Michel Raingeard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel Raingeard
Fonctions
Député 1951-1958
Gouvernement Quatrième République
Groupe politique RPF (1951-1955) - IPAS (1956-1958)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Nantes
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Yerres
Résidence Loire-inférieure

Michel Raingeard est un homme politique français né le à Nantes (Loire-Inférieure) et mort le à Yerres (Essonne)

Parcours[modifier | modifier le code]

Fils du négociant Pierre Raingeard et de Mme Jeanne née Fonteneau (famille de la bourgeoisie nantaise), il est élève à l'externat des Enfants nantais, de khâgne au lycée Louis-le-Grand, puis obtient une licence en lettres classiques à la Sorbonne. Il est un des fondateurs de la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC) à Nantes.

Professeur de lettres classiques à l'externat des Enfants nantais, puis à l'école Bossuet à Paris, il obtient un diplôme d'études supérieures de lettres classiques sur Charles Monselet. Il devient délégué rectoral au lycée Louis-le-Grand, soutient une thèse sur L'opinion publique française et l'Afrique.

Journaliste parlementaire, il a été député de la Loire-inférieure, puis de Loire-Atlantique, de 1951 à 1958[1] ainsi que conseiller général et adjoint au maire de Nantes.

Resté spécialiste de l'outre-mer, il constitue un réseau d'amitiés avec les présidents africains, connus sous la IVe République et présida le syndicat des producteurs de rhum de Martinique et Guadeloupe. Il est également connu pour avoir été rapporteur du projet de loi concernant la collection Matsukata à la commission d’éducation nationale.[2]

Il est élu membre de l'Académie des sciences d'outre-mer en 1981.

Décorations[modifier | modifier le code]

Françaises

Étrangères

Sources[modifier | modifier le code]