Mbarek Ould Beyrouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mbarek Ould Beyrouk
Description de cette image, également commentée ci-après
Mbarek Ould Beyrouk en 2011.
Naissance
Atar (Drapeau de la Mauritanie Mauritanie)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

  • Le Griot de l'émir (2013)
  • Le Tambour des larmes (2015)

Mbarek Ould Beyrouk (en arabe مبارك ولد بيروك) est un écrivain mauritanien d'expression française né en 1957 à Atar. Journaliste et auteur de trois romans et d'un recueil de nouvelles, il reçoit en 2016 le prix Ahmadou-Kourouma pour son roman Le Tambour des larmes[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mbarek Ould Beyrouk étudie le droit à l’université de Rabat mais se tourne vers le journalisme. Après avoir travaillé pour des médias officiels, il fonde en 1988 le premier journal indépendant du pays, Mauritanie demain[2]. Il devient par la suite membre de la Haute Autorité de la presse et de l'audiovisuel, créée en 2006[3].

Il a également été nommé en 2016 conseiller à la présidence de la république par le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Genève - Prix Kourouma 2016 : Mbarek Ould Beyrouk, griot de sable et de plume - », sur JeuneAfrique.com, Jeune Afrique, (consulté le 3 mai 2016)
  2. Intagrist Al-Ansari, « Mbarek Beyrouk ou le Sahara comme synthèse des Afriques », Le Monde Afrique,‎ (lire en ligne)
  3. « HAPA (Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel) »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :