Michel Corajoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Corajoud
Bordeaux - Juillet 2012 (85).JPG
À Bordeaux, Michel Corajoud a travaillé au réaménagement des quais, illustré par le miroir d'eau
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions

Michel Corajoud, né le à Annecy et mort d'un cancer à Paris le [1], est un paysagiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Corajoud suit d'abord une formation à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. Il commence sa carrière en travaillant chez Bernard Rousseau, ancien collaborateur de Le Corbusier.

Paysagiste diplômé par le Ministère de l'Agriculture, il travaille d'abord en collaboration avec Jacques Simon de 1964 à 1966, puis, de 1966 à 1975, en association avec l'Atelier d'urbanisme et d'architecture (AUA) où il forme, avec Henri Ciriani et Borja Huidobro, une équipe de paysagistes urbains.

Depuis 1975 Michel Corajoud est associé à Claire Corajoud son épouse, paysagiste comme lui, diplômée de l’École nationale supérieure d'horticulture.

Considéré comme l'un des fondateurs du renouveau du métier du paysage, Michel Corajoud s'est affirmé très tôt contre la tendance de ses aînés paysagistes comme il l'explique lui-même :

« Jusqu'au début des années 70, les paysagistes français étaient formés dans une filière de l'école d'horticulture et, de ce fait, leurs savoirs sur la ville et l'architecture étaient négligés. C'est l'idée de "nature" qui, le plus souvent, présidait à leur travail sur les espaces urbains. J'ai alors affirmé l'idée que le travail des paysagistes sur l'espace interstitiel des villes devait, au contraire, être une forme introductive de l'architecture, qu'il y avait une continuité d'intentions nécessaire entre les bâtiments et les espaces extérieurs qu'ils déterminent. »

Il a formulé dans « 9 conduites pour le projet » son approche d’un projet paysager[2].

Le paysagiste Michel Corajoud a reçu le Grand Prix de l'urbanisme, décerné par le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, le 2 décembre 2003, une distinction qui montre que la démarche paysagère imprègne désormais fortement le débat sur la fabrication de la ville.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Parcs[modifier | modifier le code]

Aménagements d’espaces publics[modifier | modifier le code]

Études urbaines et assistances à la maîtrise d'ouvrage[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Disparition du paysagiste Michel Corajoud », sur www.lemoniteur.fr, (consulté le 30 octobre 2014)
  2. Hommage de la ministre de l’environnement à Michel Corajoud « paysagiste de génie »
  3. « Les bâtisseurs de la colline », collinenotredameduhaut.com (consulté le 10 août 2015)
  4. « Inauguration de la promenade Michel Corajoud », sur www.agorabordeaux.fr,