Aller au contenu

Malevil (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Malevil

Réalisation Christian de Chalonge
Scénario Pierre Dumayet et Christian de Chalonge
Acteurs principaux
Pays de production Drapeau de la France France
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Genre Science-fiction post-apocalyptique
Durée 120 minutes
Sortie 1981

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Malevil est un film franco-allemand de science-fiction post-apocalyptique de Christian de Chalonge sorti en 1981, librement adapté du roman éponyme de Robert Merle.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule au début des années 1980, un beau jour ensoleillé vers la fin de l'été, dans un petit hameau du nom de « Malevil » situé dans le sud-ouest de la France. Le facteur et sa Citroën 2CV fourgonnette siglée PTT vient distribuer le courrier comme chaque matin avant de continuer sa course. Le personnage principal, notable viticulteur, réunit dans sa cave le maire, le pharmacien, plusieurs cultivateurs, commerçants, la très vieille grand-mère et un simple d'esprit. Il faut débattre de l'emplacement d'un lampadaire dans l'une des rues du bourg. Soudain, le petit poste de radio qu'écoute le benêt ne capte plus aucune fréquence. Quelques instants plus tard, une intense et très longue explosion retentit ainsi qu'un violent éclair, qui irradie sous la porte d'entrée du sous-sol. L'extrême bruit, la chaleur considérable, l'humidité qui suinte des murs et fait bouillir les bouteilles de vin les assomment tous.

Sortant peu à peu de leur léthargie sans dire un mot, ils contemplent leur nouvel univers où rien ou presque ne subsiste. Des explosions nucléaires semblent avoir ravagé toute la région, voire tout le pays.

Leur nouvelle existence est faite d'isolement, d'entraide, de recherche de nourriture et de violence.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Partant de la situation d'origine du roman de Robert Merle Malevil et en utilisant la plupart des personnages, le traitement scénaristique s'écarte progressivement du livre et s'achève par une fin complètement différente. Robert Merle, estimant que l'esprit de son roman était dénaturé, a demandé que son nom ne figure pas au générique, où seule apparaît la mention « inspiré librement du roman Malevil (éditions Gallimard) ».

Toutefois, la brillante prestation des acteurs antérieurement qualifiés de comiques comme Michel Serrault, Robert Dhéry et Jacques Villeret est alors saluée par la critique, bien que boudée par les Césars[1]. Trintignant y campe le rôle d'un petit dictateur, un contre-emploi qu'il n'a pas souvent eu à jouer au cinéma.

Ce film est déconseillé aux moins de 10 ans.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu dans le département de l'Aveyron, au château des Bourines à Bertholène, à Sévérac-l'Église, ainsi que dans le département de l'Hérault au Caylar (Rocher du Lion[2]) et à Saint-Thibéry[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Malevil sur le site academie-cinema.org
  2. Cinéma : souvenirs du château de Malevil, sur le site Midi Libre
  3. Malevil sur le site Lieux de Tournage

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]