Mary-Kate Olsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mary-Kate Olsen
Description de cette image, également commentée ci-après
Mary-Kate Olsen au festival du film de TriBeCa en 2008.
Naissance (35 ans)
Sherman Oaks, Californie, États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession Actrice
Créatrice
Productrice
Films notables Papa, j'ai une maman pour toi
Factory Girl
Liées par le secret
Sortilège
Un été à Rome
Wackness
Une journée à New York
Séries notables La Fête à la maison
Les jumelles s'en mêlent
Totalement jumelles
Weeds

Mary-Kate Olsen [ˈmɛɹi keɪt ˈəʊlsən][1], née le à Sherman Oaks (Californie), est une actrice, créatrice de mode, productrice et femme d'affaires américaine.

Elle tourne depuis son plus jeune âge avec sa sœur jumelle Ashley Olsen, dans de nombreux films et séries. Elles se font d’abord connaitre pour avoir joué le rôle de Michelle Tanner qu'elles se partageaient dans la sitcom La Fête à la maison entre 1987 et 1995. Elles ont ensuite leurs propres série comme Les jumelles s'en mêlent de 1998 à 2000 puis la série Totalement jumelles de 2001 à 2002.

Tandis que sa sœur jumelle se retire de ce milieu, elle décide de continuer sa carrière d’actrice et tourne ensuite plusieurs films seule, notamment Wackness, Factory Girl ou encore Sortilège.

En 2007, elle et sa sœur jumelle sont classées par le magazine Forbes parmi les femmes les plus riches dans l’industrie du divertissement[2].

Mary-Kate et Ashley Olsen se sont reconverties en créatrice de mode. En 2012 et 2015, elles reçoivent le Prix des créateurs de l'année catégorie mode féminine et en 2018, celui des créateurs de l'année pour les accessoires. Leurs fortune personnelle s'élève à plus de 400 millions de dollars américains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Nées en Californie, les jumelles Mary-Kate et Ashley sont les filles de Jarnette Fuller "Jarnie" Jones (née le 22 février 1954), manager personnel de profession, et de David Brian "Dave" Olsen (né le 15 novembre 1953), un promoteur immobilier[3]. Elles ont un frère aîné, James Trent Olsen (né le 6 mai 1984), ainsi qu'une sœur cadette, Elizabeth Chase Olsen (née le 16 février 1989)[4]. Leurs parents divorcent en 1995 après plus de dix-huit ans de mariage[5]. En début d'année 1996, leur père se remarie à son ancienne assistante, Martha Taylor Mackenzie (née le 10 juillet 1959) - avec qui il a deux enfants ; une fille, Courtney Taylor Olsen (née en 1996), et un garçon, Jacob "Jake" Olsen (né en 1998)[4]. Le couple divorce en 2014 après plus de dix-huit ans de mariage.

En 2004, les jumelles sont diplômées du lycée Campbell Hall School à Los Angeles[6] et partent étudier à la Gallatin School of Individualized Study de l'université de New York[7].

Carrières[modifier | modifier le code]

Carrière d'actrice[modifier | modifier le code]

Révélation télévisuelle et comédies familiales (années 1990)[modifier | modifier le code]

En 1987, alors âgées de 1 an, Mary-Kate et Ashley obtiennent le rôle de Michelle Tanner dans la sitcom La Fête à la maison parce qu'elles sont les uniques bébés à ne pas pleurer lors des auditions[8]. Elles commencent à tourner dans la série à l'âge de 13 mois. Afin de se conformer aux lois sur le travail des enfants, qui fixent des limites strictes sur la durée de travail maximum d'un enfant acteur, les sœurs jouent chacune à leur tour le rôle de Michelle Tanner. Les sœurs Olsen se partagent le rôle de Michelle jusqu'en 1995, année où la série s'achève[9].

Bien qu'elles jouent encore dans La Fête à la maison, les sœurs Olsen apparaissent ensemble dans deux téléfilms : Sarah et Julie n'en font qu'à leur tête (1992) et Doubles Jumelles, doubles problèmes (1993). La même année, elles fondent leur propre société de production Dualstar avec leur père David, qui produira plusieurs programmes et fictions[10].

De 1994 à 1997, elles animent une série de jeux musicaux : Les aventures de Mary-Kate et Ashley et lancent leur deuxième série d'animation, You're Invited to Mary-Kate & Ashley's. Quand La Fête à la maison se conclut en 1995, elles travaillent déjà sur leur prochaine fiction, leur premier film de cinéma. La comédie familiale Papa, j'ai une maman pour toi, qui fonctionne très modérément au box office. Les deux actrices se concentrent donc sur des productions plus modestes : deux films sortant directement en vidéo : Recherche maman désespérément (1998) ou Aventures à Paris (1999) et surtout une nouvelle série télévisée centrée sur elles : Les jumelles s'en mêlent[9]. La sitcom connait cependant des audiences trop faibles, qui conduisent à son arrêt au bout d'une seule saison de 22 épisodes.

