Stéphane E. Roy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stéphane Roy.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Stéphane E. Roy
Nom de naissance Stéphane Emmanuel Roy
Naissance (48 ans)
Montréal (Québec)
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession Acteur
Dramaturge
Écrivain
Metteur en scène
Films notables Le Cas Roberge
9, le film
Séries notables Cauchemar d’amour
Caméra café

Stéphane E. Roy est un acteur, dramaturge, écrivain et metteur en scène canadien né le à Montréal (Québec).

Il est notamment connu du grand public pour son rôle de Sylvain Desjardins dans l'adaptation québécoise de la série télévisée française Caméra Café.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stéphane E. Roy a étudié à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) en art dramatique. Il a fait partie du groupe d'humour Les Bizarroïdes de 1990 à 2000, groupe sacré révélation du festival Juste pour rire en 1994.

Au théâtre, Stéphane E. Roy écrit et joue, entre autres, dans plusieurs pièces dont les succès Mars et Vénus, Me, Myself et moi-même, Ils se sont aimés et La Capitulation.

À la télévision, on a pu le voir dans de nombreuses séries télévisées, telles que Caméra Café, Cauchemar d'amour, Le Plateau, Max Inc., Ooops!, Réal-IT et Les Bougon, c'est aussi ça la vie! ainsi que des émissions de services en tant que chroniqueur comme Les Quatre Cents Coûts à Télé-Québec, Deux filles le matin et Sucré salé sur le réseau TVA.

En 1991, Il fonde la Ligue d'improvisation montréalaise, ligue d'improvisation expérimentale. En 2001, il crée Les Cabarets littéraires - Les Auteurs du dimanche, qu'il anime pendant 6 ans, soirée où les auteurs composent et lisent un texte sur un thème imposé.

En octobre 2007, à Saint-Mathieu-de-Beloeil, revenant d'une séance de travail avec les deux humoristes Ben et Jarrod, Stéphane E. Roy est blessé grièvement dans un accident de voiture. Il s'en remettra rapidement; quelques jours plus tard, on l'aperçoit en effet dans une capsule humoristique du Cas Roberge diffusée sur Internet.

En 2008, on peut voir son travail comme metteur en scène dans une nouvelle série d'émission humoristiques avec le duo Ben et Jarrod, diffusée à Super Écran (enregistrée au théâtre Corona à Montréal, quelques jours avant son accident). Il coécrit et joue dans le film Le Cas Roberge aux côtés de Sébastien Benoît, Jean-Michel Dufaux et Benoît Roberge (film inspiré des capsules diffusée sur internet).

En 2009, il réalise pour Canal D huit émissions humoristiques d'une heure avec le duo Ben et Jarrod. En 2010, il reçoit deux nominations dans la catégorie « meilleure série humoristique » au gala de l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) et au gala des Oliviers, pour son travail de réalisateur sur Le Temps d'une molle.

En 2012-2013 il tient le rôle de Martin dans la comédie romantique : Ils se sont aimés. En 2013, il publie Mars et Vénus, la pièce de théâtre interactive chez Dramaturges éditeur.

En 2016, il joue, réalise et co-écrit Neuf, l'adaptation cinématographique de sa pièce de théâtre Neuf variations sur le vide, avec neuf autres réalisateurs : Ricardo Trogi, Erik Canuel, Micheline Lanctôt, Marc Labrèche, Luc Picard, Éric Tessier, Jean-Philippe Duval et Claude Brie[1]. Il réalise également plusieurs campagnes publicitaires[réf. nécessaire] et signe la mise en scène de la pièce de Sylvain Larocque, Dans le blanc des yeux.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Les Bizarroïdes, à travers le monde - également auteur
  • 1992 : L'Éveil du printemps
  • 1993 : Le Grenier
  • 1998 : La Capitulation
  • 2000 : Propagande
  • 2003 : À ta santé mon Léo
  • 2005 : Mars et Vénus
  • 2006 : Neuf variations sur le vide
  • 2006 : Me, Myself et moi-même
  • 2008 : Le Grand Rire
  • 2012-2013 : Dieu merci !
  • 2012-2013 : Ils se sont aimés

