Michel de Grailly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel de Grailly
Fonctions
Député de la 15e circonscription de Paris
Législature 2e, 3e et 4e (Ve République)
Groupe politique UNR-UDTUD-VeUDR
Prédécesseur Julien Tardieu
Successeur Eugène Claudius-Petit
Biographie
Nom de naissance Michel Eugène Pierre de Grailly
Date de naissance
Lieu de naissance Vouvray (Indre-et-Loire)
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décès Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques)
Parti politique UDR
Profession Avocat

Michel de Grailly est un avocat et un homme politique français né le à Vouvray, décédé le à Saint-Jean-de-Luz.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Âgé de 19 ans au début de la Seconde Guerre mondiale, Michel de Grailly participa à la Résistance, dans le maquis « Panthère », puis à la lutte pour la Libération du territoire au sein de la 1re Armée française[1]. Il devint par la suite avocat à la Cour d’Appel de Paris[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1962, il devient député UNR de la Seine dans la quinzième circonscription (14e arrondissement). Il est réélu en 1967 et 1968[2]. En 1965, il devint conseiller municipal dans le huitième secteur (14e arrondissement)[3].

M. de Grailly fut vice-président de la deuxième Commission, membre de la Commission du Règlement, de celle des Affaires Culturelles, de la Commission mixte du Commerce et de l’Industrie de 1965 à 1967, puis de la Commission spéciale du Commerce, de l’Industrie, du Travail et du Chômage de 1967 à 1971[4].

Il prit sa retraite dans le Pays basque à Saint-Pée-sur-Nivelle, où il créa entre autres en 1992 le club de l’As de Luz[5].

Décorations[modifier | modifier le code]

Il était titulaire de la croix de guerre 1939-1945 et de la médaille « Rhin et Danube ».

Sources[modifier | modifier le code]

Biographie sur le site de l'Assemblée nationale

  1. a et b Bulletin municipal officiel de la ville Paris, 30 mai 2008
  2. Notice sur le site de l'Assemblée nationale
  3. [1]
  4. Vidéo d'une intervention de M. de Grailly au micro à l'assemblée nationale, lorsqu'il fut rapporteur d'une loi sur la publicité à la télévision.
  5. Comité de l'Adour