Olivier Sarkozy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivier Sarkozy
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Pierre-Olivier Sarközy de Nagy-Bocsa
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Père
Paul Sarkozy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Christine de Ganay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Beau-parent
Fratrie
Guillaume Sarkozy
François Sarkozy (d)
Nicolas Sarkozy
Caroline Sarkozy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Charlotte Bernard (d) (de à )
Mary-Kate Olsen (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour

Pierre-Olivier Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Olivier Sarkozy, né le [1] à Boulogne-Billancourt, est un homme d'affaires franco-américain, dirigeant du groupe Carlyle. Il est le demi-frère de Nicolas Sarkozy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Olivier Sarkozy est le fils de Paul Sarkozy et de Christine de Ganay (petite-fille de Magdeleine Goüin). Son père avait été marié à Andrée Mallah et avait eu trois enfants avec elle, dont Nicolas, qu'Olivier rencontrait toutes les semaines pendant son enfance. Ses parents ont également eu une fille, mariée avec le banquier François Fournier. Christine de Ganay a divorcé et s'est ensuite remariée à Frank G. Wisner, un diplomate américain, quand Olivier avait seulement sept ans. Il a passé le restant de son enfance en dehors de la France, en Zambie, en Égypte et au Royaume-Uni, mais a toujours rencontré ses demi-frères pendant les mois d'été. Il étudie ensuite à l'université de St Andrews, où il obtient un M.A. en histoire médiévale[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1990, Olivier Sarkozy est engagé pour travailler à la banque d'investissement américaine Dillon, Read & Co. et l'abandonne trois ans plus tard pour rejoindre la First Boston Corporation (Crédit suisse), où il a occupé plusieurs postes de senior (dont celui de directeur général des services financiers du groupe)[3].

En 2002, il entre chez UBS comme codirecteur mondial des services financiers, et il y a été le conseiller principal d'importantes acquisitions de plusieurs milliards de dollars[2].

Le , Olivier Sarkozy est nommé directeur général et co-responsable des services financiers internationaux (Global Financial Services Group) du groupe Carlyle[3],[4].

Il est membre du conseil d'administration de BankUnited (en), Butterfield Bank (en), Duff & Phelps (en) et de TCW Group (en).

Après avoir quitté ses fonctions chez Carlyle, il se lance dans le projet de lever son propre fonds dans les services financiers[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Olivier Sarkozy a été marié[6] à Charlotte Bernard, dont il a eu deux enfants : Julien (2000) et Margot (2002) ; leur mariage a été célébré par Nicolas Sarkozy dans les années 1990 lorsqu'il était maire de Neuilly-sur-Seine. Charlotte a grandi à Paris, est agrégée d'histoire, et auteur de livres pour enfants. Le père de Charlotte Bernard, Alain Bernard, est un célèbre producteur de films publicitaires, associé de son oncle Thierry de Ganay (« La PAC »). Elle est la nièce du professeur Jean Bernard, membre de l'Académie française[7].

Le couple a vécu ensemble à New York[2], a divorcé en 2012 avant de renouer en 2020[8].

Olivier Sarkozy a entre temps eu une liaison avec Stella Schnabel, fille de l'artiste et réalisateur Julian Schnabel[9], et en avec l'actrice et designer américaine Mary-Kate Olsen[10]. Ils se sont fiancés en 2014[9] et se sont mariés lors d'une cérémonie intime à Manhattan le . Leur divorce est annoncé en et prononcé en [11],[12],[8].

