Martin Petit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petit.
Martin Petit
Description de cette image, également commentée ci-après
Martin Petit au salle André-Mathieu en 2016.
Naissance
Laval, Drapeau : Québec Québec
Profession Humoriste
Autres activités Acteur, Scénariste, Rapper
Site internet www.martinpetit.com

Martin Petit (né le à Laval) est un humoriste, acteur et scénariste québécois. Ses trois spectacles – Grandeur Nature (2000), Humour Libre (2004), Martin Petit et le micro de feu (2010) – ont reçu l'Olivier du spectacle d'humour québécois de l'année. Son premier film, Starbuck, coscénarisé avec Ken Scott, est devenu le film canadien le plus populaire de 2011 en plus d'être acheté par la compagnie Dreamworks de Steven Spielberg pour un remake.

Reconnu pour l'originalité de ses idées et la qualité de ses performances scéniques, Martin Petit est un des humoristes les plus populaires du Québec.

Martin Petit commence sa carrière comme un as de l'improvisation. De 1985 à 1994, il brille dans plusieurs ligues, dont la LNI(Vainqueur de la coupe Charade 94). Il a fondé le groupe Les Bizarroïdes avec Ken Scott, Guy Lévesque et Stéphane E. Roy. Plusieurs sketchs créés par ce groupe sont considérés comme des classiques de l'humour québécois. Avec Sylvain Ouellet, Maxime Martin et Mario Bélanger, il a créé les spectacles Zone Interdite I et II, une série d'humour dans le cadre du Festival Juste pour rire (1995-96-97).

Comme animateur de galas, Martin Petit a fait sa marque en animant plusieurs fois des galas Juste Pour Rire ainsi que le gala des Olivier (2007, 2008) qui célèbre les meilleurs humoristes québécois. Il a de plus animé à la radio NRJ l'émission "Le monde est Petit" de 2005 à 2007.

Comme acteur il a marqué le public pour son rôle de Martin, coloc de Guy, dans la populaire série, Un gars, une fille.

En 2001, avec Stéphane E. Roy et Jean-François Aubé il a fondé le cabaret des Auteurs du dimanche, le plus vieux cabaret de création encore actif à Montréal.

Il est le frère du chanteur Richard Petit.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1991, Martin Petit remporte les auditions nationales Juste pour rire. Pendant huit ans, jusqu'en 1999, il fera partie du groupe Les Bizzaroïdes avec Ken Scott, aujourd'hui scénariste et réalisateur, Guy Lévesque, réalisateur, metteur en scène ainsi qu'agent d'artistes, et Stéphane E. Roy, auteur-comédien.

Il co-fonde le groupe de rap francophone Les nouveaux prophètes avec Didier Lucien et Paul Dubé en 1998. Avec comme nom de scène: Psy (Didier Lucien), Dunky Shot (Martin Petit) et Mc Hot Chicken (Paul Dubé)[1], ils lancent leur album éponyme le [2]. Ils font notamment apparition aux Francofolies de Montréal le [1] et à l'émission Le point J en 1999[3]. Après avoir reçu mauvaise critique[4] et ayant subi un échec commercial, le groupe se dissout quelques années plus tard. À l'automne 2000, il tient le rôle d'Alvaro Gonzalez dans Les Gingras-Gonzalez (CNM) sur les ondes de TQS pendant 2 mois. Ensuite, il assure l'animation de CNM pendant le reste de l'année.

Comme acteur, il fait des apparitions marquantes dans Bouledogue Bazar, La Petite Vie et dans Un gars, une fille. En plus, il obtient le rôle de Sylvain dans la populaire franchise cinématographique Les Boys. De plus, il a créé un groupe de musique, Les Nouveaux prophètes.

Il est le premier humoriste québécois à remporter l'Olivier de spectacle d'humour de l'année pour chacun de ses one-man shows.

Il est à la barre de l'émission du midi Le monde est petit, diffusée sur les ondes d'NRJ 94.3 à Montréal.

En 2007, il anime la 9e édition du gala des Olivier et le reprend en 2008 lors de sa 10e édition.

Spectacles d'humour[modifier | modifier le code]

  • Sautes d'humour (1994) création de groupe "Les Bizarroïdes"
  • Zone interdite I(1996) avec Maxime Martin, Mario Bélanger et Sylvain Ouellet
  • Zone interdite II(1996) avec Maxime Martin et Mario Bélanger
  • Grandeur nature (1999) One-man show
  • Humour libre (2004) One-man show
  • Micro de feu (2010) One-man show

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Cinéma

  • (2012) Génie de meilleur scénario original, avec Ken Scott ( Gala du cinéma canadien)

Humour

  • (2005) Prix du jeune public, Festival de Morges sous-rire (Suisse)
  • (2006) Grand Prix de la presse et du Jury du Festival du rire de Rochefort (Belgique)

ADISQ[modifier | modifier le code]

  • (2011) : Spectacle de l'année-humour pour le spectacle Martin Petit et Micro de feu.
  • (2005) : Spectacle de l'année-humour pour le spectacle Humour Libre.

Gala des Olivier[modifier | modifier le code]

  • (2000) : Auteur de l'année pour le spectacle Grandeur nature avec Sylvain Larocque.
  • (2000) : Numéro d'humour de l'année La valse à 1000 temps dans Grandeur nature.
  • (2000) : Spectacle d'humour/stand-up de l'année (ex-aequo) avec Mario Jean.
  • (2005) : Auteur de l'année pour le spectacle Humour libre.
  • (2005) : Numéro d'humour de l'année dans Humour libre.
  • (2005) : Spectacle d'humour/stand-up de l'année.
  • (2011) : Auteur de l'année pour le spectacle Micro de feu.
  • (2011) : Meilleur spectacle de l'année pour le spectacle Micro de feu.

Nominations[modifier | modifier le code]

Gala des Olivier[modifier | modifier le code]

  • (1999) : Découverte de l'année
  • (2009) : DVD d'humour de l'année
  • (2010) : 2 X auteur de l'année sur les spectacles de Alex Perron et Jean-Michel Anctil
  • (2011) : Mise en scène de l'année pour "Martin Petit et le micro de feu"
  • (2011) : Spectacle d'humour le plus populaire
  • (2011) : humoriste de l'année
  • (2012) : Spectacle d'humour le plus populaire
  • (2012) : humoriste de l'année

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Les nouveaux Prophètes, Duff Music[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Archives des Francofolies », sur www.francofolies.com (consulté le 29 juin 2016)
  2. (en) « MVD base », sur http://www.mvdbase.com/ (consulté le 29 juin 2016)
  3. « TVA », sur http://tva.canoe.ca/ (consulté le 26 juin 2016)
  4. « journal Le Voir », sur www.voir.ca, (consulté le 26 juin 2016)
  5. « Bibliothèque d'archives nationales du Québec », sur http://www.banq.qc.ca/ (consulté le 29 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]