Massimo Mattioli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Massimo Mattioli
Mattioli by joe zattere.jpg

Massimo Mattioli

Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Massimo Mattioli est un auteur de bandes dessinées né à Rome (Italie) le 25 septembre 1943.

Massino Mattiolli puise son inspiration chez plusieurs classiques du nonsense, au premier rang desquels figure le Krazy Kat de George Herriman. Il lui emprunte les prémices immuables de ses histoires, sur lesquelles on brode à l’infini, et son goût pour bouleverser les codes de la bande dessinée. Il s’inspire également de B.C. de Johnny Hart dont il reprend les objets parlants et animés (fleurs, cailloux, caméléons, fourmis) donnant la réplique à ses personnages. Son graphisme qui doit beaucoup au dessin animé (Félix le Chat et Tex Avery) l’oriente naturellement vers un style de gag très visuel. Un peu mièvre à ses débuts, son œuvre s’est rapidement révélée plus adulte en incluant des éléments de gore et de pornographie. Les récits de Joe Galaxy s'inspirent fortement du Guide du voyageur galactique de Douglas Adams.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il débute professionnellement en 1965 dans l’hebdomadaire Il Vittorioso pour lequel il réalise plusieurs séries, Il Ragnetto Gigi, Ipo, Rita e Pino et surtout Vermetto Sigh qui raconte les aventures d’un surréaliste ver de terre.

En 1968, âgé de vingt-cinq ans, il arrive en France après un court séjour à Londres pendant lequel il a travaillé pour le magazine Mayfair. Il se présente d’abord chez Hara-Kiri puis chez PiloteRené Goscinny l’oriente vers Pif Gadget. Le journal pour la jeunesse, anciennement Vaillant, est précisément en train d’élaborer sa nouvelle formule. Il y débute en publiant une page hebdomadaire composée de « strips », M le Magicien, qu’il réalisera jusqu’en 1973.

Il retourne ensuite à Rome et crée le personnage de Pinky pour Il Giornalino. Reporter de son état, Pinky est un lapin rose aux allures très « cartoon » qui connaîtra un long succès. Quelques épisodes sont parus dans Pif dans les années 1975 à 1980.

En 1977, il participe à la création de Cannibale, revue alternative en noir et blanc qui peut être considérée comme une réponse italienne à Metal Hurlant. Il y publie Joe Galaxy, série de science-fiction qu’il continue en 1980 dans Frigidaire et en 1988 dans Comic Art. En 1980, le collectif à l’origine de Cannibale, qui comprend également Tanino Liberatore, Stefano Tamburini, Andrea Pazienza et Filippo Scozzari, abandonne ce projet pour créer Frigidaire. Massimo Mattiolli y publie plusieurs séries pour adultes : Frisk the Frog, Superwest et Squeak the mouse, parodie sadique et pornographique des dessins animées de Tom et Jerry qui sera ensuite reprise dans l'Écho des savanes.

En 1999, il participe au collectif Comix 2000, édité par l’Association, en produisant Awop-Bop-Aloobop, un feuilleton réalisé en 1993 qui met en scène le chat Bam Boom et ses aventures interstellaires et délirantes.

Publications[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]