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Le Grenier
  • 1998 : La Capitulation
  • 1998 : Les Chick'en Swell
  • 2000 : Propagande
  • 2006 : Marcel au Garage
  • 2006 : Neuf variations sur le vide
  • 2006 : Me, Myself et moi-même, co-mis en scène avec Stéphane Bellavance
  • 2007 : Ben et Jarrod
  • 2007 : Marcel au garage
  • 2010 : Wanabago Blues
  • 2011 : Souper de filles
  • 2012 : Les Personnagistes Ben et Jarrod
  • 2014 : Les Drôles de ténors
  • 2015 : Dans le blanc des yeux

Auteur[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Le Grenier
  • 1998 : La Capitulation
  • 2000 : Propagande
  • 2005 : Mars et Venus
  • 2006 : Neuf variations sur le vide
  • 2006 : Me, Myself et moi-même
  • 2009 : J'aurais voulu être un artiste (collectif)
  • 2012 : Ils se sont aimés (adaptation)
  • 2014 : Terre des hommes, co-écrit avec Sylvain Larocque
  • 2015 : Ovni
  • 2016 : Pédalo, co-écrit avec Benoit Roberge

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Le Cas Roberge
  • 2016 : 9, le film

Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 2016 : 9, le film, segment « Abus »

Télévision[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Chroniqueur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Coup de soleil
  • 2000 : Faux hommage à Martin Petit
  • 2001 - 2002 : Sucré salé
  • 2005 : Le Grand Rire bleu
  • 2007 - 2008 : Ben et Jarrod enregistré
  • 2008 : Ben et Jarrod enregistré
  • 2010 : Le Temps d'une molle (Ben et Jarrod)
  • 2010 : La Lettre du soldat (court-métrage)
  • 2013 : Brigitte et Christian

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Festival Juste pour rire 1993 : révélation du
  • United Slapstick Awards 1996
  • Coq d'or 1999 pour une publicité McDonald (Chine)

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Gala de l'ADISQ 1995 : Meilleur spectacle d'humour
  • Gala des Oliviers 2007 : Meilleure série humoristique Caméra Café
  • Gala de l'ADISQ 2010 : Meilleure série humoristique en tant que réalisateur pour Le Temps d'une molle
  • Gala des Oliviers 2010 : Meilleure série humoristique en tant que réalisateur pour Le Temps d'une molle

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane E. Roy, Me, Myself et moi-même : l'autobiographie, que vous n'aviez pas demandée : une pièce égocentrique, éditions Dramaturges, Montréal, 2007 (ISBN 978-2-922182-86-6)
  • Stéphane E. Roy, Propagande, éditions Michel Brûlé, Montréal 2009 (ISBN 978-2-89485-450-1)
  • Stéphane E. Roy, Survivre : Entretiens avec des accidentés de la route, éditions Michel Brûlé, Montréal, 2009 (ISBN 978-2-89485-456-3)
  • Stéphane E. Roy, La Capitulation, suivi de Neuf variations sur le vide et Le grenier, éditions Michel Brûlé, Montréal 2010 (ISBN 978-2-89485-448-8)
  • Stéphane E. Roy, Brèves de comptoir et autres niaiseries, éditions Michel Brûlé, Montréal, 2011 (ISBN 978-2-89485-486-0)
  • Stéphane E. Roy et Sylvain Larocque, Mars et Vénus, Dramaturges éditeur, Montréal, 2013 (ISBN 9782896370665)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Duchesne, « 9 : le vide à la puissance 9 » (consulté le 3 août 2015)
  2. « Écho Média termine le tournage de la comédie 9 », ctvm.info, 17 décembre 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]