Eddy Merckx (métro de Bruxelles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Merckx.
Eddy Merckx
Image illustrative de l'article Eddy Merckx (métro de Bruxelles)
Vélo présent dans la station « Eddy Merckx »
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Ville Bruxelles
Commune Anderlecht
Coordonnées
géographiques
50° 49′ 00″ nord, 4° 16′ 51″ est

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Eddy Merckx

Géolocalisation sur la carte : Métro de Bruxelles

(Voir situation sur carte : Métro de Bruxelles)
Eddy Merckx
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
souterraine
Voies 2
Quais 1
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Exploitant STIB
Ligne(s) Métro(5)
Correspondances
Bus (De Lijn) 141, 142, 620
Ligne (5)

Eddy Merckx est une station de la ligne (5) (anciennement ligne (1B)) (ouest) du métro de Bruxelles située sur le territoire de la commune d'Anderlecht.

Historique de la station[modifier | modifier le code]

Elle fut inaugurée le lors de la prolongation du métro 1B vers l'hôpital Erasme, en même temps que les stations La Roue, CERIA et Érasme.

Lors de sa construction, il était prévu qu'elle porte le nom du poète belge francophone Maurice Carême. Lors d'une réunion de concertation avec les habitants du quartier, le nom 'Vogelenzang' avait été plébiscité mais celui-ci a été refusé par le ministre bruxellois des transports en fonction en 2003, Jos Chabert, qui choisit son nom actuel (Jos Chabert ne voulant pas attribuer le nom ' Vogelenzang' à une station de métro sise à Anderlecht alors qu'un quartier du même nom se situe à Woluwé sa propre commune)[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le vélo utilisé par le cycliste belge Eddy Merckx lors de son record du monde de l'heure en 1972 est exposé sur le quai central de la station. La station accueille également l’œuvre Cheval d'octobre de Camille De Taeye.

Lieux remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une station de métro Eddy Merckx! », La Dernière Heure,‎ (lire en ligne)