Ken Scott (humoriste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scott et Ken Scott.
Ken Scott
Description de l'image Ken Scott filmmaker.jpg.
Naissance


Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick

Drapeau du Canada Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession Scénariste, réalisateur, acteur et humoriste
Films notables Starbuck
Séries notables Le Plateau

Ken Scott (né en 1970 à Dalhousie (Nouveau-Brunswick), près de Campbellton) est un scénariste, acteur, réalisateur et humoriste canadien. Il s'est fait connaître notamment comme membre du groupe humoristique Les Bizarroïdes avec Martin Petit, Stéphane E. Roy et Guy Lévesque et comme scénariste aux films La Grande Séduction, La Vie après l'amour, Maurice Richard et Le Guide de la petite vengeance, ainsi que de la série télévisée Le Plateau.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est à la fin des années 1980 que Ken Scott se lance dans le monde du spectacle comme jouteur d'Improvisation (notamment à la LIM, Ligue d'Improvisation de Montréal).

Ken Scott est détenteur, depuis 1991, d'un Certificat en scénarisation cinématographique de l’Université du Québec à Montréal.

Entre 1995 et 1998, comme porte-parole de l'association des Producteurs laitiers du Canada, on peut le voir dans différentes publicité vantant le fromage.

Au théâtre, en 2000, il joue le rôle de M. Pearson dans la pièce Propagande, pièce écrite par Stéphane E. Roy, racontant l'histoire d'un jeune publicitaire québécois souverainiste[1] . C'est aussi en 2000 qu'est lancé le premier film tiré d'un de ses scénarios : La Vie après l'amour. Réalisé par Gabriel Pelletier, le film connaît un succès certain.

En 2002 à la télévision, Scott écrit et joue le rôle de François Chamberland dans la série Le Plateau aux côtés de Benoît Brière, Bruno Blanchet et Marie-France Lambert diffusée sur les ondes de Radio-Canada. La série connaît un succès moyen.

La carrière de Ken Scott prend un tournant en 2003 alors que sort le film La Grande Séduction, une comédie de mœurs se déroulant dans un petit village portuaire et isolé. Le film est réalisé par Jean-François Pouliot et met en vedette notamment Benoît Brière, Raymond Bouchard, Pierre Collin et Clémence Desrochers. L'oeuvre connaît un très grand succès au Québec, en plus d'être présenté au Festival de Cannes ainsi que dans divers pays d'Europe et d'Asie. La Grande Séduction fera l'objet d'un 'remake' anglophone tourné à Terre-Neuve en 2013.

Par la suite, Ken Scott signe le scénario du film biographique Maurice Richard que réalise Charles Binamé. Évocation de la carrière du célèbre hockeyeur, le film est bien accueilli au Québec. Il s'agit du seul projet non humoristique de la carrière de Ken Scott.

En 2006, Scott renoue avec Jean-François Pouliot en signant le scénario de Le Guide de la petite vengeance, une comédie dramatique mettant en vedette Gabriel Gascon et Marc Béland. Centré sur la relation entre un employé dépressif et un patron tyrannique; le film, dont le ton et l'humour sont assez éloignés de ceux de La Grande séduction, connaît un succès d'estime.

Il réalise en 2008 son premier film Les Doigts croches, qu'il a également écrit[2], et qui est tourné au Québec et en Argentine avec Roy Dupuis, Patrice Robitaille et Claude Legault[3].

En 2011, il réalise Starbuck, qu'il co-scénarise avec l'humoriste Martin Petit, son collègue des Bizarroïdes. Le film est un énorme succès au Canada et s'exporte dans le monde entier. Starbuck est adapté en France, sous le titre Fonzy; et aux Etats-Unis sous le titre The Delivery Man. C'est Scott lui-même qui réalise la version américaine de Starbuck, laquelle met en vedette Vince Vaughn. Scott reste aux Etats-Unis et poursuit sa collaboration avec Vince Vaughn avec son troisième long-métrage en tant que réalisateur, Affaires non classées. Pour la première fois, Scott n'est pas impliqué dans la scénarisation d'une œuvre qu'il réalise. À sa sortie, Affaires non classées suscite une réaction critique des plus mitigées.


Depuis 2006, Scott travaille à l'adaptation cinématographique anglophone du livre jeunesse Hanna's Suitcase[4],[5], écrit par la journaliste canadienne Karen Levine, racontant l'histoire d'une petite fille tchèque, Hana Brady, qui fut déportée en 1941 au camp de concentration de Ravensbrück et mourut à Auschwitz en 1944.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) article de Amy Baratt dans le journal Montréal Mirror du 26 octobre 2000 (voir source de la page)
  2. article d'Anabelle Nicoud dans La Presse du 20 mars 2008
  3. serait coproduit avec la France et réalisé par Frédéric Berthe, selon le communiqué de Téléfilm Canada du 22 février 2007.
    Dans l'article de Mélissa Proulx du journal Voir du 6 septembre 2007, Ken Scott affirme qu'il n'y aurait plus de coproduction avec la France pour le film Les Doigts croches.
  4. entrevue de Maxime Demers Journal de Montréal 17 novembre 2006
  5. v.f. « La Valise d'Hana! », Karen Levine, Éditions Hurtubise HMH, Montréal, 2003, 152p., (ISBN 2-89428-638-4)