Les deux jeunes filles tournent aussitôt avec trois films sortis directement en vidéo, Liées par le Secret (2000), Destination Londres et Vacances sous les Tropiques (2001), toutes des productions destinées aux enfants. Mais elles passent ensuite à l'adolescence.

Adolescence et retraite prématurée (années 2000)[modifier | modifier le code]

Mary-Kate Olsen en 2006.

Désormais âgées de 15 ans, elle s'aventurent sur le terrain de fictions destinées davantage à des adolescents : elles tentent de nouveau d'être les héroïnes d'une sitcom, Totalement jumelles[9], qui ne dépasse cependant pas sa première saison, diffusée entre 2001 et 2002. La même année, elles sont les héroïnes d'une comédie d'aventures, Route et Déroute, avant de lancer leur troisième série d'animation Mary-Kate & Ashley.

En 2002, elles sont les héroïnes d'un autre film sorti en vidéo, Un été à Rome. Et en 2003, elles reviennent à la télévision pour un téléfilm, Le Défi. Enfin, en 2004, elles tournent une comédie romantique, Une journée à New York[11]. Il sera de leur dernière collaboration commune en tant qu'actrices[11].

En 2004, Mary-Kate et Ashley inaugurent leur étoile sur le Walk of Fame[12]. La même année, la fortune des deux sœurs est évaluée à $137 millions[13].

Si Ashley Olsen se retire des plateaux pour se concentrer sur d'autres activités, Mary-Kate continue à jouer : entre 2007 et 2008, elle évolue dans huit épisodes de la saison 3 de l'acclamée série Weeds. En 2008, elle apparaît aussi dans un film indépendant, Wackness et joue dans un épisode de la série comique Samantha qui ?. En 2011, elle joue dans le film Sortilège (avec Vanessa Hudgens et Alex Pettyfer) le rôle de la sorcière, Kendra Hilferty. Un flop critique et commercial. Il s'agit de son dernier rôle. En 2012, Mary-Kate déclare qu'elle arrête définitivement sa carrière d'actrice afin de se consacrer au stylisme avec sa sœur.

Retraite[modifier | modifier le code]

En 2007, elle obtient un rôle récurrent dans la série Weeds[14], et les deux sœurs annoncent que si elles doivent de nouveau tourner ensemble, ça sera derrière la caméra[15]. L'année suivante, Mary-Kate Olsen fait une apparition dans Samantha qui ?, interprétant une femme que Samantha tente d'aider[16]. Sa dernière apparition devant la caméra se fait dans le film Sortilège en 2011[17],[18].

En 2012, elle annonce mettre un terme à sa carrière d'actrice pour se concentrer avec sa sœur sur leur carrière de créatrices de mode[19].

Lors de l'annonce du spin-off de La Fête à la maison, La Fête à la maison : 20 Ans après, les jumelles annoncent ne pas reprendre leur rôle de Michelle Tanner[20].

Elle pratique aussi l'équitation à un niveau professionnel[21].

Carrière dans la mode[modifier | modifier le code]

En 2001, Mary-Kate et Ashley Olsen lancent leur première ligne de vêtements et d'accessoires de beauté pour les jeunes filles entre 4 et 14 ans, en vente dans les magasins Walmart et nommée Mary-Kate and Ashley: Real fashion for real girls[22]. En 2004, elles garantissent aux employés de leur marque située au Bangladesh l'accès à un congé maternité[23].

Projets et philanthropie[modifier | modifier le code]

Arrivée à l'âge adulte, les jumelles Olsen se tournent complètement dans la mode avec plusieurs lignes de vêtements dont "The Row", "Elizabeth and James"[22], "Olsenboys" et "StyleMint"[24].

L'idée de "The Row" lui est venu en 2005, lorsque sa sœur Ashley l'a mise au défi de créer le tee-shirt parfait[25]. Elle teste alors plusieurs motifs sur plusieurs femmes ayant différentes morphologies et âges pour essayer de trouver « des points communs dans la forme »[26]. Le magasin Barneys New York achète alors toute leur première collection[10].

En 2006, voulant gagner en crédibilité dans l'industrie de la mode après leur association avec Walmart, les sœurs deviennent les visages de la marque de haute-couture Badgley Mischka (en)[27].

En 2008, les jumelles co-écrivent l'ouvrage Influence, qui contient des interview de créateurs de mode qui les inspirent[28].

