Maelbeek (métro de Bruxelles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maelbeek.
Maelbeek
Maalbeek
Image illustrative de l'article Maelbeek (métro de Bruxelles)
Nom de la station en français (Maelbeek) et néerlandais (Maalbeek).
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Ville Bruxelles
Commune Bruxelles-ville
Coordonnées
géographiques
50° 50′ 38″ nord, 4° 22′ 37″ est

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
MaelbeekMaalbeek

Géolocalisation sur la carte : Métro de Bruxelles

(Voir situation sur carte : Métro de Bruxelles)
MaelbeekMaalbeek
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
souterraine
Voies 2
Quais 2
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Exploitant STIB
Ligne(s) Métro(1)(5)
Correspondances
Bus Bus(22)(59)(64)
Lignes (1)(5)

Maelbeek [maːlbeːk] (en néerlandais : Maalbeek) est une station de la ligne 1 (ancienne ligne 1A) et de la ligne 5 (ancienne ligne 1B) du métro de Bruxelles.

Provisoirement fermée après les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, elle rouvre le lundi .

Situation sur le réseau[modifier | modifier le code]

Établie en souterrain, la station de de Maelbeek est située sur un tronçon commun aux lignes 1 et 5 du métro de Bruxelles, entre les stations Arts-Loi, en direction de Gare de l'Ouest (ligne 1) et de Érasme (ligne 5), et Schuman, en direction de Stockel (ligne 1) et de Herrmann-Debroux (ligne 5)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine du lieu[modifier | modifier le code]

Son nom (ruisseau du moulin) rappelle la rivière qui prenait sa source dans le domaine de l’abbaye de la Cambre pour arroser les étangs d’Ixelles, La commune d’Etterbeek, les étangs du quartier Léopold et remonter vers le nord en traversant Saint-Josse avant de se jeter dans la Senne sur le territoire de la commune de Schaerbeek. Elle alimentait une cinquantaine d’étangs sur son parcours et de nombreux moulins la bordaient au XIXe siècle.

Comme la Senne, les flots du Maelbeek étaient imprévisibles et lors de l’annexion des terres en 1837 à la ville de Bruxelles afin de construire le quartier Léopold (connu aujourd’hui sous le nom de quartier européen), son cours fut dévié dans un pertuis en 1872. Son enfouissement permit la construction du damier (sur le modèle américain) du quartier Léopold autour des rues de la loi et de la rue Belliard[2].

Station de Métro[modifier | modifier le code]

La station Maelbeek fut construite en 1965 et inaugurée en 1969 dans le cadre de la construction de la première ligne de métro de Bruxelles (Prémétro). Lors de la reconfiguration de la ligne en métro lourd, les quais de la station furent rehaussés et mis en service en 1976[1].

La station fut rénovée en 1999 et inaugurée en 2000, les travaux furent confiés aux architectes Henk De Smet et Paul Vermeulen. Les murs de la station sont recouverts de carrelages blancs Azulejos et sont décorés de huit portraits de l’artiste Benoit van Innis. Les deux mezzanines aux extrémités de la station sont habillées chacune d’un groupe de portraits du même artiste[3].

En 2013, elle fut équipée d’ascenseur pour la rendre accessible aux personnes à mobilité réduite.

À la suite des événements du 22 mars 2016, la station n'a plus été desservie[4], les rames traversaient la station occultée sans s'y arrêter. Elle est a nouveau utilisée depuis le lundi 25 avril après la fin des travaux de réparation[5].

Le jeudi 19 juillet 2016, une œuvre de Benoît van Innis en hommage aux victimes de l'attentat du 22 mars est inaugurée.

Attentats du 22 mars 2016[modifier | modifier le code]

Le 22 mars 2016 à 9 h 11, une explosion se déroule dans la deuxième voiture d'une rame de quatre voitures du métro de Bruxelles, la voiture numéro 105. La rame de la ligne 5 en direction d'Érasme quittait à ce moment la station Maelbeek en direction de la station Arts-Loi. Cet événement s’est déroulé une heure après deux explosions sur le site de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. Les médias belges rapportent le décès de 17 passagers et les blessures d’une centaine de personnes à des degrés divers dans la station[6],[7].

La station[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La station composée de deux quais latéraux se situe sous la rue de la Loi dans l’axe de la chaussée et est dotée de deux entrées : la première menant sur la rue de la Loi et la rue Joseph II tandis que la seconde débouche sur la Chaussée d’Etterbeek sous le pont de la Rue de la Loi. Cette dernière donne accès aux arrêts de bus.

Lieux remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Bruxelles . Brussels », sur UrbanRail (consulté le 1er avril 2016).
  2. Éric Demarbaix (texte) et Marc Daniels dit « De Marck » (dessins), Histoires de Bruxelles à travers ses stations de métro (Bande dessinée), Bruxelles, Éditions 180 degrés, , 72 p. (ISBN 978-2-930427-26-3, présentation en ligne)
  3. (nl) Jean-Marie Binst, « The art of the underground (2): Metro Maalbeek », sur http://www.brusselnieuws.be, (consulté le 1er avril 2016).
  4. « Evénements à Bruxelles », sur http://www.stib-mivb.be, (consulté le 1er avril 2016)
  5. Le Monde/AFP, « Un mois après les attentats, la station de métro Maelbeek à Bruxelles va rouvrir », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. (en) BBC News, « http://www.msn.com/en-sg/news/world/brussels-attacks-leave-13-dead/ar-BBqLxs6 », sur http://www.msn.com, (consulté le 1er avril 2016).
  7. (nl) « Ook aanslag op metronetwerk Brussel », sur http://www.telegraaf.nl, (consulté le 1er avril 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]