Marcel R. Tremblay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Tremblay
Marcel R. Tremblay
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Activité
Parti politique
Fonction
député de la chambre des communes du Canada (d) +

Marcel R. Tremblay B.A., M.A, M.Sc.C. (né le 30 mars 1943) est un comptable, expert-conseil en administration et homme politique fédérale du Québec.

Né à L'Ange-Gardien dans la région de la Capitale-Nationale, M. Tremblay devient député du Parti progressiste-conservateur du Canada dans la circonscription fédérale de Québec-Est en 1984. Réélu en 1988, il fut défait par le bloquiste Jean-Paul Marchand en 1993.

Marcel R Tremblay a obtenu, en 1966, un Baccalauréat en Sciences Commerciales (B.Sc.C.) de l'Université Laval à Québec. De plus, il a eu le privilège de compléter des stages de formation à l'Université de la Sorbonne à Paris et à celle de Ljubljana en Yougoslavie. En 1967, il a obtenu une Maîtrise en Sciences Comptables (M.SC.C.), également de l'Université Laval.

Activités professionnelles[modifier | modifier le code]

À la fin de ses études à l'Université Laval en 1967, Marcel R. Tremblay débute sa carrière dans le secteur de la vérification et comme conseiller en administration chez Price Waterhouse à Montréal, puis à Québec.

Il fut par la suite membre co-fondateur et actionnaire du Groupe Solaris, une entreprise spécialisée en portes et fenêtres. Il a poursuivi sa carrière dans l'industrie, d'abord en tant que directeur des finances et contrôleur du Centre de recherche industriel de Québec (CRIQ); par la suite, il est devenu vice-président directeur-général d'une entreprise manufacturière.

En 1994, afin de se rapprocher de sa famille, il revient à Québec pour fonder son propre centre de développement des affaires, de fusion & acquisition d'entreprises et de financement privé, sous la raison sociale Le Groupe Marcel R. Tremblay Inc. Des réalisations importantes furent conclues avec succès au profit de sa clientèle, acheteurs comme vendeurs, notamment dans les secteurs agricole et minier, de la fabrication et de la distribution, des grossistes, des services professionnels et du financement.

En 1983, Marcel R. Tremblay fonde et dirige une maison de commerce (trading house) spécialisée dans le commerce avec l'étranger, une entreprise qu'il devra quitter pour de dédier à la politique. Après deux ans de mandat à la Chambre des Communes, il retourne au secteur privé et devient propriétaire d'une firme spécialisée dans les fusions & acquisitions d'entreprises à Montréal.

À travers les années, il a agit comme conseiller auprès de certains gouvernements et de sociétés en Amérique du Sud, en Europe et en Afrique. Enfin, il conseille la direction de la firme Trust Eterna spécialisée en développement des affaires, et agit également à titre de conseiller spécial sénior pour STS Capital et Hill & Knowlton.

Responsabilités parlementaires[modifier | modifier le code]

Dans une carrière de 35 ans comme professionnel et homme d'affaires, s'est intercalé un engagement en politique. Élu en 1984, et réélu en 1988 comme député du parti Progressiste-Conservateur, il a occupé plusieurs fonctions importantes à la Chambre des Communes du Canada.

Durant ses deux mandats à titre de député à la Chambre des Communes à Ottawa, Marcel R. Tremblay occupa plusieurs fonctions dont celles de Secrétaire du ministre d'État à la Condition physique et au Sport amateur et du ministre d'État à la Jeunesse, Secrétaire parlementaire du Vice-Premier Ministre, du Ministre des Finances, du Président du Conseil privé, du Vice-Leader du Gouvernement, du Ministre de la Justice et du Procureur Général du Canada et de Whip adjoint principal et Président du caucus des députés de la grande région de Québec.

Il a été coprésident de la Commission sur la réforme du Sénat et membre du Comité permanent de la gestion de la Chambre des Communes. Aussi, il fût membre de plusieurs comités parlementaires: Canada-Europe, Canada-Japon, Canada-États-Unis et Canada-Chine. Il a participé à plusieurs missions économiques et politiques entre autres en Allemagne, à Bruxelles, à Moscou, en Nouvelle-Zélande, au Pays-Bas et à Taiwan.

Enfin, il fût représentant du gouvernement canadien auprès de l'ONU., de L'OTAN et de l'OCDE.

Engagement communautaire[modifier | modifier le code]

Monsieur Tremblay a siégé pendant plusieurs années au Comité exécutif et au Conseil d'administration de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Québec Métropolitain, en plus de siéger au bureau de direction et de faire partie de plusieurs comités de la Chambre.

Il est actif au sein de plusieurs organismes sociaux du Québec, notamment de la Société Grand Village, à titre de vice-président et le Club Rotary de Québec dont il a été le président pour l’exercice de 1997-1998. En 2003 et en 2010, la Fondation Rotary lui a décerné le titre de "Paul Harris Fellow" en reconnaissance de son aide généreuse et de son soutien.

Il a siégé sur le conseil d'administration du Cégep Limoilou; il fut également secrétaire de la Fondation québécoise du Patrimoine et du Conseil des monuments et sites du Québec. Il a été vice-président des Fêtes du Canada à Québec, il a été président de la Commission de crédit de la Caisse populaire de Charlesbourg et a siégé sur le Comité exécutif et sur le Conseil d'Administration de Technopôle - Défense et sécurité. Il est président du Conseil d'administration de la Corporation Iledor. Il agit comme conseiller Sénior auprès de Matica Entreprises Inc. (GRF) et de Ressources minières PÉLICAN et siège sur le Conseil d'Administration de Raveline Exploration Ltd.

Renseignements personnels[modifier | modifier le code]

Exploitant agricole sur la Côte-de-Beaupré, Marcel R. Tremblay et sa conjointe Martine Bougie, propriétaire du salon de coiffure Sitelle Coiffure, demeurent dans la municipalité de l'Ange-Gardien, en banlieue de la Ville de Québec. Monsieur Tremblay a deux enfants, Lissia C. Tremblay, avocate et David R. Tremblay, Bachelier en Sciences de la consommation de l'Université Laval.

Voir aussi[modifier | modifier le code]