Man Trouble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant américain
image illustrant un film <adj> image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un film américain et un film italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Man Trouble
Titre original Man Trouble
Réalisation Bob Rafelson
Scénario Carole Eastman
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie
Durée 100 minutes
Sortie 1992

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Man Trouble est un film américano-italien réalisé par Bob Rafelson, sorti en salles en 1992.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Effrayée par le saccage de son appartement, une chanteuse lyrique décide d'adopter un chien de garde. Elle fait appel à un dresseur professionnel qui n'est pas insensible au charme et à la fortune de sa cliente.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Écrit dans les années 1970, la première version du scénario de Man Trouble était prévu pour mettre en vedette Jack Nicholson et Jeanne Moreau[1]. Puis d'autres couples d'acteurs furent pressentis pour incarner les rôles principaux : Robert De Niro et Jessica Lange, Al Pacino et Meryl Streep. Nicholson fut également gardé dans la liste d'acteurs, aux côtés de Diane Keaton, également pressentie[1]. Streep renonça à jouer dans le long-métrage car elle était enceinte à cette époque[1].

Réception[modifier | modifier le code]

Man Trouble a rencontré un véritable échec critique et commercial, récoltant 19 % d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, basé sur 12 commentaires et une note moyenne de 3.610[2] et totalisant seulement 4 096 030 $ de recettes au box-office américain[3], pour un budget de production de 30 millions[4]. La prestation de Jack Nicholson lui vaut d'être nommé au Razzie Award du pire acteur[5].

Le film passe également inaperçu en France, sorti quatre ans jour pour jour après les États-Unis, où il totalise 6 848 entrées[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]