Senne (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Senne
(Zenne)
Illustration
La Senne à Rebecq.
Carte.
Cours de la Senne.
Caractéristiques
Longueur 103 km
Bassin 1 164 km2
Bassin collecteur l'Escaut
Débit moyen 5,5 m3/s
Cours
Source NaastVoir et modifier les données sur Wikidata
· Localisation Naast
· Altitude 123 m
· Coordonnées 51° 03′ 53″ N, 4° 25′ 47″ E
Confluence la Dyle
· Localisation Heffen
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique
Principales localités Soignies, Rebecq, Tubize, Hal, Beersel, Forest, Anderlecht, Saint-Gilles, Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek, Evere, Vilvorde, Zemst, Malines

La Senne (en néerlandais Zenne) est une rivière de Belgique, affluent de la Dyle et sous-affluent de l'Escaut par le Rupel, qui traverse Bruxelles. La Senne est restée longtemps le seul cours d’eau pour le transport des marchandises.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Senne prend sa source à Soignies, avant de parcourir une distance de 103 km puis de se jeter dans la Dyle près de Malines. Elle traverse les trois régions belges : la Région wallonne, où elle prend sa source, Bruxelles-Capitale, où depuis les travaux de voûtement au XIXe siècle, elle n'est plus visible qu'à Anderlecht, derrière les halles Saint-Géry et au niveau de la station d'épuration de Schaerbeek, puis la Région flamande, où elle se jette dans la Dyle.

Voûtement de la Senne[modifier | modifier le code]

Voûtement de la Senne en 1867

Dans la ville de Bruxelles, s'est développé autour de la Senne un réseau de rues étroites accueillant des commerces, des ateliers et autres entreprises industrielles. Au XIXe siècle, la Senne est accusée d'insalubrité notamment de propager le choléra. Les autorités décident donc de son voûtement dans la ville, qui est réalisé entre 1867 et 1871[1].


Affluents[modifier | modifier le code]

La Senne au nord de Malines, non loin de son confluent avec la Dyle.

Les affluents de la Senne sont, en région wallonne, Le Perlonjour, le Calais et la Caffenière à Soignies, la Gageole à Horrues, l'Horlebecq et la Brainette à Steenkerque et la Sennette à Tubize. En région bruxelloise, la Senne a comme affluent le Neerpedebeek à Anderlecht, le Geleytsbeek, le Linkebeek à Uccle,le Molenbeek, le Drootbeek à Laeken, le Maelbeek à Schaerbeek. Et en région flamande, le Zuenbeek à Drogenbos,le Maalbeek à Grimbergen,la Woluwe à Vilvorde.

La Sennette possédait trois affluents le Hain, la Thisnes et la Samme qui ont été détournés de leur cours pour alimenter le Canal Bruxelles-Charleroi[2].

Biodiversité[modifier | modifier le code]

En amont de Bruxelles, la rivière a conservé une biodiversité intéressante comme en témoigne la Vallée des Oiseaux et les Moulins d'Arenberg à Rebecq, le Moulin de Ripain à Tubize et Zennebeemden en Brabant flamand.

À Bruxelles, la Senne a pendant longtemps été utilisée pour l'évacuation des eaux usées. Cependant, depuis 2008, sous l'impulsion de la Directive cadre sur l'Eau, une nette amélioration de sa qualité est constatée[3] due au développement à grande échelle d'infrastructures de traitement des eaux usées.

Vue du pont de la rue du Rupel à Bruxelles vers le nord-est sur le fleuve, qui sort là de la canalisation de la Ville

En aval de Bruxelles, la qualité de la Senne s'est considérablement améliorée avec l'inauguration de la station d'épuration de Bruxelles sud en 2007.

La situation de la Senne s'est dégradée lorsque Aquiris, filiale belge de Veolia environnement, arrête, entre les 8 et , son usine de retraitement des eaux usagées et déverse dans la Senne pendant 11 jours la totalité des eaux usagées de la Région de Bruxelles. Il faudra des mois avant que la vie revienne dans ce cours d'eau[4],[5],[6].

La Coordination Senne-Coördinatie Zenne[7], groupe de travail et partenaire d’Escaut sans Frontières, regroupe ou collabore avec des associations et personnes actives au sein des trois régions du bassin de la Senne. Ensemble, ils œuvrent à une gestion de l’eau intégrée et durable et plaident pour une approche interrégionale et coordonnée des problématiques environnementales liées au thème des cours d’eau et zones humides à l’échelle du bassin de la Senne.

Économie[modifier | modifier le code]

Le long de la vallée de la Senne, il est possible de trouver les levures Brettanomyces bruxellensis et Brettanomyces lambicus à l'état naturel et à l'air libre. Ces levures permettent aux nombreuses brasseries implantées dans cette vallée d'obtenir une bière à fermentation spontanée de type lambic donnant entre autres la gueuze et la kriek.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Liste des cours d'eau de Belgique
  • Voûtement de la Senne à Bruxelles
  • Moeraske, marais témoignant du relief de la vallée de la Senne et un site naturel de 14 ha situé à Evere
  • Philippe Vandermaelen, cartographe établi à Bruxelles. Il constate, sans surprise, que cette zone de Senne correspond à des poches de pauvreté dans la ville, et qu'elle devient incontrôlable car dévolue à une population potentiellement dangereuse pour la bourgeoisie libérale. Ses plans de la ville représentent un travail exemplaire dans le domaine de la cartographie des pays industrialisés au XIXe siècle[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]