillon[21]. L'année suivante, elle échoue à la même étape sur le 50 m nage libre[22] et le 100 m papillon[23] des championnats d'Océanie.

Anderson Bonabart termine 3e du 100 m papillon aux Jeux de la Micronésie de 2002[19]. Aux Jeux du Pacifique Sud de 2003, il ne parvient pas à passer le stade des séries en 50 m nage libre, 50 m dos, 50 m brasse, 50 m papillon et 100 m papillon[24]. La même année, aux championnats du monde, il est éliminé en qualifications du 50 m nage libre et du 50 m papillon[21]. Il n'accède pas non plus au deuxième tour du 50 m papillon[22] et du 100 m nage libre[25] aux championnats d'Océanie de 2004. Avant les Jeux olympiques, le nageur micronésien est titulaire du record de Micronésie du 50 m nage libre en 28 s 07[OA 3].

Résultats[modifier | modifier le code]

Les compétitions de natation ont lieu au Centre aquatique olympique d'Athènes.

Tracy Ann Route nage le 20 août dans la deuxième série du 50 m nage libre. Classée troisième parmi huit concurrentes[SR 13], elle termine la distance en 31 s 26 et établit ainsi un nouveau record national[11]. Elle est placée devant Christal O'Reilly Clashing d'Antigua et Barbuda (31 s 55) et immédiatement derrière Sameera Al-Bitar et Ghazal Jobeili (31 s, ex-equo) respectivement du Bahreïn et du Liban. Aucune des participantes à cette série n'est qualifiée pour le tour suivant. Tracy Ann Route prend la 65e place de cette compétition qui a compté 73 compétitrices[SR 14]. La Néerlandaise Inge de Bruijn remporte la médaille d'or avec un temps de 24 s 58[SR 15].

Anderson Bonabart concourt le 19 août dans l'épreuve du 50 m nage libre masculin. Il termine 1er de la deuxième série, laquelle comprend huit concurrents, avec un temps de 26 s 75, établissant un nouveau record des États fédérés de Micronésie[OA 3]. Il se classe devant Hojamamed Hojamamedov du Turkmenistan (27 s 68)[SR 16]. Il ne se qualifie pas pour le tour suivant et se classe 68e sur 83 participants[SR 17]. L'Américain Gary Hall gagne la finale en 21 s 93[SR 18].

  • NR (National record) = Record national
Athlète Compétition Séries Demi-finales Finale
Temps Rang Temps Rang Temps Rang
Tracy Ann Route 50 m nage libre 31 s 26 NR 65 Pas qualifiée
Anderson Bonabart 50 m nage libre 26 s 75 NR 68 Pas qualifié

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Elle est la sœur de Maria Ikelap qui a concouru sur le 100 m aux Jeux olympiques d'été de 2008.
  2. Il est le frère de Jack Howard qui a concouru sur le 100 m aux Jeux olympiques d'été de 2008.
  3. Les records avec un chronométrage manuel, moins précis, et avec un chronométrage électronique sont distincts.
  4. La composition des relais n'a pas pu être déterminée.

Références[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) John Grasso, Bill Mallon et Jeroen Heijmans, Historical Dictionary of the Olympic Movement, Londres, Rowman and Littlefield, , 5e éd., 796 p. (ISBN 978-1-4422-4859-5, lire en ligne), p. 190.
  2. a, b et c (en) Kurt Barnes, Sports legends of Micronesia, 1966-2012, Saipan, NMI Humanities Council, , 208 p. (ISBN 978-0-615-76843-4), p. 118

Revues et journaux en ligne[modifier | modifier le code]

  1. Éric Monnin et Cyril Polycarpe, « Le camp de la jeunesse aux Jeux olympiques, De la naissance à la reconnaissance », Teoros, Revue de recherche en tourisme, vol. 33, no 1,‎ , p. 20-31 (ISSN 1923-2705, lire en ligne).
  2. (en) « Greek weightlifter stripped of bronze », sur www.theguardian.com, The Guardian,‎ (consulté le 23 février 2016).