En 2011, elles s'associent à Toms Chaussures pour créer des basket pour les enfants sans chaussures dans plus de vingt pays[29].

Depuis plusieurs années, de par ses choix vestimentaires controversés, Mary-Kate Olsen s'est régulièrement retrouvée dans la liste des « meilleures »[30] et des « pires » tenues, en particulier pour sa tendance à porter de la fourrure[31].

Mary-Kate et Ashley Olsen sont membres du Conseil des créateurs de mode américains[32]. En 2012 et 2015, elles reçoivent le Prix des créateurs de l'année catégorie mode féminine et en 2018, celui des créateurs de l'année pour les accessoires[10].

En 2019, leur fortune personnelle s'élève à plus de $400 millions[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En , quelques jours après son 18e anniversaire, Mary-Kate a annoncé se battre contre la dépression et suivre un traitement dans une clinique contre l'anorexie mentale[33],[34].

Mary-Kate a été en couple avec David Katzenberg, le fils du cofondateur de DreamWorks, Jeffrey Katzenberg, de 2002 à 2004[35]. Elle a ensuite fréquenté l'héritier grec Stavros Niarchos III, d'avril à [36], puis Maxwell "Max" Snow, le frère cadet de l'artiste Dash Snow, d' à [37]. Elle a ensuite été la compagne de l'artiste Nate Lowman, d' à [38].

En , Mary-Kate est la compagne de l'homme d'affaires franco-américain Olivier Sarkozy, le demi-frère de Nicolas Sarkozy, de 17 ans son aîné[39]. Après s’être fiancés en [40], ils se sont mariés le lors d'une cérémonie intime à Manhattan[41]. À la suite de son mariage avec Olivier Sarkozy, Mary-Kate est devenue la belle-mère des deux enfants de celui-ci, issus du premier mariage de son époux[42]. En mai 2020, la presse annonce que le couple est séparé. En janvier 2021 le divorce est prononcé au bout de cinq ans de mariage et huit ans de vie commune[43],[44],[45].

Mary-Kate était une amie proche de l'acteur Heath Ledger[46].

Mary-Kate Olsen mesure 1,57 m et est gauchère[8], contrairement à sa sœur jumelle Ashley qui est droitière[47].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Avec sa sœur Ashley Olsen[modifier | modifier le code]

Mary-Kate Olsen seule[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Avec sa sœur Ashley Olsen[modifier | modifier le code]

Mary-Kate Olsen seule[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Weeds (série télévisée) : Tara Lindman (8 épisodes)
  • 2008 : Samantha qui ? (Samantha Who?) (série télévisée) : Karen McNeicep (1 épisode)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Give us a mystery
  • You’re Invited to Mary-Kate and Ashley’s Sleepover Party
  • You’re Invited to Mary-Kate and Ashley’s Ballet Party
  • I am the cute one
  • Brother for sale
  • You’re Invited to Mary-Kate and Ashley’s Birthday Party
  • Cool Yule
  • Suffragette City
  • You’re invited to Mary-Kate and Ashley’s School Dance party
  • You’re invited to Mary-Kate and Ashley’s Fashion Party
  • Staying cool

Publications[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Influence (ISBN 159514210X et 9781595142108) ; un livre où elles ont des entretiens avec des designers et des photographes du milieu de la mode

Lignes de vêtements[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Mary-Kate and Ashley: Real fashion for real girls
  • 2006 : The Row
  • 2007 : Elizabeth and James
  • 2009 : Olsenboye
  • 2011 : Stylemint

Voix française[modifier | modifier le code]

