Ordre de l'Étoile équatoriale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ordre de l'Étoile équatoriale
Illustration.
Ordre de l'Étoile équatoriale
Order of the Equatorial Star.jpg
Conditions
Décerné par Gabon
Type Ordre honorifique civil et militaire
Détails
Statut Toujours décerné
Grades Du plus bas au plus haut : Chevalier
Officier
Commandeur
Grand-officier
Grand-croix
Collier
Statistiques
Création
Ordre de préséance
Illustration.
Ruban de chevalier de l'ordre de l'Étoile équatoriale

L'ordre de l'Étoile équatoriale est une distinction gabonaise créée le pour récompenser les personnes s'étant distinguées dans la construction de la République du Gabon proclamée en 1960, ainsi que les actes de courage et de dévouement[1].

En 1961, le président de la République Léon Mba a remis au docteur Albert Schweitzer la croix d'officier et la plaque de grand-officier de l'ordre de l'Étoile équatoriale[2].

Classes[modifier | modifier le code]

  • Collier
  • Grand-croix
  • Grand-officier
  • Commandeur
  • Officier
  • Chevalier
Rubans
GAB Order of the Equatorial Star - Knight BAR.png
Chevalier
GAB Order of the Equatorial Star - Officer BAR.png
Officier
GAB Order of the Equatorial Star - Commander BAR.png
Commandeur
GAB Order of the Equatorial Star - Grand Officer BAR.png
Grand-officier
GAB Order of the Equatorial Star - Grand Cross BAR.png
Grand-croix
GAB Order of the Equatorial Star - Grand Cross BAR.png
Collier

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

  • Michel Raingeard, Député français.
  • Jean-Claude Brouillet, entrepreneur
  • Jean Keller missionnaire protestant ancien président de la mission protestante française au Gabon et secrétaire général de la Fédération Évangélique des Églises et Missions d'Afrique équatoriale.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décorations du Gabon
  2. Benoît Wirrmann (dir.) et Jean-Paul Sorg (dir.), Albert Schweitzer, entre les lignes, Strasbourg, Bibliothèque nationale et universitaire, , 243 p. (ISBN 978-2-85923-059-3), p. 224

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]