Sites internet[modifier | modifier le code]

  1. (en) « FSM Delegation » (consulté le 23 février 2016).
  2. (en) « Minginfel agonisingly close to top ten finish » (consulté le 23 février 2016).
  3. a et b (en) « Pacific Island Records tumble in the pool » (consulté le 24 janvier 2016).
  1. (en) « Evangeleen Ikelap » (consulté le 22 février 2016).
  2. (en) « Jack Howard » (consulté le 22 février 2016).
  3. (en) « Athletics at the 2004 Athina Summer Games : Women's 100 metres Round One » (consulté le 11 février 2016).
  4. (en) « Athletics at the 2004 Athina Summer Games : Women's 100 metres » (consulté le 11 février 2016).
  5. (en) « Athletics at the 2004 Athina Summer Games : Women's 100 metres, Final » (consulté le 21 février 2016).
  6. (en) « Men's 100 metres Round One » (consulté le 11 février 2016).
  7. (en) « Athletics at the 2004 Athina Summer Games : Men's 100 metres » (consulté le 11 février 2016).
  8. (en) « Athletics at the 2004 Athina Summer Games : Men's 100 metres, Final » (consulté le 21 février 2016).
  9. a, b et c (en) « Résultats des - 62 kg » (consulté le 16 mars 2015)
  10. (en) « Manuel Minginfel » (consulté le 14 mars 2015)
  11. (en) « Tracy Ann Route » (consulté le 22 février 2016).
  12. (en) « Anderson Bonabart » (consulté le 22 février 2016).
  13. (en) « Swimming at the 2004 Athina Summer Games : Women's 50 metres Freestyle Round One, Heat Two » (consulté le 26 novembre 2015).
  14. (en) « Swimming at the 2004 Athina Summer Games : Women's 50 metres Freestyle, Final standings » (consulté le 26 novembre 2015).
  15. (en) « Swimming at the 2004 Athina Summer Games : Women's 50 metres Freestyle, Final » (consulté le 21 février 2016).
  16. (en) « Swimming at the 2004 Athina Summer Games : Men's 50 metres Freestyle Round One, Heat Two » (consulté le 26 novembre 2015).
  17. (en) « Swimming at the 2004 Athina Summer Games : Men's 50 metres Freestyle, Final Standings » (consulté le 26 novembre 2015).
  18. (en) « Swimming at the 2004 Athina Summer Games : Men's 50 metres Freestyle, Final » (consulté le 21 février 2016).
  • Autres sites internet
  1. (en) Jacques Demarthon, « Delegates from Mongolia (behind) and Micronesia (infront) march during the grand opening ceremony of the XXVIII Olympiad at the Olympic Stadium in Athens, 13 August 2004 », sur www.gettyimages.fr,‎ (consulté le 23 février 2016).
  2. a et b (en) « Micronesian games », sur www.gbrathletics.com, Tony Isaacs (consulté le 25 janvier 2016).
  3. (en) « Pacific islands athletics statistics # 6/98 », sur www.sportingpulse.com, Bob Snow (consulté le 24 janvier 2016).
  4. a et b (en) « National Records to Jenni Keni at the Olympic P », sur www.foxsportspulse.com, Athletics Solomon (consulté le 23 février 2016)
  5. (en) « 100 Metres men, 8th IAAF World Championships », sur www.iaaf.org, IAAF (consulté le 27 janvier 2016).
  6. (en) « 100 Metres men, 9th IAAF World Championships », sur www.iaaf.org, IAAF (consulté le 27 janvier 2016).
  7. (en) « National Records Galore at Oceania Cup », sur www.athletics-oceania.com, Athletics Oceania,‎ (consulté le 14 mars 2016).
  8. (en) « National records Oceania », sur www.athletics-oceania.com, Association d'athlétisme d'Océanie (consulté le 25 janvier 2016).
  9. (en) « Micronesian championships », sur www.gbrathletics.com, Comité d'organisation des championnats de Micronésie d'athlétisme (consulté le 23 février 2016).
  10. (en) « South pacific games - Suva, July 2003 - Athletics competition - Full Results », sur www.athletics-oceania.com, Association d'athlétisme d'Océanie (consulté le 25 janvier 2016).
  11. a et b (en) « Pacific Island Results - Athens Olympic Games », sur www.sportingpulse.com (consulté le 23 février 2016)
  12. (en) « Women's 100m results », sur www.bbc.co.uk, British Broadcasting Corporation (consulté le 24 janvier 2016).
  13. (en) « Athletics at the 2004 Athina Summer Games : Men's 100m results », sur www.bbc.co.uk, British Broadcasting Corporation (consulté le 24 janvier 2016).
  14. (en) « OCEANIA WINNERS », sur www.oceaniaweightlifting.com, Fédération océanienne d'haltérophilie (consulté le 13 avril 2015).
  15. (en) « SOUTH PACIFIC WEIGHTLIFTING CHAMPIONSHIPS - WINNERS », sur www.oceaniaweightlifting.com, Fédération océanienne d'haltérophilie (consulté le 13 avril 2015).
  16. (en) « 70 th World Championships », sur www.iwrp.net, Projet international des résultats d'Haltérophilie (consulté le 19 mars 2015).
  17. (en) « 73 rd World Championships », sur www.iwrp.net, Projet international des résultats d'Haltérophilie (consulté le 22 mars 2015).
  18. (en) « OCEANIA SENIOR WEIGHTLIFTING CHAMPIONSHIPS SUVA, FIJI 2004 », sur www.oceaniaweightlifting.com, Fédération océanienne d'haltérophilie (consulté le 18 mars 2015).
  19. a et b (en) « Fifth Micronesian Games, - Meet Results », sur www.swimmingworldmagazine.com, Sports Publications (consulté le 24 janvier 2016).
  20. (en) « 2003 South Pacific Games - Swimming », sur www.foxsportspulse.com, Comité d'organisation des Jeux du Pacifique sud de 2003 (consulté le 24 janvier 2016).
  21. a et b « FINA: 10th World Championships, Grand bassin (50m) », sur www.swimrankings.net, FINA (consulté le 1er mars 2016).
  22. a et b (en) « Oceania swimming championships, day 4, morning session », sur www.foxsportspulse.com, Association océanienne de natation (consulté le 1er mars 2016).
  23. (en) « Oceania swimming championships, day 3, evening session », sur www.foxsportspulse.com, Association océanienne de natation (consulté le 1er mars 2016).
  24. (en) « 2003 South Pacific Games - Swimming », sur www.foxsportspulse.com, Comité d'organisation des Jeux du Pacifique sud de 2003 (consulté le 24 janvier 2016).
  25. (en) « Oceania swimming championships, day 3, morning session », sur www.foxsportspulse.com, Association océanienne de natation (consulté le 1er mars 2016).

