Massimo Mattioli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mattioli.
Massimo Mattioli
Mattioli by joe zattere.jpg
Massimo Mattioli en 1995.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Massimo Mattioli, né à Rome le et mort dans la même ville le , est un auteur italien de bande dessinée[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Massimo Mattioli débute professionnellement en 1965 dans l’hebdomadaire Il Vittorioso pour lequel il réalise plusieurs séries, Il Ragnetto Gigi, Ipo, Rita e Pino.

En 1968, âgé de vingt-cinq ans, il arrive en France après un court séjour à Londres pendant lequel il a travaillé pour le magazine Mayfair. Il se présente d’abord chez Hara-Kiri puis chez PiloteRené Goscinny l’oriente vers Pif Gadget. Le journal pour la jeunesse, anciennement Vaillant, est précisément en train d’élaborer sa nouvelle formule. Il y débute en publiant une page hebdomadaire composée de « strips », M le Magicien, qu’il réalisera jusqu’en 1973[2].

Il retourne ensuite à Rome et crée le personnage de Pinky pour Il Giornalino. Reporter de son état, Pinky est un lapin rose aux allures très « cartoon » qui connaîtra un long succès. Quelques épisodes sont parus dans Pif dans les années 1975 à 1980[2].

En 1977, il participe à la création de Cannibale, revue alternative en noir et blanc qui peut être considérée comme une réponse italienne à Metal Hurlant. Il y publie Joe Galaxy, série de science-fiction qu’il continue en 1980 dans Frigidaire et en 1988 dans Comic Art. En 1980, le collectif à l’origine de Cannibale, qui comprend également Tanino Liberatore, Stefano Tamburini, Andrea Pazienza et Filippo Scòzzari, abandonne ce projet pour créer Frigidaire. Massimo Mattiolli y publie plusieurs séries pour adultes : Frisk the Frog, Superwest et Squeak the mouse, parodie sadique et pornographique des dessins animées de Tom et Jerry qui sera ensuite reprise dans l'Écho des savanes[3],[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Drapeau : Italie prix Yellow-Kid de l'auteur italien, pour l'ensemble de son œuvre.
  • 2010 : prix Micheluzzi de la meilleure série de bande dessinée humoristique pour Pinky.
  • 2012 : prix Micheluzzi de la meilleure série au dessin non réaliste pour Pinky[2],<refname=FUmetto/>.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « È morto Massimo Mattioli », sur Fumetto Logica,
  2. a b c d et e (it) « Addio al fumettista Massimo Mattioli, creatore di Squeak the mouse e Joe Galaxy », sur Repubblica.it, Repubblica, (consulté le 26 août 2019)
  3. « Le sulfureux auteur de BD Massimo Mattioli est mort », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 30 août 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]