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Silver - replace this image female.svg
Andrée
Mallah
(1925-2017)
 
Pal Sarkozy 20100328 Salon du livre de Paris 2b.jpg
Pál
Sárközy
(1928)
 
Silver - replace this image female.svg
Christine
de Ganay
(1944)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Silver - replace this image female.svg
Sylvie
Vever
 
Guillaume Sarkozy pour wiki.jpg
Guillaume
Sarkozy

(1951)
 
Silver - replace this image female.svg
Christine
Mulot
 
Silver - replace this image female.svg
Marie-Dominique
Culioli
(1955)
 
Nicolas Sarkozy in 2010.jpg
Nicolas
Sarkozy

(1955)
 
 
Сесилия Саркози и Светослав Иванов (cropped).jpg
Cécilia
Ciganer-Albéniz

(1957)
 
 
Carla Bruni 2013.jpg
Carla
Bruni

(1967)
 
Silver - replace this image female.svg
Valérie
Lafarge
(1961)
 
Silver - replace this image male.svg
François
Sarkozy
(1959)
 
Silver - replace this image female.svg
Sophie
Garaudet
 
 
 
Silver - replace this image male.svg
François
Fournier

(1950)
 
Silver - replace this image female.svg
Caroline
Sarkozy
(1967)
 
Olivier Sarkozy, 2011.jpg
Olivier
Sarkozy

(1969)
 
Silver - replace this image female.svg
Charlotte
Bernard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Silver - replace this image male.svg
Frédéric
Sarkozy
(1980)
 
Silver - replace this image female.svg
Clémentine
Sarkozy
(1983)
 
Silver - replace this image female.svg
Capucine
Sarkozy
(1986)
 
Silver - replace this image male.svg
Pierre
Sarkozy

(1985)
 
Jean Sarkozy (byammar) 2008 (cropped).jpg
Jean
Sarkozy

(1986)
 
Silver - replace this image male.svg
Louis
Sarkozy
(1997)
 
Silver - replace this image female.svg
Giulia
Sarkozy
(2011)
 
 
 
 
 
Silver - replace this image female.svg
Katinka
Sarkozy
(1991)
 
Silver - replace this image male.svg
Arpad
Sarkozy
(2002)
 
Silver - replace this image female.svg
Anastasia
Sarkozy
(2003)
 
Silver - replace this image female.svg
Marguerite
Fournier
(2000)
 
Silver - replace this image male.svg
Achille
Fournier
(2005)
 
Silver - replace this image male.svg
Julien
Sarkozy
(1997)
 
Silver - replace this image female.svg
Margot
Sarkozy
(2000)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie d'Olivier Sarkozy sur Gala
  2. a b et c (en) Parmy Olson, « The Other Sarkozy: Big Apple Dealmaker », sur le site de Forbes, (consulté le 19 avril 2008).
  3. a et b « The Carlyle Group Names Olivier Sarkozy Co-head of Global Financial Services Group », sur le site de Carlyle group, (consulté le 19 avril 2008)
  4. Le financier international qui croit en Wall Street - Olivier Sarkozy, demi-frère, directeur opérationnel à Carlyle, 42 ans, Challenges, 30 juin 2011
  5. Olivier Sarkozy veut lever 1,5 milliard de dollars, Les Échos, 28 septembre 2016
  6. (en) Philip Sherwell, « Nicolas Sarkozy's brother Olivier is threatened with divorce lawyer known as The Pitbull », sur le site du Daily Telegraph,
  7. Lloyd Grove, « Expatriate Games », sur le site du magazine New York, (consulté le 19 avril 2008)
  8. a et b « https://www.closermag.fr/people/mary-kate-olsen-et-olivier-sarkozy-officiellement-divorces-neuf-mois-apres-leur-separation-1237029 »
  9. a et b « Mary-Kate Olsen et Olivier Sarkozy fiancés », sur gala.fr, (consulté le 12 mars 2014)
  10. « Le père de Mary-Kate Olsen s’oppose à sa liaison avec Olivier Sarkozy », sur voici.fr, (consulté le 30 juin 2012)
  11. (en) Bianca Betancourt, « Mary-Kate Olsen Files for Divorce from Husband Olivier Sarkozy », sur Harper's Bazaar,
  12. Manon Heckmann, « Olivier Sarkozy et Mary-Kate Olsen divorcent en plein confinement », sur Le HuffPost,