Documents du CIO et du Comité d'organisation des Jeux d'Athènes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Porte-drapeaux à la cérémonie de clôture », sur www.olympic.org, Comité international olympique (consulté le 23 février 2016).
  2. a et b (en) « Alphabetical Country Listing for the Opening Ceremony », sur www.athens2004.com, Comité d'Organisation des JO 2004 (consulté le 11 février 2016).
  3. (en) Athens 2004 Organising Committee for the Olympic Games S.A., Official Report of the XVIII Olympiad : The Games, t. 2, Athènes, ATHOC, , 540 p. (ISBN 960-88101-8-3, lire en ligne), p. 189.
  4. (en) « The Olympics return to Athens, their birthplace », sur www.olympic.org, Comité international olympique (consulté le 23 février 2016).
  5. (en) Athens 2004 Organising Committee for the Olympic Games S.A., Official Report of the XVIII Olympiad : The Games, t. 2, Athènes, ATHOC, , 540 p. (ISBN 960-88101-8-3, lire en ligne), p. 460.
  6. « Solidarité olympique, Plan quadriennal 2005-2008 », sur www.olympic.org, Solidarité olympique (consulté le 20 mars 2015).

Sources gouvernementales[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Minginfel qualifies for Athens Olympics », sur www.fsmgov.org, Gouvernement des États fédérés de Micronésie (consulté le 19 mars 2015).
  2. a, b, c et d (en) « YAP STATE RESOLUTION NO. 7-113 », sur www.yapstategov.org, Gouvernement de l'État de Yap (consulté le 21 mars 2015).
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 6 mars 2016 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.