En France, les jumelles Olsen sont doublées par Dorothée Pousséo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. (en) Lea Goldman and Kiri Blakeley, « In Pictures: The Richest 20 Women In Entertainment », sur Forbes (consulté le )
  3. (en) « Marykate Olsen, Born 06/13/1986 in California », sur CaliforniaBirthIndex (consulté le )
  4. a et b (en) « Mary-Kate and Ashley Olsen - Biography on Bio. » (version du 31 mai 2010 sur l'Internet Archive),
  5. (en) « Two Cool », sur PEOPLE.com (consulté le )
  6. (en-US) Kevin Sessums, « The Tao Of Mary-Kate », sur ELLE, (consulté le )
  7. (en-US) « At NYU, but in a class of their own », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le )
  8. a et b (en) « 16 Facts Your Probably Don't Know About Mary-Kate And Ashley Olsen », BuzzFeed,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. a b et c « Les jumelles Olsen, d'actrices à stylistes », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  10. a b et c « Le mystère payant des sœurs Olsen », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  11. a b et c (en-US) « Inside Mary-Kate & Ashley Olsen's Private Lives Since Quitting Acting », sur Entertainment Tonight (consulté le )
  12. Sarah Duverger, « Les jumelles Olsen en 30 looks pour leurs 30 ans », Glamour,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (en) « Billion-dollar teens take business seriously », sur USA Today (consulté le )
  14. (en) « Mary-Kate Olsen steps out solo as "Weeds" regular », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. (en) « Act 2 for the Olsen twins: A fashion career », sur USA Today (consulté le )
  16. (en) « Mary-Kate Olsen Guest Stars on Samantha Who? », sur PEOPLE.com (consulté le )
  17. (en) Leora Arnowitz, « Mary-Kate and Ashley Olsen have not agreed to do 'Fuller House,' sources say », Fox News,‎ (lire en ligne)
  18. (en-US) Brad Miska, « A ‘Beastly’ Halloween Treat Features Mary-Kate Olsen », sur Bloody Disgusting!, (consulté le )
  19. (en) « Olsen twins: We won't act again », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le )
  20. (en-US) « Mary-Kate and Ashley Olsen will not appear on "Full House" revival », sur www.cbsnews.com (consulté le )
  21. « Mary Kate Olsen »
  22. a et b « Olsen twins launch new 'Elizabeth and James' collection », sur www.chinadaily.com.cn (consulté le )
  23. (en) « Mary-Kate, Ashley: No Sweat » (version du 3 mai 2006 sur l'Internet Archive),
  24. (en-US) Brianna Martinez, « Get personal with your style », sur SheKnows, (consulté le )
  25. (en) Jessica Iredale et Jessica Iredale, « The Row: The Quiet Ones », sur WWD, (consulté le )
  26. (en) « Behind The Row: Meet Mary-Kate and Ashley Olsen », sur Vogue (consulté le )
  27. (en) « Olsen Twins Strike a Pose » (version du 26 avril 2006 sur l'Internet Archive),
  28. (en) « SNEAK PEEK: Mary-Kate & Ashley Olsen's New Book », sur PEOPLE.com (consulté le )
  29. (en-US) « Olsen Twins Join Forces with TOMS Shoes », Us Weekly, (consulté le )
  30. (en) Balser, Erin, « Mary-Kate and Ashley are on Glamour UK's Best Dressed List », Crushable,‎ (lire en ligne)
  31. (en-US) « Vote for the Worst Dressed Celeb! », sur PETA, (consulté le )
  32. (en) « Members » (version du 4 août 2017 sur l'Internet Archive), sur cfda.com
  33. Michelle Tauber et Jill Smolowe, « Mary-Kate's Private Battle », sur people.com, (consulté le ).
  34. http://usatoday30.usatoday.com/life/people/2004-06-22-olsen-treatment_x.htm
  35. Liz McNeil et Serena Kappes, « Mary-Kate Olsen and Boyfriend Call It Quits », sur people.com, (consulté le ).
  36. Stephen M. Silverman, « Mary-Kate on Paris's Stavros : 'I Miss Him' », sur people.com, (consulté le ).
  37. Ariel Levy, « Chasing Dash Snow », sur nymag.com, New York Magazine, (consulté le ).
  38. By Daily Mail Reporter, « Mary-Kate Olsen 'dating Nicolas Sarkozy's asset manager brother Olivier' », Daily Mail,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  39. « Mary-Kate Olsen Is Dating Nicolas Sarkozy’s Brother: Reports », sur Yahoo.tv
  40. People Staff, « Mary-Kate Olsen Engaged to Olivier Sarkozy », sur people.com, (consulté le ).
  41. Kelli Bender, « Mary-Kate Olsen Marries Olivier Sarkozy », sur people.com, (consulté le ).
  42. Lloyd Grove, « Expatriate Games », sur nymag.com, New York Magazine, (consulté le ).
  43. (en) Bianca Betancourt, « Mary-Kate Olsen Files for Divorce from Husband Olivier Sarkozy », sur Harper's Bazaar,
  44. Manon Heckmann, « Olivier Sarkozy et Mary-Kate Olsen divorcent en plein confinement », sur Le HuffPost,
  45. « https://www.closermag.fr/people/mary-kate-olsen-et-olivier-sarkozy-officiellement-divorces-neuf-mois-apres-leur-separation-1237029 »
  46. By, « Masseuse who found Heath Ledger's body made two calls to actress Mary-Kate Olsen before calling emergency services », sur Daily Mail (consulté le ).
  47. (en-US) « Mary-Kate Olsen Height Weight Body Statistics - Healthy Celeb », Healthy Celeb,‎ (lire en ligne, consulté le )
  48. Casting de l'épisode 13, saison 2 d'Ellen
  49. Casting de l'épisode 21, saison 4 de Sister, Sister

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]